Euskadi

C'est bon pour le moral !

Le weekend du premier mai, le Côte Basque Chapter organisait le quatrième Euskadi Tour.

 

En réalité, c'était le premier de la nouvelle équipe mise en place par le nouveau concessionnaire de Bayonne (celui de Toulouse )

 

Jean-Marie, le nouveau "director", habitué des grosses organisations ( il est un des organisateurs de Pecquencourt ) n'en était pas moins stressé par cette première à Bayonne.

 

Il faut dire que la météo donnait alternativement du chaud au froid, du sec à l'humide, voir carrément de la flotte.

Vendredi en début d'après midi, l'accueil à l'hôtel Résidence donnait le ton, ici au Pays Basque on ne rigole pas avec l'hospitalité.. c'est sacré !

 

Un petit café histoire de se réveiller après neuf cents bornes d'autoroute et direction la nouvelle concession où nous attendait un brasseur local.. et oui l'autre pays de la bière c'est ici.. pas seulement..

 

Pour revenir à la météo, il ne pleuvait plus et le soleil éclairait franchement la ville, comme pour faire pardonner son retard ..

 

C'est vrai qu'à dix sept heures il était temps.

Après le test consciencieux de la divine boisson brassée avec soin, des agapes offertes au club house du Chapter, il était temps de rentrer à l'hôtel..

 

Pour l'apéro, ici c'est une tradition, avant l'heure de l'apéro ça ne compte pas..

 

Et pour l'accueil Basque, une danse réservée aux amis, un musicien et un virtuose de la danse en tenue traditionnelle, effectuant une chorégraphie aérienne, précise et symbolique.

 

Merci pour cette marque d'amitié, nous avons apprécié.

Pour la première soirée, un rodage en quelque sorte, les organisateurs de l'Euskadi, nous avaient mitonné un repas fin, accompagné d'une autre boisson locale.. le Bordeaux.. entre nous, il y en a que la géographie cajole plus que d'autres..

 

Et pour s'assurer qu'après tout cela les Bikers étaient opérationnels.. KARAOKE !

 

Je n'ose à peine vous expliquer, la salle de l'hôtel, tour à tour métamorphosée, telle la Scala de Milan, l'Olympia, la prairie de Woodstock, ou comme un cabaret du sixième.. bref, ça chantait comme si personne n'écoutait.

Samedi matin, branlebas de combat, premier run, une boucle vers l'Espagne avec halte dans une cidrerie artisanale !

 

Oui - oui, vous avez bien lu.. le Pays Basque est aussi l'autre pays du cidre !

 

Les paysages sont somptueux, de vallons en cols, par des petites routes forestières, ou accrochées à flan de coteaux, tracées dans des saignées qui forment des rubans autour de la montagne.. c'est magnifique.

 

Pour la cidrerie, pas de panique, j'y arrive.

Il s'agit d'une ancienne cidrerie transformée en restaurant et qui plus est en relais motard !

 

Le cidre coule sans discontinuer et pour faire mentir les méchantes vilaines petites rumeurs qui disent que les Belges ne boivent que de la bière, Alain, photo au dessus, s'essaye au cidre Basque.

 

Pour le repas, omelette à la morue (sublime) et côte de bœuf.. je devrais dire côtes de bœufs..

 

Lorsque la troisième est arrivée, même Patrick "de Reims" a posé son couteau.. le temps de réfléchir et de tester son estomac.. par charité je lui ai donné un coup de main.. enfin.. de fourchette.

Retour via une zone free taxe comme l'Espagne en a le secret.. les prix c'est dingue, on se croirait en France avant l'euro..

 

Comme la veille, levée du soleil vers 17 heures, et direction l'hôtel pour la deuxième soirée.

 

Après la remise des médailles aux différents Chapter présents, le chœur du Côte Basque Chapter s'est essayé avec talent aux chants traditionnels.

 

L'excellent repas s'achevait, l'orchestre prenait le relais, lorsque Mike, photographe du Chapter, entreprit de mettre le feu aux accords de sa guitare basse.

Dimanche matin, cela sentait le début de la fin, le ciel passait du gris sombre au noir clair.. mais pas d'eau !

 

La soirée de la veille se faisait sentir, une bonne balade par le bord de mer allait remettre les choses en place.

 

Pour nous c'était le premier Euskadi, la première immersion en Pays Basque, c'était bon, on était bien !

 

Merci, nous avons passé trois jours merveilleux, tout était bien fait, les balades somptueuses, et la sécu. qui nous a ouvert la route sans coup férir.

 

Et parmi les nombreuses spécialités locales, l'amitié !

un clic ici pour voir l'album 360 photos de Marie

article JR, photos Marie