Bertrand

de

Troyes

La plus constante marque de sagesse est une constante réjouissance.

Montaigne

JR : Bonjour Bertrand, il y a un moment que nous voulions parler de toi, alors pour entrer directement dans l'entretien, tu as quel âge et ta première moto, quoi et quand ?

Bertrand : Bonjour, à question directe réponse directe, 50 ans, une Honda 125, j'avais 17 ans.

JR : Il me semble que globalement nous avons tous eu une Honda un jour.

Bertrand : Avec ma 125, à Paris, j'ai appris à rouler tout le temps et par tous les temps.

JR : Tu veux dire hiver comme été tous les jours ?

Bertrand : C'est tout à fait ça, et pour tenir la distance la règle est "vessie vide - réservoir plein" !
JR :
Et le gros cube ?

Bertrand : Il y a 12 ans, j'ai passé mon permis moto, ensuite j'ai acheté une 1500 VN Kawa, elle a été longtemps mon unique moyen de transport.

JR : Ta première Harley ?

Bertrand : En 2001, un Road King Classic, que j'ai acheté ici à Troyes au début de la concession.

JR : Ceci nous entraine directement vers le HOG.

Bertrand : Robert le concessionnaire, a créé son Chapter en 2002, il m'a demandé de le diriger et de le développer.

JR : Pourquoi toi ?

Bertrand : Je pense qu'il a apprécié ma passion pour la moto en général et pour la marque en particulier.

JR : Comment tu expliques ton attachement au HOG ?

Bertrand : Une des raisons est mon métier, je suis médecin, je m'occupe de pneumologie et cancérologie pulmonaire.

JR : A l'hôpital de Troyes ?

Bertrand : Oui, j'y suis chef de service et malheureusement le cancer du poumon est souvent un dernier parcours. Alors la moto, c'est ma thérapie, c'est un sas pour m'évader et avec elle, pas de problème de couple !

JR : Je comprends, avec un métier aussi lourd et aussi impliquant, il faut pouvoir évacuer le stress .

Bertrand : Avec la moto les sensations sont brutes, offertes, comme voir défiler l'asphalte, c'est un contact direct .

JR : Pas trop direct quand même, le contact ..

Bertrand : Ma femme roule avec moi, elle n'était pas fan, mais nous avons fait un voyage en Pologne, et elle a été conquise. et nous faisons environ 17 000 km par an.

JR : L'aventure c'est l'aventure !

Bertrand : Oui, nous avons également visité le Maroc, la Tchéquie, la Croatie, l'Irlande, l'Espagne, l'Italie, etc.

JR : Parlons du Pays d'Othe Troyes Chapter.

Bertrand : Nous sommes soixante et c'est un cocktail de personnalités, de personnages attachants, fidèles et impliqués.

JR : Je suppose que  tu veux parler de l'opération "Cœur de Biker"

Bertrand : Oui, c'est une belle histoire, c'est celle d'une équipe de copains qui se regroupent  pour faire des balades en moto, accessoirement la fête, et qui finalement s'engagent dans la lutte contre le cancer.

JR : C'est ta profession qui a sensibilisé l'équipe à cette question ?

Bertrand : Certainement, mais je n'ai pas voulu que l'on confonde le caritatif et la quête !

JR : Expliques nous ?

Bertrand : C'est simple, nous ne tendons pas une main vide, nous offrons un bel objet contre une participation, le donneur reçoit quelque chose de palpable, de valorisant.

JR : Le pin's ?

Bertrand : Oui c'est un produit de qualité, qui a de la valeur et ceci n'empêche pas de reverser l'intégralité des bénéfices.

JR : Presque 10 000 € pour la ligue en 2007, c'est un chiffre !

Bertrand : En 2007, nous avons lutté contre le cancer et compte tenu du succès de l'opération, nous organisons une opération en faveur de la lutte contre la maladie d’Alzheimer en 2008.

JR : Ca y est, c'est parti ?

Bertrand : Oui, le pin's est disponible, il est magnifique et avec le Chapter nous allons nous battre pour collecter des fonds, c'est la seule solution pour vaincre cette horreur, et c'est bien de cela qu'il s'agit !

JR : Pour revenir à ton action, comment fais tu pour mener de front, le métier de grand patron d'un service hospitalier de pointe avec tout ce que cela comporte de congrès, conférences,  présence effective sur place, ton rôle de Chapter director, celui de mari et de père de famille avec trois enfants.

Bertrand : J'ai appris à déléguer, et pour cela je remercie mon entourage, au Chapter, au boulot et ma femme qui, elle aussi, travaille.

JR : Malgré toutes tes occupations, as tu de la place pour d'autres passions ?

Bertrand : J'aime le jazz, la peinture abstraite, aussi le figuratif.

JR :....... ???

Bertrand : Il y a aussi nos projets pour 2008 !

JR : Ah.. un instant j'ai cru que tu allais penser à dormir un petit peu ..

Bertrand : Non ! en 2008 il y a nos inter-chapters et nous devons encore améliorer nos prestations, il y a les 48 heures automobile de Troyes en septembre, nous sommes partenaires et nous allons organiser un grand run ,comme le Maroc en 2007.

JR : L'année sera chargée.

Bertrand : Oui, c'est pour cela que j'espère bien trouver un successeur pour diriger le chapter, tout est en ordre, la relève sera la bienvenue.

JR : Merci Bertrand, je sais que je n'arriverai pas par les mots à faire ressortir la véritable compassion qui t'habite.

 

Bien entendu, j'entends par là cette humanité si rare et si constructive qui occupe tout ton personnage.

 

Elle permet des exploits "Coeur de Biker", elle est le sentier de l'amitié qui vous lie au chapter de Troyes.

 

Elle fait avancer le monde dans le bon sens et il en a besoin.

 

Bravo, restes comme tu es, simple, chaleureux, entreprenant, en un mot, compétent !

 

Avec Marie et l'équipe du Legend, nous t'embrassons.

Article JR, photos Marie et Bertrand