Harley-Davidson Euro Festival

22-25 mai 2008

Pour le deuxième Euro Festival, année du cent cinquième anniversaire, Harley-Davidson et le H.O.G, prévoyaient une sensible augmentation des participants.

 

C'était sans compter sur une météo capricieuse et surtout sur des prévisions météorologiques alarmantes.. comme il est maintenant d'usage.. ils appellent cela le principe de précaution...

 

Je pense que Coluche avait raison, "quand on ne sait pas, le mieux c'est de la fermer !"

 

Il a fait beau tout le temps, sauf quelques gouttes de pluie le dernier soir vers 23 heures, et le dimanche matin, suffisamment pour que les bikers oublient qu'il y avait une parade.

Cette année, 8 000 bikers franchirent les portes des Prairies de la Mer, soit 1 000 de plus qu'en 2007, ce qui n'est pas si mal.

 

Les absents ont eu tort, c'est presque toujours vrai, mais pour l'Euro Festival, c'est certain.

 

Tous ceux qui étaient présents  ne démentiront pas, compte tenu de la température estivale et du magnifique ensoleillement.. si !

 

La journée, les plages étaient bondées, le vieux port de Saint-Tropez réservé aux bikers était plein, les balades appréciées, et les soirées animées par des musicos .. comme des musicos !

Parmi les grandes nouveautés 2008, il y a l'accueil de Saint-Tropez, qui depuis la nouvelle municipalité.. merci Monsieur le Maire, a décidé de recevoir les bikers et de leur réserver tout le vieux port pour stationner.

 

Tout ceci pour le plus grand bonheur des commerçants locaux, ainsi que celui des festivaliers.

 

Et pour faire bonne mesure, il était même prévu que la parade traverse la ville via son mythique port.

 

Les touristes, plus habitués à cet endroit d'être bousculés par des Rolls que par des Electra, restaient perplexes, hésitant entre la contemplation des yachts hauts comme des immeubles de trois étages et nos rutilantes H-D.

Sur le site, le village des exposants était bondé, chacun cherchant le "truc" rarissime, la bonne affaire ou tout simplement un accessoire ou un vêtement autant  indispensable qu'utile .. vous voyez ce que je veux dire..

 

Il y avait aussi des concessionnaires H-D, Français et Italiens.

 

Le H.O.G. Hospitality, tenu par Fréjus ne désemplissait pas et les custom-bikes exposées sur l'espace de Freeway créaient l'événement.

 

J'y ai remarqué une fabuleuse bécane ralentie par des freins de vélo.. je sais, les freins c'est pour les lâches...

 

Mais vraiment, j'aimerais voir la tête de l'ingénieur des Mines le jour de l'homologation..

 

Pour revenir aux choses sérieuses, il y avait les apéros, attention, toujours avec modération, mais sans interruption !

 

Le pire, c'est de casser le rythme, chez Capital Of Belgium le rythme, c'est un petit plongeon, un Ricard, un petit plongeon, un Ricard, ainsi de suite.

 

Quels farceurs ces Belges, nous qui croyions qu'ils ne fonctionnaient qu'au houblon ?

 

Il y avait même sur place, des "LDP" qui prétendaient  que d'autres clubs.. y compris des Chapters officiels, avec des variantes, sacrifiaient aussi à ces rites désaltérants ?

C'était vrai !

 

Chez Krab, le Ricard était distribué à la régalade avec une version moderne de la gourde.. il y avait aussi des verres pour les grandes soifs.. c'est mieux y parait ?

 

Tout ceci pour vous dire que l'ambiance y était, faite d'un concours spontané de facéties indescriptibles.

 

Et lorsque Roger's, notre septuagénaire Alsacien, attrape sa trompette, il n'y a guère que Gigi, une sono et Johnny pour le tempérer.. façon de parler.

 

Un clic ICI et regardez la mini vidéo, c'est plus simple.

Pour se remettre, enfin façon d'écrire, un petit détour vers la scène principale, une incroyable chanteuse y mettait consciencieusement le feu !

 

Sans oublier l'anniversaire d'Alison Povey, la patronne europe de l'événementiel H.O.G, contrainte de monter sur scène, avec en main une bouteille d'eau russe..

un clic ICI pour voir la petite vidéo.

 

Tous les groupes étaient excellents et les bikers aux rendez-vous.

 

Il faut dire que la monumentale sono offrait une qualité unique, ainsi qu'un entraînement commando, gratuit, pour nos tympans.. pourtant déjà aguerris.

Samedi matin, nous nous rendons sur le parking pour voir évoluer les motards de la CRS n°1.

 

Oui, on les voit tous les jours les CRS, pas en Harley, et pas en acrobaties.

 

La brigade acrobatique de la CRS n°1 évolue en Harley depuis 1993, ça vous épate ?

 

Des Sportster 883 et deux Dyna en side, le spectacle est super, vraiment à voir et les Harley de quinze ans comme neuves.

 

Dans l'album de Marie, les photos vont vous épater.

De retour vers notre bungalow, nous croisons Jeff, qui assisté de Jean-Jacques, sous les yeux d'Hélène et de Véro, tente de pousser le mur pour favoriser la circulation.

 

Ca n'a pas marché, par contre je ne vous dis pas la pulvérisation de boulettes de pneu..

recyclage qu' y disait ?

 

Après enquête, il ne s'agissait pas de pousser le mur, simplement, le peu de frein avant dont disposait la bécane, ne permettait pas de burner.

 

Comme quoi on revient au départ, les freins c'est pour les.. "?" qui a dit les japonaises ?

Un peu plus loin, devant le bungalow de Charleroi, Krab sécurise sa bécane avec un antivol fait sur mesure.

 

Il parait que ce type de matériel est en beta test, il permettrait également les sauvetages en mer et les agapes en piscine, un tout en un en quelque sorte.

 

Ce qui est certain, pour repérer sa bécane après un apéro modéré mais continu, c'est idéal..

 

Et si vous oubliez de l'enlever, vous n'aurez à craindre que les rires, jaunes, de ceux qui n'étaient pas invités, ou des envieux, victimes du syndrome du  bloque disque.....

En fin de journée, cette année le Sun est incontournable.

 

Pour trouver une table, mieux vaut venir de bonne heure, mais la qualité est bonne, le service agréable, et après tout, on a rien d'autre à faire, alors même si c'est un peu long, l'ambiance compense.

 

Parce que pour l'ambiance, ici c'est une valeur sûre, aussitôt à table, aussitôt sur la piste, on a l'impression que tout le monde est en manque.. de danses.

 

Ici tout les soirs de 20 heures à 2 heures, c'est la fête, nous, nous devons rentrer, demain parade..

Dimanche matin, il pleut, il pleut fort, le ciel est bouché, le thermomètre est en chute libre et le vent vaporise la flotte, bref tout va bien !

 

Avec Marie nous nous équipons, pas question de louper cela, depuis 2001 nous attendons de pouvoir parader à Saint-Tropez et cette année c'est possible !

 

En arrivant sur la ligne de départ de la parade, nous apercevons Stéphane qui nous fait signe bras en croix..

 

C'est annulé, il était 10 h 30, la pluie commençait à stopper, mais les bikers étaient absents, plus exactement, il y avait une centaine de bikers présents.

Pas de quoi mobiliser plusieurs compagnies de gendarmerie, les motards et tout le saint frusquin.

 

Ci - dessus l'équipe de tête de la parade, croyez moi, ils riaient jaune, la déception était immense et tout le monde avait l'impression d'avoir bossé pour rien...

 

Pas tout à fait, vous avez quand même obtenu le passage dans Saint-Tropez et l'année prochaine ce sera GEANT !

 

Bravo pour les organisateurs et merci à nos potes les bénévoles qui ont  sacrifié une partie de leurs vacances pour notre plaisir.

 

Grimaud 2009 sera un grand succès et..

pourquoi pas une parade le samedi ?

 

Les albums de Marie 305 photos

Les bikers première balade

Les ladys en balade

Le site

La CRS n°1

un clic ici album 35 photos

un clic ici album 40 photos

un clic ici album 180 photos

un clic ici album 50 photos

article JR, photos Marie