Le Chapter de Caen

et une canadienne

sur la route 1066

Ah bon, ça existe la route 1066 ? La Route 66, tous les bikers en rêvent; les plus chanceux la parcourent.


Le Caen Côte de Nacre Chapter a créé sa route 1066, clin d'oeil au mythe américain.

 

Mais pourquoi 1066 ???

 

La Normandie, ce sont les plages du débarquement mais c'est aussi Guillaume le Conquérant, l'illustre vainqueur d'Hastings et futur roi d'Angleterre qui est né à Falaise dans le Calvados.

Ce duc normand, à la mort de son père, Robert le Diable (mort à 25 ans au cours d'une croisade), devient Duc de Normandie mais les barons jaloux souhaitent sa mort.

A 7 ans, il échappe de justesse à la mort, « disparaît » pendant 4 années avant de réapparaître pour être la cible d'un nouveau complot et c'est la fuite vers la côte pour se réfugier chez quelques fidèles compagnons.

 

Quelques années plus tard, c'est le retour vers Falaise, Hastins et la conquête du monde « anglois » avec la célèbre broderie de la reine Mathilde, etc...

Eh bien, il n'en a pas fallu plus que cela pour mettre en place un run de près de 200 km dans la campagne du Calvados, en choisissant les routes les plus pittoresques pour nos fières montures Harley-Davidson.


Le dernier week-end de septembre, c'est un chapter anglais « 1066 », sis à Hastings qui a rendu visite à ses cousins normands.

Dimanche, en compagnie de Susan, une bikeuse du chapter de Calgary, au Canada, et dont les ancêtres étaient au côté de Guillaume, le Caen Côte de Nacre Chapter a inauguré sa route 1066 sous forme de rallye.

 

Susan était déjà venue en France avec son mari, Ron. Son père et son oncle étaient sur les plages en juin 44, mais c'est par hasard, en rendant visite à son amie Hillary, une Canadienne qui vit en France, à quelques kilomètres de Caen, qu'elle a découvert que ses racines étaient ancrées en Normandie.


Son aïeul était un compagon de Guillaume et l'aurait suivi dans sa conquête Outre-Manche, puis en Ecosse et en Irlande, où il serait resté, dans le château de Tipperary...

Les bikers ont donc suivi la route de Guillaume, de Caen à Falaise, en passant par le site de la bataille célèbre de Val Es Dunes, de Falaise au Plessis-Grimoult, village où le baron Grimoult du Plessis sévissait, de la chapelle Bonne Nouvelle à Esson où Mathilde aurait appris la « bonne nouvelle », la victoire d'Hastings, de Bully ( où Guillaume aurait traversé l'Orne dans sa fuite il n'avait alors que 11 ans) à Caen où on retrouve l'abbaye aux Hommes, l'Abbaye aux Dames et le château ducal.

 

 Tout le monde a apprécié les quelques 160 km de virages charmeurs, de paysages étonnants, de sites magnifiques pour en retour dans l'histoire sur des montures d'acier et de chromes...

Ah oui ! 1066, c'est la victoire d'Hastings !!!

 

Et on ne parle pas du repas à Saint-Omer, à la Gavotine; la taille des assiettes est à la mesure de la qualité des mets : géante ! De quoi satisfaire les plus intrépides guerriers normands tout de cuir vêtus ...

 

Bien sûr, il aura fallu affronter des épreuves terribles !!! Démarrer sans casser l'oeuf posé sournoisement derrière le pneu arrière...

Bien sûr, si d'autres chapters sont intéressés par cette route bientôt mythique, il suffit de s'adresser au chapter de Caen Côte de Nacre...

Article et photos, Jean-Pierre