18th EUROPEAN H.O.G. RALLY

JURMALA, LATAVIA, 25-28 June

à l’est du nouveau !

Chapitre-1: le voyage.

On en avait rêvé à l’avance, de ce run de près de six mille kilomètres "avec les détours", sensé tenter la synthèse bikeuse des deux visages d’une Europe en voie d’unification.

Car le voyage fascinait autant que la destination…

 

Et certains en ont profité pour lâcher totalement leur monture au gré de leurs fantasmes routards, à l’instar des Suisses du Gruyère Chapter, parvenus en Lettonie via…le Cap Nord, de lyonnais qui ont poursuivi le trip jusqu’à Moscou ou encore de deux membres du Paris Sud-Est continuant par la Finlande, la Suède, la Norvège,  accompagnés de Louis-Nicholas (12 ans)…

 

Il m’est idée que certains enragés seront encore sur la route à l’heure où vous lirez ce compte rendu !

Notre propre équipée de 9 motos "dont un side home made, qui aura l’honneur de recevoir le 2° prix des « 3 wheelers » : il fallait voir l’émotion de Gilou !", emmenant aussi quelques esseulés, a promené ses roues dans six pays, avec des pauses successives à Francfort, Berlin, Varsovie, Gdansk et Sopot, station balnéaire de Prusse orientale à l’immense jetée de bois, Vilnius, Riga et Jurmala, Byalistok, Wroclaw, capitale de la Silésie, Prague, Nüremberg.

 

Pour un tel voyage, il faut que les bottes aiment respirer l’asphalte, que la peau réclame la drache, il y faut aussi du rythme, une sorte d’obstination dans le bonheur de mettre le plus de champ possible depuis son port d’attache…

Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage !


Nous sommes rentrés ivres du défilement des bois de bouleaux et de conifères, de routes aux traîtres sillons parallèles imprimés par les camions, de journées de flotte alternant avec une touffeur orageuse, de soupe au lard et de goulasch, de villages et de banlieues innombrables tentant vaillamment de remonter la pente après l’injuste outrage du 20° siècle…


Et comme vous le verrez dans la galerie de photos, fascination garantie pour les exotiques splendeurs de certains centre-ville, le baroque flamboyant de Prague ou plus provincial de Vilnius, la rigueur gothique de Nuremberg, les remparts rouges de Varsovie, et ça et là quelques clochers orthodoxes à bulbes annonçant la Russie toute proche…

Et que dire de Berlin où l’ultramoderne s’allie aux reliques du passé, et parfois à ses relents, extraordinaire champ de stèles grises du mémorial de la Shoah, où on entend voler les mouches.

 

Il n’est pas nécessaire de vanter les beautés de Prague, mais assurément Berlin vaut le voyage.

 

Quant à Riga, elle a des allures de sous-préfecture slave dans l’ombre de l’immense Russie, avec ses restes d’architecture stalinienne, ses trams bringuebalants et quelques monuments historiques intéressants au milieu des ruelles de la vieille ville…


Un mot enfin de l’indispensable cohésion nécessaire à un groupe de Bikers embarqués pour l’aventure pendant près de 2 semaines, presque comme sur un bateau…

Festival de blagues à gogo, joutes burlesques entre nos deux champions du genre, T42 et Etienne, le perpignanais qui s’était joint à nous…

 

Et puis le rire d’Antoine "Mr Do", notre Biker asiatique, véritable Prozac® à roulettes !!

 

N’oublions pas non plus Ninette, "maman" qui nous a maternés presque jusqu’à nous torcher le cul et talquer les fesses !

 

Merci à vous tous, mes amis et compagnons de route…

 

Chapitre-2 : le meeting

Imaginez un site plein de charme, bordé par la grise Mer Baltique, une petite station balnéaire aux villas à clochetons ouvragés et aux datchas en bois tapies sous les pinèdes.

Une affluence de badauds et touristes inhabituelle pour un H.O.G. rallye…et un dispositif policier surdimensionné, mais plutôt bon enfant, impossible notamment d’éviter de souffler dans le "picolomètre".

 
Evidemment, il ne fallait pas attendre l’affluence de Grimaud ou de Faaker See, 1 500 Bikers inscrits, environ 2 500 motards au total présents autour du site, roulant souvent sur des motos d’autres marques "les pauvres…"

 

Les clubs d’Europe orientale logiquement bien représentés, Polonais, Russes, Tchèques, Lituaniens…

 

Une surprise, la faible participation des "teutons"…

Quant aux petits "frenchies", ils étaient plutôt bien représentés, quoiqu’un peu morcelés, avec présence des Chapters Lillois, Lyonnais, Marseillais, Lorrain, de Paris West, Paris Sud-Est, Armeville Saint Etienne, Nantes, Rennes, Grenoble, Orléans, Iles d’Or Carqueiranne avec 17 motos, sans oublier du Pays d’Othe Troyes, Chapter de votre serviteur (désolé pour les oublis inévitables !) …

 

Au point d’avoir improvisé samedi en fin d’après-midi "merci Jacques !" une parade clandestine des Bikers Français, à grand renfort de drapeaux tricolores, qui s’est terminée sur la plage…

 

Elle a rencontré un vif succès, non, je n’exagère pas, y compris auprès d’affriolantes créatures, pas vrai, Baptiste?

Un programme traditionnel pour ce type d’événement, parade, auto-rides, on vous donne la carte de l’itinéraire, balades encadrées par le Chapter local, custom show, Chapter challenge remporté haut la main par une horde d’italiens de Verona (y avait-il d’autres candidats ?).

 

Village d’exposants, de dimension modeste, concerts faisant la part belle aux groupes "Revival".

 

Une mention spéciale pour un extraordinaire quatuor à cordes électronique, composé de ravissantes nanas qui en donnaient autant à voir qu’à écouter, mais malheureusement pas plus !

Une originalité enfin, l‘autorisation exceptionnellement accordée de rouler sur la plage, comme à Daytona…


Saluons encore l’importante implication du Riga Chapter

 

 Un mot à propos sur ce Chapter, fondé le 05/05/05, vingt huit membres, des balades locales et une participation aux manifestations internationales du H.O.G.…

 

Son director, Egils Valeinis, roule en Fat Boy c'est un homme complet, neurochirurgien, champion du monde médical de tennis, il est aussi très sympa et accueillant…

Quant à Harley-Davidson en Lettonie: environ 400 bikers H.D., une concession ouverte officiellement en 2004 par Gatis Panavs  et qui vend environ 50 motos par an.


Pour conclure sur "Jurmala 2009", malgré une affluence limitée, le pari réussi de l’exotisme et de l’originalité, qui devrait booster les adeptes Est-Européens de notre passion motocycliste commune…


Et l’année prochaine ?

 

Malgré tout mon art de la persuasion et ma science consommée de la psychologie féminine (sans commentaire),  je n’ai pas réussi à tirer les vers du joli nez d’Evelyne (H.O.G. Allemagne)

Le lieu du prochain rallye européen demeure un secret, mais il est permis de penser qu’il sera peut-être à l’opposé de l’Europe. Sortez votre carte, votre règle et votre crayon !

deux albums, 280 photos

un clic ici l'album du voyage 110 photos

un clic ici l'album du rallye 170 photos

Article Bertrand, photos Chantal, Ninette, Gigi, Etienne, Bertrand