Il était une fois

le

Cucaracha Run

CUCARACHA RUN 2007, 27-29 juillet 2007

Dans un siècle.. ou deux, les cyber-bikers équipés de la dernière console à la mode, avec le bruit Harley (le vrai) le grand guidon et tout le saint-frusquin, auront un jeu de l'ancien temps..

l'épopée du cucaracha-run !

Bien sûr, dans le menu, ils pourront choisir les époques, ce ne sera pas facile, depuis 2001, chaque édition a été riche, riche en facéties, riche en paysages, riche en cochonnailles et submergée de cette fameuse cucaracha.

 

L'épopée 2007.. la dernière, n'a pas été tout à fait comme les autres, moins délurée, plus sage, un peu à l'image des nouvelles HD.. bridées par je ne sais quel clapet qui fait la différence.

 

Il y avait aussi le souvenir de Jim à qui le run était dédié.

Il faut dire que si le Cucaracha Run est le fruit du travail d'une équipe, il est à 120 % animé par un personnage sorti tout droit d'un livre d'aventures, Krab, organisateur du run et directeur du Chapter.

 

Pour une fois, notre turbulent hôte était un peu en retrait, stressé par l'obligation de réussite, avec la présence du manager du HOG France, handicapé par une vilaine chute en bécane le vendredi soir...

 

Pas facile de déconner.. heu vraiment déconner ! avec des côtes fêlées et des pizzas sur les bras et les jambes.

 

Krab, rassures toi, c'était super et le Cucaracha run reste un des meilleurs run Français.

Vendredi à partir de midi rendez-vous était donné à la concession HD de Grenoble pour régulariser l'inscription, boire un pot, et.. faire du shopping !

 

Vers 13 heures, par un soleil de plomb, direction la terrasse ombragée d'un petit resto dont les savoyards ont le secret.

 

Bien sûr, une délégation du Legendary Alpes Chapter avec Krab, Mike, Bernard était là, mais aussi nos amis les "Alain's" du Capital of Belgium, les remuants templiers du LAC sud avec Alain, Mimi.. et aussi Conchita.. déguisée en biker, sans oublier les "Jeff's" du Legend.

 

La patronne du resto.. au début craintive devant une telle animation, finit par se détendre, après tout il faut bien que "jeunesse" se passe !

Jeff "le grand", Cyrano et écologiste farouche, tente de prouver que partout il y a moyen de recycler les produits, par exemple:

 

Le pain en faux nez, le faux nez en rognures, les rognures en lapin, le lapin en civet, le civet en gueuleton... CQFD !

 

Mais pour revenir à nos moutons, non-non pas d'écologie, le repas terminé, direction Courchevel.

 

Après un voyage saupoudré de radars, et encadré par de vigilants policiers, harnachés d'une ribambelle d'alcotests, nous arrivons.. sains et saufs sur le site des tremplins.  

Belette et Gilette nous y attendaient avec les précieux rally packs garnis de produits Harley-Davidson originaux.

 

Sur le site ça sent le run, les tonneaux sont déjà en perce, les Alsaciens, toujours ponctuels, en vérifient le contenu, Dan lave sa CVO au grand dam de Belette.. bref tout se met en place.

 

Plus haut à Méribel, le gros de la troupe (mais non, je ne parle pas de moi), arrive à l'hôtel et le joyeux brouhaha s'installe.. enfin !

 

Les Parisiens "ceux du Boss" qui atterrirent en formation groupée, mettent un peu de temps pour s'acclimater à l'excès d'oxygène, et s'empressent de se diriger vers un point de ravitaillement .. pour compenser..

Premier soir, première fête, pas n'importe où, au célèbre et prestigieux Chalet de Pierres, pas n'importe comment, bercés par les fameux "100% Stone".

 

Bon, lorsque je dis bercés, imaginez façon glaçons dans un shaker.. ça déménage !

 

Le repas, tout simplement une merveille, avec les gigots cuits dans la cheminée suspendus à une ficelle, servis avec tout le raffinement de l'établissement.

 

Cette première soirée est sacrée, c'est celle des retrouvailles, des premiers potins, des premières déclenches...

Samedi matin, départ pour le run d'environ 250 kms au travers de six cols.. ça va grimper !

 

Comme chaque année, les paysages sont prodigieux, quelle merveille et quelle belle région !

 

A mi chemin, traditionnelle halte pour le pot offert par les "Gueules de Chien", cette année au col du Glandon.

 

Cette situation élevée incite à la photo de famille et les plus à propos en profitent pour placer leurs drapeaux.. c'est un métier.

 

Pour le reste du run, les photos de Marie sont le meilleur témoignage de la qualité de la "balade".

Après le run, le moment attendu, "la fête du samedi soir !"

(ça vous rappelle rien?)

 

Les gorets rôtissent depuis un bon moment et déjà l'orchestre appelle à la danse.

 

Un buffet pantagruélique servi par les girls du LAC est prêt, tout est appétissant, après le plaisir des yeux, celui de l'estomac va commencer.

 

Krab remet les traditionnels trophées aux différents clubs participants, à ce sujet les problèmes de niveau sonore ne nous ont pas permis d'entendre l'appel de nos noms, heureusement Marie était à proximité.

C'est donc à notre table qu'il y avait le plus grand éclectisme avec des trophées pour, dans le désordre, Luxembourg Chapter, Genève Chapter, Lausanne Chapter, Côte d'Azur Chapter, Nomad Chapter et Legend Motorbike, votre revue en ligne.

 

Après les honneurs, la danse, les gâteaux, et cucaracha sur surf !

 

Pendant ce temps, Grapinna, qu'il n'est plus utile de présenter, se promenait de table en table avec des potions de sa fabrication... où chaque gorgée se termine comme une mission impossible !

Tard dans la nuit, ou disons tôt le matin, les derniers "volontaires" se sont résignés, il fallait être en forme pour les sardines grillées du petit déjeuner.

 

Dimanche matin, les départs s'échelonnent, et c'est avec un franc vague à l'âme que les Bikers se séparent.

 

Merci pour l'organisation, bravo la sécurité, cette Cucaracha a été à l'image de ses grandes sœurs, gaie, tumultueuse, amicale, gastronomique, astronomique, spectaculaire.. en un mot unique !

un clic ici pour voir l'album de Marie et Jeff, 400 photos

article JR, photos Marie et Jeff