Les basques et les belges signent un accord historique de Paix à Daytona

Je partais en reconnaissance pour organiser un Mega Daytona en 2008 quand 2 belges et un bayonnais m’ont proposé de « venir avec » comme on dit dans le coin.


Deux belges, c’est déjà pas mal, mais alors avec un bayonnais et un malaysien, cela fait une fine équipe, une très fine équipe, je vous le dis.


Le voyage était préparé par Valérie.

 

On se retrouve en grandes pompes à l’aéroport de Bruxelles, embarquons sans encombres et atterrissons sans histoires à N-Y, première étape.

 

Michel, un des bandits belges, voulait absolument aller manger dans un resto belge, à … N-Y (sic)
 

Arrivés dans le frais, mais vite réchauffés dans la limo, obligatoire à N-Y.

Nous attendons patiemment des danseuses dans la limo, mais bon, ce sera pour la prochaine fois, va falloir se plaindre à Valérie


Le bayonnais ("Jack la Balance" pour les intimes) avait mis son chapeau de circonstance.

 

Visite et re-visite de divers quartiers de la ville, et soudain, en un jour, le froid du nord arrive.

 

Nous n’étions pas prêt pour cela. Quand je dis froid, c’était très froid, surtout avec le vent, cela faisait plus froid que les -25° que j’avais connu en Finlande.

 

Donc nos amis belges se sont couverts.

Mais voilà qu’il se met à neiger, et que notre chauffeur n’hésite pas à mettre les gaz.

 

 

Dans la longue voiture, cela fait tout de même un peu bizarre !

 

On y arrive tout de même, en se dépêchant, pour attendre quelques heures à l’aéroport.


Et puis, départ pour Fort Lauderdale, sur une piste couverte de neige.

 

Arrivée en fanfare, et prise en main de la Cadillac rutilante, et là, premier arrêt, dans un petit resto déniché par Valérie, à quelques miles de la première concession. Puis visites des concessions.


Nous prenons la route avec 4h de retard, atteignons Daytona dans la nuit.

 

Et au matin, vue extra de extra du balcon de la chambre.


Durant trois jours, cela a été une fête ininterrompue :

 

fête des belles machines, fête des belles carrosserie en tout genre, fête du tout en mega, fête des grand espaces, et surtout fête entre les belges et les bayonnais.

 

Une très belle ambiance et surtout de belles découvertes dont un petit resto Italien où on a mis l’ambiance et où les basques et les belges ont pu se réconcilier grâce à une médiatrice de choc.

Parmi les grands moments, il y a bien sûr la visite de la nouvelle concession, la plus grande du monde, avec escalators et tout et tout.

 

Elle appartient à Bruce Rossmeyer qui possède un bon paquet de concessions aux Etats-Unis, du beau travail et bien sûr un monde fou.

 

Il y a la rencontre de Michel avec un GI qui était passé dans son village belge lors du débarquement, et mille et autres aventures.

 

Il y aussi les visites dans les sites divers, tous situés à plusieurs miles du centre ville.

La prairie avec les pièces d’occasion et les bonnes affaires.

Le centre avec les trikes plus dingues les uns que les autres.

 

Le centre de la piste de course avec des dizaines d’aubettes, les innombrables saloons, tous spécialisés dans un genre un peu particulier, qui va du concours de T-shirt mouillé au combat dans la choucroute…

 

Et puis il y a la faune…

 

Et bien sûr, il y a les bécanes…

Comme celle-ci, sans béquille et dont le châssis posait par terre.


En tout cas, Daytona, c’est grand, et il y a des activités partout, en une semaine on ne peut pas tout voir, mais bon, il faut en laisser un peu pour l’année prochaine! Jetez un œil sur les photos et rejoignez nous l’année prochaine si vous pensez pouvoir tenir le coup !


Et pour ceux qui hésitent encore à aller à Fuengirola, regardez ici : www.absoluteharley.com , ils ont une belle aventure à proposer !

un clic ici pour voir l'album photos Daytona

article et photos Johan, Absolute harley