Spanish

H.O.G. Rally 2008

LES GORETS font l’Espagne.

Nous avions bien apprécié l’Espagne l’an passé lors de notre périple vers Fuengirola. Aussi cette année nous avons inscrit à notre calendrier le Spanish HOG Rally organisé à Castellon avec l’aimable collaboration de nos amis du Castellon chapter. Un bon prétexte pour les Gorets pour faire la fiesta.

Journal de voyage:

 

Descendre en Espagne pour trois jours ne nous intéressait pas vraiment, nous avons donc décidé de partir le samedi précédent.

 

Ce jour là, les branches nord et sud du Legendary Alpes Chapter se sont retrouvées à Arpaillargues à côté d’Uzès dans le Gard.

 

Un petit weekend de folie chez nos amis Hélène et Richard, avant de prendre la route pour la péninsule Ibérique le lundi sous un soleil plus que généreux.


Première étape à Rosas, et première fiesta espagnole,

ça tombait bien c’était la San Juan, largement fêtée en Espagne.

Beaucoup de monde dans les rues et les bodegas, feu d’artifice pendant près d’une heure, juste quand nous arrivions sur le port.

 

Nous avons pensé un moment que c’était en notre honneur… Non, je blague! Mais beaucoup d’ambiance, le bonheur.


L’Espagne est vraiment le pays de la fête, nous avons pu le vérifier une fois de plus tout au long de notre séjour.

 

Mardi:
Nous avons décidé de parfaire notre culture, et c’est à côté de Cadaquès que nous nous sommes rendus pour visiter la maison du Maître Salvador Dali.

 

C’était magnifique et fort instructif.

Comme quoi on peut être biker, avoir une certaine culture et ne pas être totalement sclérosés par l’alcool comme pourraient le penser certains.

 

Ajoutez à cela une superbe route entre Rosas et Cadaquès, petite ville touristique en bord de mer fort agréable, il n’en fallait pas plus pour passer une bonne journée.


Le soir, passage obligé en bodega. Ben oui! C’est l’Espagne et nous sommes venus là pour ça en grande partie.

 

Fin de soirée dans un bar biker de Rosas et tandis que nous discutions Harley avec le taulier, les « Chupitos » ont défilé sans que nous ayons pu compter le nombre de tournées.

Mercredi:
Nous quittons Rosas pour Sitges au sud de Barcelone. Toujours un « temps de curé », il fait vraiment chaud.

 

Nous empruntons les petites routes jusqu’à San Féliu et

le GPS de Krab nous a fait passer par la seule route non goudronnée d’Espagne.

 

Les bikers et leur montures étaient rouges de poussière à l’arrivée.


De San Féliu à Lloret del Mar, la route qui longe le bord de mer est un vrai bonheur, vallonnée avec un virage tous les 50 mètres, le paysage est vraiment magnifique.

 

Une fois de plus, soirée animée en bodega et dans les petits bars locaux, c’est bien l’Espagne !

Jeudi:
Nous avions prévu de rejoindre Benicassim .

 

Ce fut chose faite vers 14h00. Installation et paella au camping pour trois fois rien.

 

Puis nous enfourchons nos destriers pour rejoindre les sites du rallye à Castellon par le bord de mer, la route est agréable autant que le panorama.

 

Distant d’une quinzaine de kilomètres, le site du rallye a été changé à la dernière minute.

 

Trop grand et sans cachet, mais nous n’avons pas hésité à prendre le bracelet pour toute la durée du rallye tandis que certains déçus ont jeté l’éponge et sont partis festoyer ailleurs.

Ils ont eu tort. Le succès d’un rallye, ce sont les participants qui le font, ce n’est pas l’aspect du site.

 

Un rallye, c’est comme une auberge espagnole, chacun y amène sa contribution et sa bonne humeur.

 

En ce qui nous concerne, je peux dire que les tourpacks étaient bien chargés, et de plus nous n’étions pas les seuls.


A peine entrés, nous sommes accueillis par le Castellon chapter et invités à leur soirée privée.

 

Monstrueuse sangria à volonté et gorets grillés, on aurait dit qu’ils avaient organisé cette soirée spécialement pour nous.

Nous avons eu la surprise de retrouver le captain solex et junior du Fréjus Esterel chapter avec qui nous passerons de bons moments tout au long du rallye.


Songez tout de même que pour les 60 € de droit d’entrée, en plus de tous les avantages offerts par un rallye, vous aviez droit à tous les repas ainsi qu’une boisson par repas.

 

Qui dit mieux? Le site n’était peut être pas terrible, mais l’organisation était au top!

 

Le vendredi, rendez vous à 10h pour la balade vers la vallée d’Uix, organisée par le Castellon chapter fort de 325 membres.

Arrêt dans un petit village et pause casse croute d’une heure avant le retour sur le site.

 

Ca faisait un peu comme pour les Brescoudos, à chaque déplacement, on vous offre à boire et à manger.

 

Notre ami Pepe, Road Captain au Castellon chapter s’y rend chaque année.

 

Retour sous une chaleur accablante, il était 13h30. En attendant le repas, la sangria a encore coulé à flot.

 

Les participants commençaient à arriver et la queue pour la paella s’allongeait considérablement.

Nos amis de Béziers nous ont rejoint après le repas, nous avons échangé nos coordonnées et sommes repartis au camping nous rafraîchir dans la piscine, il faisait vraiment très chaud.


Le soir nous avions décidé de festoyer dans notre bodega habituelle, la meilleure de Benicassim:

« El Charquitto ».

 

C’est magnifique, on y mange bien, nous sommes reçus comme des rois à chaque fois, on fraternise et on danse avec les locaux, que du bonheur!!

 

Impossible d’aller se coucher à la fermeture, il fallut aller en discothèque avec eux. Dur dur le lendemain.

Samedi, lever précipité, pas le temps d’avaler le moindre café, on risquait de rater la balade.

 

Il n’aurait pas fallu arriver 30 secondes plus tard.

 

Direction Alcossebre dans le désert de Las Palmas, 40 km vers le nord, petite station balnéaire agréable, bordée de palmiers.

 

C’est un convoi de plusieurs centaines de motos qui s’est garé sur le front de mer.

 

Comme la veille, arrêt casse croute boisson, pour l’occasion Pepe s’était déguisé en cuistot, retour sur le site vers 13h30.

Comme la veille, apéro musical avec nos amis de Béziers et Fréjus, mais aussi nos nouveaux copains de Perth, Bridgewater, Golfe arabique, et Castellon bien sûr.

 

Un grand moment, les Français n’étaient pas très nombreux, du moins sur le site.


Entre deux verres, nous avons eu le temps de voir évoluer « los halcones » .

 

Une équipe de mexicains qui fait un show sur des Panhead.

 

Epoustouflant! Je vous invite à visiter leur site: www.acrobaciahalcones.com

Il y avait sur le site, un stand qui faisait cuire du cochon dans un BBQ américain qui ressemble à une locomotive.

 

J’ai goûté, un pur délice, je me suis régalé.


Comme la veille il faisait trop chaud pour rester sur le site, nous avons donc opté pour rejoindre la piscine et nous refaire une santé au frais.


A l’heure où le soleil décline et que la chaleur est supportable, nous avons rejoint nos amis de Fréjus et de Béziers en bord de plage dans un bar à tapas histoire de se mettre en appétit avant de retourner où ?

 

Chez « El Charquitto », on ne s’en lasse pas, c’est tout petit dedans, mais nous avons réussi à nous faire notre place jusqu’à la fermeture.

Encore une superbe soirée pendant laquelle nous nous sommes régalés à tous les sens du terme: plats, vins, musique, ambiance.

 

Les Gorets sont tellement célèbres que le personnel de la bodega va sur leur site.

 

Nous étions sur l’écran de l’ordinateur pendant la soirée, ça fait d’ailleurs drôle de se voir ainsi sur l’écran dans cet endroit.


Toutes les bonnes choses ayant une fin, c’est avec regret que nous avons laissé derrière nous Benicassim le dimanche en milieu de journée.

 

Retour direct par autoroute 600 km sans flâner jusqu’au Cap d’Agde.

Eh oui, nous avions encore une carte dans la manche !
Repas chez Maxime à la poissonnerie et soirée au Melrose.

 

C’est dur de s’en passer, un avant goût de la Brescoudos Bike Week.


Une semaine d’enfer, au propre comme au figuré, que nous ne sommes pas prêts d’oublier.

 

L’an prochain, nous retournerons au Rallye organisé par le Castellon chapter à Benicassim comme les éditions précédentes et nous serons heureux de retrouver nos amis Espagnols fêtards comme nous.

 

Anda!!!

un clic ici pour voir l'album 195 photos
article Mike, photo et Legendary alpes Chapter.