BRESCOUDOS 2007
le rassemblement marathon

Cette année les Brescoudos ont frappé fort.

 

Le rassemblement qui a débuté avec sept motos en 1990 le temps d’un week end, est devenu en moins de 20 ans un marathon de balades et de fêtes qui s’étire sur 9 jours.

 

Certes, les 4 premiers jours ne sont pas aussi chargés que les suivants, mais il faut quand même tenir la distance.


On retrouvait du samedi au mardi, un concert de Miss Dominique, des apéros offerts par les commerçants, une paëlla, un taureau à la broche mais pas de déplacement en groupe.

 

Les participants n’étaient pas très nombreux, il faut dire qu’à 120 € le bracelet pour les 9 jours, certains ont préféré attendre un peu, compte tenu du tarif dégressif.

Les hostilités ont réellement commencé le mercredi avec le déplacement à Narbonne, hélas, il a crachiné toute la matinée.

 

On comptait malgré tout un convoi d’environ 400 motos.

 

Peu après l’arrivée des bikers, le soleil a daigné nous faire un clin d’œil puis un franc sourire.

 

Déjeuner sur le site de la promenade des barques comme l’an passé, la température commençait à franchement monter et de nouveaux bikers rejoignaient Narbonne, la météo aidant.

 

Dans le courant de l’après midi, le convoi comptant le double de motos s’élança vers Narbonne Plage, le temps d’un rafraichissement avant de retourner dîner et de finir la nuit dans quelques boites du Cap d’Agde.

Grosse affluence le jeudi matin sur le parking de l’hyper U du Cap.

 

Grand soleil et beaucoup de motos, des Harleys pour la plupart .

 

La foule des badauds circulait entre les véhicules, interrogeant les bikers sur le programme de la journée, les caractéristiques des motos et, numérique en main, faisant la provision d’images souvenirs, les provisions de bouche étant reléguées au second plan au moins jusqu’au départ du convoi.

 

La route était courte puisqu’elle s’arrêtait à « la Tamarissière » et les bikers purent déguster un petite omelette de …6000 œufs destinée à entrer dans le Guinness book des records.

Ensuite, l’animation fut assurée par le « Legendary Alpes Chapter » devant le podium Midi Libre.

 

Jamais pris au dépourvu, les Gorets ont toujours un CD du petit Ricard dans le lecteur d’une Electra afin d’organiser une Barka au milieu de la route.

 

Toujours un succès !!

 

C’est l’effet « Uncle Krab »


Comme tous les jeudi soir, l’apéro se prenait au village naturiste accompagné d’une « tielle » spécialité sétoise à base de poulpe en sauce .

 

Forte affluence pour cet apéro avec animation coquine.

A l’issue le Legendary Alpes chapter avait convié quelques amis à un dîner dans un resto en bord de plage avant de continuer la soirée …au Melrose, bondé de bikers et bikeuses … en pleines formes.

 

C’est Béziers que les organisateurs avaient choisi comme étape le vendredi, avec un lieu de départ atypique puisqu’il s’agissait de la ville d’Agde.

 

Le rassemblement avait trouvé sa vitesse de croisière et c’est un convoi de près de 3000 motos qui prit la direction des allées Paul Riquet à Béziers.

 

Les tables pour le repas de midi avaient été dressées à l’ombre des platanes.

 

L’apéro du soir était prévu à Lignan sur Orb distant de quelques kilomètres.

Les bikers purent siroter leur bière en flânant au milieu d’une 20aine de stands d’artisans.


Tandis que le convoi regagnait Béziers pour le dîner et le concert de Jean Jacques Milteau, les Gorets ont tous rejoint le jeu de boules de la Tamarissière.

 

Non pas pour jouer aux boules, mais pour le traditionnel apéro offert par le chapter à une centaine d’invités venus de tous horizons, avant de continuer « chez Serge » pour le repas qui s’est prolongé fort tard.

 

Le samedi matin les mines étaient un peu défaites, on voyait que la fatigue commençait à se faire sentir, mais le parking du port était rempli comme jamais, Harley, Goldwing, Sportives, Trikes, etc…

Ils étaient tous là, prêts à prendre la route pour Villeneuve les Béziers.

 

J’ai compté 70 trikes, et il y avait plus de 20mn entre la première et la dernière moto du convoi.

 

Le soleil était violent et je n’ai pas senti passer la première bière, que je sais pourtant apprécier et consommer avec modération…

 

Cette place manque d’ombre et nous avons dû manger en plein soleil.

 

Ayant épuisé notre capital bière, nous nous sommes mis…au rosé.

 

Ils n’auraient jamais du couper tous les platanes !!

Après le concert du faux Johnny et de la fausse Brigitte Bardot, les organisateurs avaient confié le micro ….

 

Au vrai Krab !

 

De toutes façons, il n’y en a qu’un, pour animer le concours de tatouages et l’élection de Miss Brescoudos.


Une fois de plus le Legendary Alpes Chapter est monté en première ligne !

 

Avec miss Conchita et..  "Annie sa copine".

 

Encore un succès récompensé par une coupe.

Ce n’était pas le seul de la journée puisque Chantal, du Legendary elle aussi , a remporté le premier prix du bike show.

 

Au guidon de son chop rigide surbaissé.

 

Une pure merveille.

 

Toute l’équipe est allée fêter la victoire en compagnie de quelques amis « chez le Belge » un resto du port au Cap d’Agde.

 

Quelle journée riche en émotions !

Dimanche matin, la traditionnelle bénédiction des motos eu lieu sur l’Ile des Loisirs.

 

Le prêtre Gilbert nous a fait un petit discours dont il a le secret et qui ne laisse personne indifférent, qu’il soit croyant où pas.


Ce jour là, c’est un convoi de prêt de 20 kilomètres qui s’est constitué, les premières motos rentraient dans Sète alors que les dernières quittaient Marseillan.


Départ donc direction Sète pour le déjeuner avec animations tous azimuts, dans les rues, dans les bars, au podium, sur scène…

 

C’était déjà le moment des embrassades et des départs pour de nombreux Bikers, pour d’autres la fête allait continuer à Marseillan.

En ce qui nous concerne ce rassemblement s’est terminé sur le port du Cap à 22h30.

 

Un petit repas chez le belge où l’on mange très bien, sinon on n’y retournerait pas , un dernier passage au Melrose avant de s’allonger avec délices dans son lit.

 

Heureusement que je ne travaillais pas le lendemain, j’avais misé sur une journée plage.


Un rassemblement new look de 9 jours ça ne court pas les rues, et pourtant ça existe et en France de surcroît.

 

Que vont-ils nous inventer pour l’année prochaine sachant que ce sera la 20e édition on peut s’attendre à tout.

Bref, nous en avons bien profité.

 

Un peu trop sans doute !

 

Mais après tout, nous n’avons qu’une vie et on ne sait pas si demain il fera jour.

 

En tous cas, après demain, ça risque d’être l’hiver.

 

Les bringues à moto seront plus rares !

un clic ici pour voir l'album de 115 photos

Article et photos Mike