FÊTE DES HUÎTRES

DENNEVILLE

28 et 29 JUILLET 2007

 

Depuis le 20 juillet, nous regardons chaque jour la météo :
manque de chance, la seule région de France où est prévue de la pluie : c’est le Cotentin !!!

Même pas grave ! Maintenant, nous sommes des as de l’habillage  "vêtements de pluie " (qui ose dire « on s’en passerait bien » !)

Donc, samedi 28 à 8 heures, tout est prêt : le sac, le GPS (on ne sourit pas ! il ne faut pas le vexer), la moto ronfle direction Rouen (l’aire du Bosgouet) – pour ceux qui n’ont pas encore compris : c’est le nouveau point de rendez vous –

8h45 nous arrivons au Bosgouet : personne – normal nous sommes en avance (pas de réflexion du style : pour une fois…. c’est rare …..ça s’arrose…)

 

Les minutes s’écoulant, les motos et motards respectifs arrivent :

« Bonjour ! Françoise, Gérard ! « Jean Luc, Véronique - Bonjour ! « Yves, Michelle ! Bonjour » « Philippe » .. On est poli chez les Bikers.

Philippe avec une voix très enrouée nous raconte qu’il a pris un coup de clim : effectivement un coup de climatiseur sur la tête : ça fait mal !!!!!

Claude et Germaine s’arrêtent à une pompe pour faire le plein d’essence : catastrophe !!


La carte bleue a disparu : Claude l’avait pourtant mise dans une poche du blouson, mais elle a du tomber !


Très inquiets (on s’en doute), ils veulent faire demi tour, nous sommes tous d’ accord pour les attendre : c’est ça aussi la solidarité d’un groupe de motards !

 

Malheureusement, la carte est introuvable et à 10h30, nous décollons de l’aire du Bosgouet .

 

Le ciel est clément, pas de pluie, pas trop de vent, les pots d’échappement ronflent bien (merci Yves) –

Mais il faut croire que tous les parisiens (encore eux) ont pris la même route que nous :


Bouchons à Rouen, bouchons à Caen, il faut se faufiler entre les voitures, merci à certains automobilistes et à d’autres

« fait gaffe à ta g……e à la récré » !

2 heures après, nous arrivons sur les départementales du Cotentin.

 

Toujours du soleil, le groupe de 7 motos roule harmonieusement sur les petites routes sympathiques.


La faim et la fatigue arrivant, nous décidons d’aller directement à Denneville plage pour déjeuner.

 

Encore une fois, merci St GPS (qui ose dire le contraire ????)

Nous passons un très bon moment derrière une vitre sur-surchauffée par le soleil ( je le sais ! j’étais juste à côté)


Nous dégustons des huîtres : normal ça s’appelle la Fête des Huîtres et autres spécialités de l’endroit .

A la fin du repas, vers 15h30, fallait ça ! chacun dépose armes et bagages dans les chambres à l’hôtel ou au gîte.

 

Rendez vous pris pour 16h15.

D’abord, très important, réserver un resto pour le soir, nous trouvons notre bonheur à Barneville Carteret.

Nous décidons d’un commun accord et accord commun de prendre la route vers Cherbourg et vogue la galère.. enfin, roule la moto !

 

Nous verrons bien où nous irons ?

 

Notre nouveau Road Captain, Jean Luc, prend la tête des opérations.. enfin du convoi !

Il nous guide, fort bien d’ailleurs, merci Jean Luc, sur des petites routes bordées de massifs d’hortensias, de maisons en pierres apparentes aux jardins très fleuris.

 

Le soleil nous accompagne toujours, nous prenons la route de la côte pour arriver sur un point de vue dominant des plages immenses.

 

Au loin les falaises abruptes sont dans la brume, en contrebas nous apercevons dans les prairies des chevaux, dans le ciel quelques delta planes se laissent porter par les courants d’air ; les appareils photos crépitent et les caméras tournent : il faut garder un maximum de souvenirs !

 

Nous repartons par des petits chemins tortueux pour arriver sur une falaise : autre point de vue superbe, la terrasse du "Restaurant des Grottes" avec vue sur mer est très agréable, Jean Luc nous offre un pot.. « Merci Jean Luc et Véronique ».

L’heure du dîner approche, nous retournons au restaurant de Barneville Carteret, aux menus : huîtres, couscous de poisson, calamars, profiteroles au chocolat (hum ! que c’était bon) ; soirée très agréable : bien rit et bien mangé –

Vers minuit, nous rentrons à l’hôtel, merci GPS

Le dimanche 29, nous pouvons faire la grasse matinée, de toute façon le tour à la plage et la baignade ce sera pour une autre fois, il fait trop froid et trop de vent.

La fête de l’Huître et la brocante sont à quelques mètres à pied ; autour d’une table, un verre à la main "indissociable" nous attendons les copains du dimanche : Jean Christophe, Alain "Papy", Dominique et Daniel.

Le ciel est de plus en plus gris, le crachin breton bien présent.

 

Nous réservons une table sous une grande tente, lorsque le groupe est au complet, nous commençons la dégustation.

 

Des plateaux d’huîtres froides et chaudes, les bulots, crabes pour les uns, merguez frites pour les autres, le tout accompagné de Muscadet bien frais, ça c’est pour tout le monde!

 

Pour dessert Dominique nous ramène un énorme plat de "teurgoule", riz au lait à la cannelle cuit 5 heures au four, délicieux mais trop copieux, nous n’avons pas pu le finir !

Une bonne sieste serait la bien venue, mais il faut repartir.

 

Nous remettons les vêtements de pluie et roulons vers le sémaphore, autre point de vue magnifique dominant une plage immense, nous apercevons quelques baigneurs, ils sont peut être en chaleur !!!

Second arrêt rapide et sans saveur à la maison du biscuit – R.A.S. –

C’est l’heure, il faut rentrer, Jean Christophe prend la tête du convoi, 11 motos tout de même.


A bonne allure nous filons vers Caen, un dernier arrêt sur une aire d’autoroute pour se dire au revoir, se congratuler :

 

« Super W.E., très sympa, on se revoit quand ? (facile, je sais mais tentant !), à bientôt, tu viens Dimanche prochain ….etc. etc. »

Au fur et à mesure les motos se séparent accompagnées de grands coups de sirène, klaxons, et grands saluts de la main.

C’est déjà fini, les grands moments de cette sortie reviennent en mémoire, le plaisir de rouler avec un groupe très sympa, "les petits nouveaux", la joie de revoir Dominique (encore un peu de patience et tu reprends ta moto).

Les derniers kilomètres sont un peu tristes, mais nous pensons déjà à la prochaine virée et le moral revient vite.

A bientôt sur la rouuuuuuuuttttttteeee !!!!!!!

Françoise & Gérard , dit Les P’tits Louis…d’Or !

article Françoise