Lorraine

Chapter

15 ans !

Tout a commencé un jour de février 2008, à Nantes.

 

Pour l’assistant-directeur, la situation était dramatique, sa dernière heure était arrivée, du moins le croyait-il, à cause d’une huître mal digérée.

 

Pendant ce temps, Serge, le directeur, très à l’aise, soignait les relations publiques du chapter au milieu de ses collègues.

 

C’était le director’s meeting du HOG France, et l’impensable se produisit, Stéphane Sahakian fit monter Serge sur scène et lui remit, sous les ovations d’une foule déchaînée, la plaquette commémorant les 15 ans du LORRAINE CHAPTER FRANCE.

Serge rosissait de bonheur et de fierté, des larmes coulaient sur ses joues burinées de montagnard.

Il fallut ensuite retourner en Lorraine, je passe sur les quatre heures de retard du TGV, et il fallut bien se rendre à l’évidence, il fallait faire partager cette joie à tous les membres du chapter.

 

Peu de chapters ont déjà 15 ans, il y a de quoi être fier.

 

La décision fut donc prise de faire une grande fête, à l’automne, quand le calendrier nous laisserait un peu respirer.

"Pour appuyer le texte de Jean-Pierre, et pour vous montrer à quel point c'est dur, le H.O.G. meeting director,

Marie a retrouvé quelques photos.. pour Jean-Pierre c'est avant .. et après les huitres.. et pour Serge.. r.a.s." JR

Nous avons donc réservé le plus grand hôtel de La Bresse, la plus importante station vosgienne, pour le Samedi soir 11 Octobre 2008.

 

Pourquoi ? Parce que les Vosges c’est chouette, que ça fait partie de la Lorraine, nous sommes le Lorraine Chapter, ne pas l’oublier, et que, tout le monde dormant sur place, ceux qui auraient eu tendance à abuser du pinard ou de la bibine n’étaient qu’à 30 secondes de leur lit. Sécurité oblige !

 

Je vous rassure tout de suite, tout le monde est allé se coucher sans qu’on le traîne jusqu’à son lit, les membres du LCF sont sérieux.

Décision fut ensuite prise de faire le déplacement sur nos monstres de fer de marque H-D, nous sommes des motards.

 

Une décision annexe fut également prise, si un foie jaune ralliait la Bresse en voiture, il serait mis à l’amende d’une "contribution foie jaune" de 5 Euros.

 

Amour inconsidéré de la bécane ? Radinisme pour ne pas payer cette contribution ? Peur de passer pour un dégonflé devant les autres ? Je ne sais, mais le résultat est là, pas une seule voiture. C’est-y pas du motard, ça ?

Et les inscriptions ? 80 inscrits, pas mal pour un Chapter d’une centaine de membres, et si on enlève, parmi les absents, celui qui est parti rendre visite à sa fille au Québec, celui qui s’est pris pour un jeune homme et s’est pété le genou en tombant d’une échelle, loupant par la même occasion Faaker See et le Lac de Garde, celui qui a eu peur que ses ronflements ne réveillent tout l’hôtel, ça fait un joli taux de participation.

Et la fête ? Commencée par un petit ride de 180 km, sous un soleil radieux, avec des routes qui tournent et des paysages d’automne que je ne décrirai pas, de peur d’être sélectionné pour le festival du poncif de Vaisons-la-Romaine "private joke".

A propos du temps, une remarque, l’été lorrain est soit pluvieux-pourri soit chaud, et dans ce cas, caniculaire.

Mais l’automne lorrain, ça c’est une belle saison, douce, ensoleillée.

 

Arrivée à La Bresse, installation dans les chambres et, pour ceux qui voulaient, piscine et-ou sauna.

La soirée fut à la hauteur de l’événement.

 

Une fabuleuse danseuse orientale, de style égyptien pour les connaisseurs, un jeune et talentueux magicien, et un groupe de blues, "M G Blues Band", qui a joué trois sets d’une heure, les spécialistes apprécieront.

 

Une attraction surprise, "le Chapter’s choir", groupe vocal jeune mais prometteur.

Quand certains membres de ce groupe sauront où sont leurs lunettes et pourront ainsi lire les paroles, ce sera parfait.

 

Tout ça nous a amené tard dans la nuit.

 

Un grand moment, la remise des patches du 15ème anniversaire par un Prince de l’Eglise, Monseigneur Sergio en personne.

 

Séquence émotion, quand il a remis son patch à chacun. Il en a aussi donné un à la danseuse, je n’ai pas bien compris pourquoi, elle ne fait pas partie du chapter.

Un regret, les musiciens nous ont dit avoir été rarement si bien accueillis, on ne les a pas payé très cher, c’est vrai, mais ça me laisse penser qu’on aurait pu les payer encore moins cher.

Le dimanche 12, il y eut séparation, un groupe chez un capitaliste propriétaire d’un chalet, un autre groupe avec le frère d’une capitaliste elle aussi propriétaire d’un chalet, et une trentaine pour déjeuner dans une ferme auberge à Raon-aux-Bois.

 

Vous connaissez ? C’est de là que vient Julien Absalon, le double champion olympique de VTT, Athènes et Pékin, le seul Lorrain champion olympique.

Encore quelques virages, encore du soleil, et retour.

 

Putain ! Il va falloir attendre encore 5 ans pour les 20 ans ! Trop long !

un clic ici pour voir l'album photos

Article Jean-Pierre, photos "Marie", Ludo et Calou