Marc d'Hannut

ou..

Monsieur l'Ambassadeur.

Si l'interactivité devait être représentée par un portrait, ce serait celui de Marc. Avec un nouveau chapter dans les mains et sans mode d'emploi, ce globe-trotter a tout simplement innové en faisant des rencontres interchapters sa règle de fonctionnement et en étendant le territoire de son chapter à toute l'Europe. Voici son interview.

JR

JR : Bonjour Marc, depuis quelques années tu es correspondant du Legend et franchement, avec Marie, nous nous étions promis de braquer les projecteurs sur ton action et sur toi bien sûr.

Marc : Bonjour, je suis un peu embarrassé, je vis une passion entouré par des amis et cela ne me semble pas exceptionnel.

JR :  Il y a faire et faire, commençons par une rapide présentation.

Marc : Eh bien, j'ai 45 ans, je suis marié, ma femme Ann est une bikeuse, nous avons un fils de 21 ans. Nous habitons dans la région de Namur en Belgique et je travaille au Grand Duché.

JR : Ca, c'est concis, quand tu dis au Grand Duché, cela a de la gueule, mais je suppose que tu veux dire le Luxembourg.

Marc : Oui, j'y travaille dans la filiale d'une banque française et je m'occupe de gestion de fortunes.

JR : Une grande banque française.. ça me rappelle quelque chose de récent et d'ahurissant, mais pas pour la gestion !

Marc : C'est pas celle la..!

JR : Allez, pour entamer le sujet qui nous intéresse, tu roules en bécane depuis combien de temps ?

Marc : 25ans, ma première grosse bécane a été un XT 500 Yam. acheté au prix de la "casse" et bien plus tard, mon  premier custom un Dragstar 1100.

JR :  Harley, tu y es venu comment ?

Marc : En 2001, j'étais en vacances dans le Var et j'ai loué un Softail Heritage chez Prestige Motorcycles à Fréjus, cela a été une révélation.

JR : Alors.. alors..

Marc : Fatalité, j'ai vendu mon Dragstar et j'ai acheté un Softail Heritage.

JR : Philou, le boss de Fréjus, va être content en lisant cet article, c'est toujours une satisfaction de susciter une passion.

Marc : En 2002, lorsque j'ai acheté mon Softail chez House of Harley, à Hannut, j'ai découvert derrière la machine, autre chose, une ambiance, à l'époque je ne savais pas encore où j'allais, mais je voulais y aller.

JR :  Tu t'étais inscrit au Chapter local ?

Marc : Non, il n'y en avait pas, mais au fur et à mesure des balades et des runs je rencontrais de plus en plus de potes...

JR : Alors le Chapter d'Hannut ?

Marc : Début 2003, le concessionnaire d'Hannut m'a demandé de créer et d'animer un nouveau chapter, pour remplacer son ancien club le "Brabaanse Chapter".

JR : C'est surprenant, tu étais nouveau dans le sérail.

Marc : C'est peut être pour cela et surtout, je parle plusieurs langues, et chez nous, c'est primordial.

JR : Cela s'appelle le pied à l'étrier, mais tu n'avais pas l'impression d'être en babouches par temps de neige ?

Marc : Je me suis lancé et j'ai rapidement eu des contacts avec Marc l'ex director de l'OCCB Chapter pour découvrir le mode d'emploi.. il m'a beaucoup aidé pour démarrer.

JR :  Remarques, diriger un Chapter, contrairement à ce que pensent certains, qui se croient investis du droit divin, c'est du simple bons sens, un maximum de savoir faire, et surtout la farouche volonté de faire plaisir à une bande de potes, sans leur faire prendre de risques inutiles.

Marc : N'ayant pas d'antériorité, c'est comme cela que je l'ai vu et dès la première année, il y avait 25 activités au calendrier et déjà du caritatif.

JR : Vous étiez combien de membres ?

Marc : 20 en 2003, aujourd'hui 110.

JR : Le concessionnaire doit être satisfait.

Marc : Au début, il était plutôt franchement méfiant, il avait eu une mauvaise expérience et finalement il s'est détendu, puis impliqué et maintenant avec le Chapter, la symbiose est totale.

JR : Enfin aujourd'hui, c'est clair, le Hannut Chapter est connu bien au delà des frontières belges, c'est un "grand chapter", alors la question : comment en cinq ans passe t'on d'un club local naissant à un des clubs les plus réputés.

Marc : En premier, il y a une équipe et sans cela, il n'y a rien de possible, ensuite eh bien... Je pense que j'ai naturellement considéré le H.O.G. pour ce qu'il est, un grand club mondial. Sans aller au bout du monde, il m'a semblé naturel d'aller rencontrer les autres hoggeurs qui étaient à portée de roues.

JR :  Bien sûr, c'est logique, mais à par quelques rares exceptions, les grands rallyes ont été longtemps les seuls moyens de rencontre et c'est pour cela qu'ils ont été créés.. il y a longtemps, cela s'appelait une concentration.

Marc : Nous devons aller les uns vers les autres, c'est essentiel et tu connais ma devise: " toujours prêt "!

JR : Notes que pour un banquier, le prêt, c'est une base..

Marc : .............

JR : Oui, je sais, elle est vaseuse.

Marc : J'en ai entendu des .. encore moins bonnes !

JR : Tu me rassures. Et Ann, ton épouse ?

Marc : Elle a démarré avec un Sportster en 2005 et maintenant elle roule avec mon Softail depuis que j'ai acheté un Roadking.

JR :  2008 année standard ou exceptionnelle ?

Marc : La réponse est dans la question, exceptionnelle bien sûr, le calendrier est plus que chargé, nous préparons le prochain Belgian Beer Rally, ce sera grandiose, et très bientôt, avec un chapter ami, nous vous préparons une grande surprise.

JR : Ah oui, c'est quoi la surprise ?

Marc : Justement.. c'est une surprise !

JR : Bon, on peut toujours essayer..

Marc : Je voudrais en profiter pour lancer un hommage à Ferdi et André, deux membres du Chapter qui nous ont quittés et à qui nous dédions la saison 2008.

JR : Il y a toujours des moments de mélancolie.. c'est la vie.

Marc : Oui et il y a tous les potes de partout à qui je veux faire un petit coucou, sans oublier les membres de Hannut Chapter que je remercie pour leur enthousiasme et leur bonne humeur.

JR :  Merci Marc, nous avons passé un bon moment, comme toujours et à chacune de nos rencontres. Avec le Hannut Chapter, continuez d'aller de Chapter en Chapter, vous y amenez bonne humeur et amitié, au nom de tous, bravo, tu mérites le titre de Monsieur l'Ambassadeur !

 

article JR, photos Marie et Marc