AVIGNON

&

MARSEILLE

deux Chapters dans l'ouest Américain
 

Carnet de voyage, 5-19 avril 2008,

Ca y est , le jour tant attendu est enfin arrivé, six mois de préparation, de recherche, de multiples tractations au téléphone "merci Marie-Jo", de bonnes soirées chez Lio et nous y voilà.

Au petit matin, on se retrouve à Marignane, les yeux gonflés de sommeil mais brillants d’excitation.

En Boeing 777, les onze heures seront vite avalées et l’aéroport de Los Angeles nous offre déjà l’occasion de sortir l’appareil photo, limousines démesurées, Hummer et Harley conduites par des policiers qui se laissent volontiers photographier avec nous.
Une effervescence inimaginable règne ici, avant toute chose on veut aller chez Bartel’s se remplir les yeux de Harley qui nous laissent tous rêveurs, le personnel de la concession est très accueillant.
Puis en route pour notre premier hôtel chargé d’histoire, très typique qui nous logera quelques jours.

Nous décidons d’aller voir le cœur de la ville que nous fait découvrir Nicolas, notre guide, la chapelle Notre Dame des Anges à qui la ville doit son nom, la célèbre Union Station et le si typique quartier mexicain et sa Placita Olvera.

On finit notre journée tardivement par un resto magique ouvert 7/7 jours et 24/24 heures fréquenté par M le Maire de L.A. ou la célèbre équipe des Lakers ! Au menu : méga steak made in USA, un régal !

2ème jour : dimanche – Los Angeles - Californie
En route pour Universal Studio, tels de grands enfants nous plongeons dans l’univers des films qui ponctuent notre vie, on part à la recherche de sensations fortes dans des attractions cinématographiques.

Evidemment un large détour dans les boutiques Harley, puis départ pour Hollywood boulevard et Sunset boulevard pour faire quelques pas sur les étoiles, autre visite chez Harley et on vire vers Beverly Hills, Géant comme journée.

3ème jour : lundi – Los Angeles - Laughlin
Nous prenons enfin possession des machines flambantes "7 miles au compteur" et nous mettons le cap sur Palm Springs.

Les éoliennes se comptent par centaines et ce paysage surprenant n’est là que pour nous annoncer une journée inoubliable.
D’abord par le long ruban des routes qui se déroule devant nos motos, puis par le désert que nous traversons parsemé de messages faits de pierres accrochées le long de la voie ferrée. Partout le silence, sauf le bruit des moteurs évidemment, 13 motos ça fait du bruit !
Malheureusement, sortir des sentiers battus comporte quelques inconvénients et une des motos finit par refuser d’aller plus loin sans essence.. alors la fine équipe se rassemble et déniche un bout de tuyau, on siphonne un peu les motos des potes pour combler le réservoir et Francis peut repartir pour Needles, ouf, il y a une station ouverte, puis on arrive à Laughlin, le petit Vegas, éreintés oui, mais heureux. Promenade digestive au bord du Colorado où Mimi entend des "cigales" .. ?

Et les premiers bandits manchots pour d’autres, ça été profitable pour quelques-uns !

4ème jour : Mardi - Laughlin – Las Vegas – Nevada
Nous suivons le parc national de Mojave, le désert dans toute sa splendeur, ponctué par les Joshua Trees.

Un arrêt s’impose pour voir de près ces arbres mystérieux et on déplie les drapeaux des chapters pour une photo souvenir, quelques-uns s’isolent pour écouter le silence.
On repart vers la Death Valley, à nouveau un paysage grandiose, différent, on passe par Furnace Creek, la vallée de la fournaise qui porte bien son nom, ouf ! il ne fait que 30°, puis on admire le Zabriskie Point , telles des dunes de pierres, c’est merveilleux.

Nicolas nous parle des pionniers chercheurs d’une route menant vers l’or qui ont eu du mal à traverser cet endroit, puis il nous entraîne vers Artist’s Palette.

C’est une palette de couleurs de roches allant du rouge, violine, jaune, au vert, un enchantement pour les yeux.

Bien involontairement, Philippe repart les poches pleines de cailloux colorés, merci Claude !
Direction Las Vegas pour chercher un peu de repos.. pas vraiment.. non.. à nous les casinos.
Malgré nos pieds endoloris, nous faisons le tour du Caesar Palace, du Bellagio et du Venezia, surprenant et grandiose, quel faste, un plaisir pour tous.

5ème jour : mercredi –libre à Las Vegas
Temps de shopping, alors en route pour la concession Harley, les boutiques, le Harley Davidson café et le Hard Rock café.
Après bien des dollars dépensés, nous enfourchons les motos pour aller voir l’expérience Fremont dans le Vegas d’origine, toutes les heures un spectacle son et lumière projeté sur une voûte – galerie attire des centaines de personnes, du grand show à l’américaine.
Un petit tour dans le plus vieux casino de Vegas et on va admirer la plus grosse pépite du monde !
La démesure, 800 avions qui décollent par jour, des milliers de personnes venus jouer, une ambiance de cris, d’applaudissements, mais aussi des visages tendus, attentifs ou tristes, l’enfer du jeu !

Nous, on joue quelques dollars pour se faire plaisir, mais pas plus, car il reste du chemin à parcourir.

6ème jour : jeudi – Las Vegas – Zion National Park – Bryce Canyon
Nous déjeunons après une route très agréable dans le parc de Zion où l’on ne circule qu’en bus électrique pour préserver faune et flore. Mais sur la route de Bryce Canyon le temps change et on commence à sentir le froid.

Quand les mains sont trop engourdies pour continuer à piloter et que les flocons de neige commencent à tomber, on s’arrête boire un café, le froid est cinglant mais Bryce Canyon en valait vraiment la peine.

Les aiguilles sous la neige au soleil couchant ont quelque chose d’irréel, il fait si froid que des touristes japonais égarés sont emballés dans leurs couettes pour venir admirer le panorama.

On repart à regret vers l’hôtel et on croise des biches nullement effarouchées par le bruit des moteurs. Au Bryce Canyon Lodge on se replonge dans l’univers des pionniers avec le gros poêle qui ronronne, la cafetière en tôle qui attend.

Le patron, un biker, se met en quatre pour nous faire plaisir, improvise avec un lecteur de CD de la musique country pour l’ambiance. Menu de pionnier de la route qui ont eu très froid, steak, pomme de terre et haricots au lard.

Ca réchauffe les os et le cœur, les motos seront-elles congelées demain ?

7ème jour : vendredi – Bryce Canyon – Lake Powell – Kayenta - Arizona
24°F = - 4,4°C , Départ au petit matin, il fait très froid, mais après quelques miles, l’air se réchauffe et en arrivant au lac Powell, la surprise est grande, on rêve de descendre sur les berges de la rivière pour explorer en bateau les nombreux canyons qu’elle abrite.

Mais on manque de temps, encore une bonne raison de revenir, le déjeuner a lieu dans la réserve indienne et on file aussitôt vers le barrage pour admirer la vue.

Dans l’après-midi, on part vers Kayenta, et on s’attarde dans les huttes indiennes "hogan" si typiques.

La nuit dans le lodge tenu par des indiens est très sympa !

8ème jour : samedi – Kayenta – Moab – Utah
En quittant Kayenta, nous croisons Mexicant Hat, puis nous roulons et empruntons un chemin hors norme, la piste de Mocky Dug Way, c’est tout simplement époustouflant !

Nos machines ne déméritent pas à grimper dans les graviers les pentes serpentant dans la montagne mais en arrivant tout en haut, quel panorama !
Puis nous filons vers Blanding pour nous restaurer, bizarre, les fils des pâturages et des asperseurs ont tous des stalactites ? l’endroit est pittoresque, il regorge de vieux objets, photos d’époque, jalousement conservés par les propriétaires.

Pourquoi les bikers que nous rencontrons sont-ils épatés que nous portions simplement des vêtements de cuir ? Ils ont tous des combinaisons chauffantes !

L’après-midi, nous entrons dans le Arches National Park, pour aller s’asseoir sous les Windows Arches, il faut faire preuve de courage et marcher sous le soleil un bon moment, mais ça en vaut la peine.

Nous reprenons les motos pour aller plus loin admirer Landscape Arch qui s’est déjà en partie écroulée et qui continue à défier le temps. A Moab, le soir on s’attardera encore dans les boutiques, que de souvenirs à ramener, les bagages commencent à peser !

9me jour :dimanche – Moab – Tuba city
Une nouvelle surprise nous attend, nous empruntons une petite route pour visiter Needles Overlook, la vue est superbe, presque à 360°. Vertigineux, bluffant ! Je ne sais pas si le grand canyon serait plus impressionnant ? Puis on quitte l’Utah pour revenir en Arizona et entrer dans ce qu’on attendait impatiemment, la Monument Valley !

Déjeuner dans le Goulding Trading Post et on a quelque temps pour visiter le lieu intact où Harry Goulding a fait venir John Ford et tant d’acteurs de western.

John Wayne y tient une place importante et l’atmosphère est très bizarre dans ce lieu, on s’attend à voir arriver les propriétaires…

Les Navajos nous emmènent visiter les grands sites de tournage en 4x4 dans le Tribal Park, les points de vue sont grandioses, j’ai l’impression de me répéter, non ?

10ème jour : lundi – Tuba city – Grand Canyon – Kingman

Pour profiter du panorama, on s’arrête de nombreuses fois dans des endroits où l’on voit à 13 km en face. Le Canyon est surnommé Kaibab "montagne à l’envers", on tente de lancer une pièce pour atteindre un promontoire afin de revenir un jour.. réussi !

Puis nous filons vers Seligman sur la mythique Route 66, cette route n’est pas des meilleures que nous ayons empruntées mais le paysage est désert comme hors du temps.

Seligman est très kitch, la boutique du barbier où nous rencontrons Mr Route 66, Angel Delgadillo, nous laissera un grand souvenir.

Sa gentillesse et son sourire ne sont pas qu’une légende, pour rivaliser avec le drapeau de Saint Etienne, Lio n’hésite pas à abandonner son drapeau "Droit au but" dans la boutique.

Les rares boutiques subsistantes rivalisent d’originalité pour attirer les clients et leurs pas de porte sont pittoresques, à voir !

11ème jour : mardi – Kingman – Bakersfield
Premier arrêt au célèbre Bagdad Cafe, nous visitons dans la journée Calico, la ville minière fantôme et certains s’essayent à jouer les chercheurs d’or.. pas très concluant !
Le retour par les montagnes est l’occasion de se lâcher et les pilotes se régalent dans les nombreux virages, on longe Isabella Lake et on finit dans la plaine parmi les orangeraies.

12ème jour : Mercredi – Bakersfield – Merced
La Californie dans sa dimension grenier à fruits, dans la San Joaquin Valley, nous n’hésitons pas à nous arrêter pour acheter des oranges tant l’odeur nous enivre quand nous roulons,
puis nous grimpons dans la montagne vers Sequoia Park.

Les contreforts sont couverts de neige et nous croisons pas mal d’animaux sauvages, alors prudence !

Petite halte pour voir le plus grand séquoia du monde, le Général Shermann, puis on repart vers Merced.

13ème jour : jeudi – Merced – San Francisco
Quelle variété de paysages, après les plaines voici le littoral.

La côte est superbe, très découpée.

Repas au Bubba Gump à Monterey puis on repart pour San Francisco.

Hélas, c’est là qu’un des compagnons de route se fracture la jambe. Police et ambulance arrivent en un temps record, bravo, et nous laissons notre ami Denis partir vers l’hôpital de Monterey.
On a tous la mort dans l’âme mais il faut prendre en charge sa moto et merci mon Dieu, il y a un pilote en rab.. une pilote.

Nous voulions emprunter la 17 miles drive mais l’accès est refusé aux motos.. qu’on se le dise !

Alors en route pour le Golden Gate Bridge, il est sous le brouillard car il fait une chaleur étouffante, c’est bien notre veine !

Tant pis on s’arrête et on regarde quand même.

On file à l’hôtel pour prendre des nouvelles de Denis qui va être opéré.

 

14ème jour : vendredi – libre à San Francisco
Il faut rendre les motos, les hommes s’en chargent et nous, les filles nous faisons le tour de la ville en autocar avec une charmante guide, Twin Peaks, le Golden Gate est sous le soleil cette fois, les maisons coloniales, le Bay Bridge, la Lombard street, le port .

On se régale, on se retrouve au port pour manger et l’après-midi on flâne dans les rues.

Un bon repas au son rythm and blues conclue cette soirée ultime.

 

15ème jour : samedi – bye bye San Francisco – retour maison
L’ambiance est beaucoup moins joyeuse
.

Que ces quinze jours sont vite passés, on se remémore déjà les bons moments qu’on a vécu tous ensemble.

Puis on se sépare à Marseille sous la pluie, le cœur encore plus lourd.

un clic ici pour voir l'album de 152 photos

article Nadia, photos Francis