l'interview

Christian Lacoste

Mister HOG Security

 

Quand on roule, l'important c'est la sécurité !

La moto, il est né dedans !

Il a toujours su que la vitesse, pour la dépasser, il faut la respecter !

JR

JR : Bonjour Christian, aujourd'hui de nombreux Chapters Français et presque tous les concessionnaires te connaissent, peux-tu nous expliquer ton job ?

Christian : Pour résumer, mon job, c'est conduire des motos et avec Harley-Davidson France, j'ai deux missions, les démonstrations chez les concessionnaires et sur les événements, et les stages de sécurité pour les HOG Chapters.

JR : Chez Harley, ce n'est certainement pas un hasard si tu as une telle mission. La moto, tu as commencé quand ?

Christian : J'avais huit mois, dans un sac à dos où l'on avait fait deux trous dans le fond pour passer mes jambes.

JR : Vraiment, dans ces interviews on m'aura tout fait, mais ce coup là, c'est une première... qui était à l'autre bout du sac à dos ?

Christian : Mon père et la bécane c'était une 98 cc NSU !

JR : Bon la NSU 98, on me l'avait pas fait non plus, ça va être exotique ..

Christian : Mon père était un "bike-runner", à la maison il n'y avait pas de voiture, tout se passait sur 2 roues. La profession de mon père: pilote motos.

JR : Ton père courait ?

Christian : Pas au sens courses de vitesse, il était pilote essayeur pour des grandes Marques de l'époque et il faisait des raids à travers le monde pour prouver la fiabilité des bécanes.

JR : Donc tel père.. tel fils ?

Christian : A vrai dire, je ne me suis pas posé de question, la moto c'est ma vie et je vis pour la moto.

JR : A part dans le sac à dos, tu as commencé comment ?

Christian : J'ai été mécanicien moto, chez Triumph entre autres, mais je voulais conduire.. courir, c'est ainsi que je suis entré à la Police Nationale.

JR : Tu étais motard ?

Christian : Motocycliste est le terme, j'ai été instructeur de la brigade et pilote officiel rallyes du club de la Police Nationale.

JR : Ça y est, tu as réussi à courir .

Christian : Oui de 1980 à 1999, j'ai été Champion de France rallyes en 1993.

JR : Le rapprochement avec Harley, c'est venu quand ?

Christian : En 1997, ne trouvant pas de moto qui me convienne vraiment, j'avais décidé de la construire.

JR : Beau projet, reste à le faire .

Christian : Finalement, cela a été inutile, dans une revue j'ai découvert Buell et les caractéristiques correspondaient à ce que je cherchais. Je suis allé à Charenton chez HD, j'ai rencontré Jean-Luc Mars qui m'a orienté pour l'achat de ma première Buell.

JR : Tu as couru avec ?

Christian : Oui et non, oui je l'ai engagée dans une course, non c'était pour tester, je ne voulais pas attirer l'attention des autres sur la "bête". Après cet essai, je suis retourné voir Jean-Luc Mars avec un rapport complet et en 1998 et 1999 Buell m'a confié des machines pour courir.

JR : Tu était toujours pilote du club de la Police ..

Christian : Oui, j'ai quitté la Police en 2000 pour créer ma petite structure "CLMA" dont l'objet est la démonstration motocycliste et l'encadrement d'essais.

JR : Tu ne cours plus ?

Christian : Pas depuis 2003 et c'est très dur..

JR : Les stages de formation Security Officer du HOG, cela consiste en quoi ?

Christian : Dans mon métier de policier, j'ai trop vu de motards sur le bord de la route et j'ai décidé d'oeuvrer pour que le plaisir de piloter une moto.. reste du plaisir. J'ai présenté un projet de formation à Harley-Davidson et au HOG France,  ils ont accepté le principe d'organiser des stages auprès des Chapters locaux.

JR : Dans la pratique, cela se passe comment ?

Christian : Après planification par le HOG France, je me rends sur place et le séminaire se déroule sur deux jours. Premier jour, théorie le matin et pratique l'après midi, et deuxième jour, application sur la route.

JR : Je suppose que les Chapters sont demandeurs ?

Christian : Oui, il y a un réel besoin. Pas seulement de connaître les recettes pour respecter la réglementation tout en sécurisant un convoi, mais aussi pour être plus à l'aise derrière un guidon et se sentir bien en groupe.

JR : Tu dépasses le stade de la simple sécurité en débordant sur la conduite ?

Christian : Entre nous, je n'imagine pas que l'on puisse faire de la sécu.. sans être parfaitement bien en selle. Alors un petit rappel pour les uns, un réel apprentissage pour les autres ne peut pas faire de mal. Il y a encore trop de bikers qui conduisent sans bouger de l'axe de leur selle et il n'est pas inutile de les faire progresser.

JR : J'ai bien compris qu'il s'agit de respecter le code de la route, tout en maintenant un convoi en ordre ?

Christian : C'est cela, il y a des solutions, nous les enseignons et le lendemain mise en pratique sur la route avec une partie du Chapter.

JR : Quels sont tes projets ?

Christian : Pérenniser mes accords avec Harley,  mon job actuel me va comme un gant .

JR : Quelle est ta devise ?

Christian : Sécurité d'abord !

JR : Qu' est ce que tu aimes, qu'est ce que tu n'aimes pas ?

Christian : J'aime tout (y compris ce que je n'oserai jamais faire, le parachutisme par exemple) mais il y a deux exception, je n'aime pas l'hypocrisie et je n'aime pas le jardinage parce qu'il faut toujours recommencer.

JR : Merci Christian, nous te souhaitons une longue collaboration avec Harley-Davison et le HOG et quelques courses moto pour rester en forme.

Article JR, photos Christian Lacoste