Alain

"de Montpellier"

 

l'interview

 

Tout le monde il est beau,

tout le monde il est gentil !

JR : Quelle est ta devise ?

Alain : L'euro mais j'ai encore du mal à m'y faire...

JR : Tu as quel age ?

Alain : 56 et assez content, car les jeunes c'est tous des bons à rien, et ça devient pire avec l'âge !!!

JR : Racontes ta première bécane ?

Alain : C'était une BB Peugeot rouge 3 vitesses à l'époque c'était super frime pour draguer.

Ensuite beaucoup de modèles connus d'époque dont une Dienne Bleue que j'avais transformé en dragster et qui fonctionnait au mélange avec l'éther de pharmacie. Elle a prit feu quand je descendais comme un "cabour" la rue de la loge a Montpellier.

JR : A quel age ?

Alain : Vers 16 ans, je commençais à faire péter les cours au lycée.

JR : Je suppose que tu as eu de nombreuses motos, mais laquelle a compté ? 

Alain : Tu vas être très surpris, aucune,  j'ai eu toutes les bagnoles du monde mais pas de motos car.... J'ai loupé mon permis et j'ai été tellement dégoûté que j'ai laissé tomber, je possédais tous mes permis sauf celui là.

 

JR : Qu'elles sont tes autres passions ?

Alain : La voile depuis l'age de 15 ans.

La pêche à la mouche, j'ai été 4eme au championnat de France. Le piano, j'ai monté 2 groupes de rock un à 19 ans et un à 45 ans. Les piscines, c'est mon métier, je les construit.

Chaque passion est à l'opposé l'une de l'autre je n'ai pas fait exprès et je les pratique avec des gens qui ne se connaissent pas entre eux, original non ?

JR: Je suppose que tu n'as pas tout dit ?

Alain : Je n'ose pas te parler de la période de mes amis en course auto, avec Marc Sourd, Gonnetant, Coche et un petit jeune qui s'appelait ...Prost car on y serait encore demain...

JR: Nous avons tout notre temps !

Alain : Ok, entre 1985 et 1990, j'ai monté et dirigé le plus grand club de voitures radiocommandées de L'Hérault, 110 membres dont 45 licenciés. Chose étonnante, les licences, comme pour les pilotes de course auto, sont délivrées par la FFSA, peu de gens le savent.

JR: C'était un vrai team ?

Alain : Oui, le Rush club, mon équipe ! Nous avons remporté en 4 ans très exactement 105 coupes et nous avons participé au championnat de France à St Laurent du Var.

JR: Pour quelqu'un qui n'avait rien à dire...

Alain : Puisque tu insistes, comme Krab... je glisse mais uniquement à ski et ce depuis toujours.

JR: Je suis épuisé, parlons de quelque chose de plus reposant... la famille par exemple ?

Alain : Je suis marié depuis 33 ans avec Mimi que tu connais bien, et tu peux comprendre à sa joie de vivre éternelle pourquoi cela dure depuis si longtemps, en plus question cuisine c'est du haut niveau.

JR: On avait dit qu'on parlerait de quelque chose de calme... de reposant, t'es sûr que Mimi...

Alain : Bon, J'ai une fille Céline qui a 28 ans et qui est belle comme un coeur, dommage que les deux roues soient pas son trip, on aurait une blonde de plus dans les pattes pour rigoler...

JR : Bon on va pas en sortir... Harley... racontes ?

Alain : Je savais et disais depuis toujours que je serai dans le trip Harley. Il me fallait le permis, la vie a fait en sorte que je ne m'y remette qu'à ....46 ans.

J'étais devenu adulte, donc je l'ai eu au premier coup.

JR : Finalement tu as eu ta revanche ?

Alain : J'ai surtout eu la dernière Tour Glide du Languedoc !

JR : Ça c'était une bécane de routard... pas jolie jolie, quoi que... mais quelle efficacité.

Alain : Maintenant je roule en Springer, bécane dont je suis un grand amoureux du look.

Mais tout cela était prémédité, depuis longtemps, je disais à mes amis qu'à la retraite j'aurais ma Harley, et c'est un de ceux ci, Laurent, qui m'a fait franchir le pas.

Donc biker de la dernière heure, plein d'entrain et d'enthousiasme, l'inverse du blasé.

JR : Il n'est jamais trop tard pour bien faire... regardes moi, je vais me remettre à la Japonaise !

Alain : S'il n'y avait pas Marie, je pourrais croire que tu parles de femmes, mais pour la bécane, je suis pas prêt de te voir sur un sushi à pneus.

JR : T'as raison !

Alain : Pour moi, c'est venu sur le tard mais maintenant j'y suis jusqu'au cou et je suis même tellement impliqué que je suis obligé de faire des impasses sur mes autres passions.

JR : Tu roules beaucoup ?

Alain : Pour te donner un ordre d'idée en une année, j'ai fait Faaker-See, Lyon, Biarritz, Monte-Gordo, Andorre,

tous les petits rassemblements du sud...

Et même le fameux Cucaracha Run, pas mal non ?

JR : Toujours avec Mimi ?

Alain : Bien sûr, et l'année prochaine nous sommes partis pour Faak "ça on ne s'en lasse pas", St Trop et la Turquie.

Il parait que le Chapter d'Istanbul est à connaître. Tout cela m'amène à rencontrer beaucoup de gens de l'extérieur.

JR : Tu es comme notre président... je veux dire le Président, tu es pour le rapprochement avec la Turquie.

Alain : Pour moi, un biker Harley Turc.. est un biker Harley.

JR : Tu fais partie d’un Chapter du HOG ?

Alain : je fais partie du HOG depuis plusieurs années, mais je ne m'étais jamais inscrit dans un Chapter.

Mes amis m'avait fait un bourrage de crâne particulièrement négatif sur les Chapter.

Un jour j'ai rencontré Jean Pierre (le director du LCF) et je me suis aperçu que j'avais la même philosophie que lui, s'amuser, se faire des amis, rouler et surtout ne pas se prendre la tronche,  j'ai été conquis et ils m'ont tous accepté très vite...

Faut dire qu'avec la femme que j'ai, l'intégration TGV.

JR : C'est bien ce que je disais tout à l'heure, si en plus t'amènes ta fille, les radars vont péter les plombs...

Alain : J'allais oublier de te dire que je suis le webmaster du Languedoc Chapter France, site que j'ai entièrement crée et que je tiens à jour... un sacré boulot quand tu penses qu'on est plus de 100 membres inscrits.

JR : Tu as des projets ?

Alain : Dès que le site est vraiment au point, remplacer  Stéphane Sahakian à la tête du HOG France mais il s'accroche, ça va être dur...

Plus sérieusement,  j'envisage d'acheter un camping car avec remorque pour ma bécane, et de faire le tour du monde sur plusieurs années en faisant toutes les concentrations mondiales Harley.

C'est un projet qui mûrit aussi bien chez Mimi que chez moi.

JR : Pour conclure, qu'est ce tu aimes et qu'est ce que tu n'aimes pas ?

Alain : Tu connais le film du regretté Jean Yanne tout le monde il est beau tout le monde il est gentil, voila d'après mes proches le dicton qui reflète ma personnalité,  j'aime tout le monde c'est plus fort que moi, je n'ai donc aucun ennemi connu.

J'en profite pour souhaiter un joyeux noël à tous tes lecteurs et n'oubliez pas le dicton:

Noël au balcon, enrhumé comme un con.

JR: Je te remercie d'avoir accepté cet interview et je vous souhaite à Mimi et toi un bon tour du Monde.

 

un clic ici si vous voulez voir le site d'Alain

interview JR, photos Alain, Marie.