Le Chapter

d’Orléans

au Zénith !   

C’est une demande particulièrement originale qui a été faite à notre Chapter  par l’intermédiaire de Franck Berthier (Maître d’Armes et Conseiller Technique Régional de la Fédération d’Escrime) auprès de Gérard Rose, notre concessionnaire Harley Davidson d’Olivet :

 

La présentation des finalistes de la Coupe du Monde de Sabre Dames.

 

Ce samedi 7 février, en effet, notre Chapter doit escorter, les 8 jeunes finalistes encore en compétition pour une présentation - orchestrée comme un show à l’Américaine ! – jusque sur le podium du Zénith d’Orléans !  

Et, là j’aime autant vous dire que ni la neige, ni le froid n’ont pu décourager les 8 pilotes  sélectionnés pour la circonstance !

 

En coulisses, bien avant 20:00, chacun y va de sa chiffonnette ou de son produit miracle pour effacer les traces laissées par les intempéries sur les montures.

 

Peu de route pourtant, mais la neige a trouvé le moyen de jouer les invités surprises.  

 

Il faut qu’elles brillent sous les rampes et face aux carrés VIP des municipaux (dont Monsieur notre  Maire : Serge Grouard), VIP régionaux également (Conseil Général et Régional) et enfin, VIP mondiaux (délégations d’escrime des meilleures sabreuses que compte la planète).

Soit, 5 000 personnes réunies – jusque dans les cintres  - pour hisser le drapeau de la victoire et briguer le titre tant convoité de Championne du Monde pour l’une de ces demoiselles.

 

A 20:00 précises, sous les accents soutenus de la musique de Pirates des Caraïbes, les gradins tremblent sous les pas de la centaine de jeunes du Cercle d’Escrime Orléanais.

 

La graine de champions (peut-être…), rejoint le podium central en un ballet parfaitement répété et une petite démonstration d’ensemble de leurs talents.

 

Depuis la veille, nous avons pu suivre  leurs évolutions, en privilégiés.

L’envers du décor vaut largement l’endroit ! Nous avons eu la chance de vivre ces moments en les savourant, conscients d’être là.

 

Derrière le rideau, je sais les nôtres fébriles. Ils ont la charge de monter en selle, chacun derrière lui, une finaliste et, dans chacune de leur tête, la même crainte : même à 5 à l’heure : pourvu que mon pied ne dérape pas, que l’une d’elles n’entraîne pas ma moto vers la chute, que je ne me laisse pas gagner par le stress, que j’arrive à dominer les battements de mon cœur qui résonne à tout rompre… que …et que …

 

Gary Glitter résonne : c’est le signal. Je vois les premiers phares tout au bout des coulisses.

Personne ne comprend encore ce qui se passe. La surprise est de taille ! Les sirènes, les flashers, Rock and Roll et le ronronnement des Harleys. On y est !

 

Trop fort.  Ma caméra  tremble d’émotion, j’oublie de respirer… Qu’est-ce que ça doit être fort pour eux… dans la lumière poussiéreuse des spots qui n’en finissent pas de virevolter !

 

Jacques en tête se place à l’extrémité le long de l’immense piste. En épi juste derrière lui, Corsica, puis Thierry, Fabrice, Jeff, Michel, Bernard et enfin Eric.                                    

Les caméras renvoient sur écran géant ces images incroyables.

Il me semble que la présentation dure un temps infini. Tour à tour, chacune des jeunes finalistes annoncées descend de la moto dont le modèle est présenté, avant de rejoindre la piste sur laquelle elles vont devoir en découdre.

 

Puis la dernière… et dans le même ordre d’exécution parfait, le ballet des Harley se retire, dans un tonnerre de pétarades, de sirènes hurlantes et d’applaudissements. Je ne sais ce qui prédomine finalement…

 

Franck, qui officie à la présentation de cette soirée, laisse planer un petit suspense pour annoncer la présence de Cécilia Berder – Championne de France 2008 -  blessée 2 jours auparavant, elle ne pourra pas combattre ce soir.

Sa déception est immense, mais elle tenait à être présente ce soir pour vivre cet événement. A nouveau des phares, des flashers, la sirène sur la chanson de Brigitte Bardot - Harley Davidson -  car  elle entre installée à l’arrière du Servi-car de JP (notre Directeur de Chapter).

 

Quelques mots émus de la demoiselle au micro de Franck avant que ce dernier ne reparte, à son tour sur la moto, derrière JP jusqu’en coulisse.

 

Waouh ! La pression peut retomber pour nous… Tout s’est parfaitement bien passé.

 

Quelques minutes après, voilà d’ailleurs nos pilotes qui regagnent nos tribunes VIP pour suivre en direct les combats.

Pour chacun d’entre nous, fort heureusement, les règles du jeu et d’arbitrage nous sont présentées sur écran géant !

 

Car il faut non seulement un œil averti pour saisir l’instant de la touche extrêmement rapide, mais en plus saisir la nuance et la complexité de ce sport très technique.  

 

Le recours à la vidéo est souvent demandé pour couper court à toute polémique. Franck commente très clairement ce qui se joue et donne toutes les explications ainsi que les ralentis nécessaires pour étayer la décision des juges.

A aucun moment on ne s’ennui. Le temps file et les combats se suivent par joute de 10 minutes à un quart d’heure maximum.

 

Deux grands moments phares encore, celui du combat de la Française Léonore Perrus, contre Olga Kharlan l’Ukrainienne - en quart de finale : 15 – 14 contre la Française…

 

Puis la finale : Mariel Zagunis (USA) contre la même Ukrainienne qui s’inclinera 7 – 15 face à l’impressionnante maestria de l’Américaine.

Encore un petit moment d’émotion avec la montée des couleurs cependant que l’hymne Américain retenti jusqu’à la dernière note, faisant vibrer d’émotion notre Chapter… jusqu’au Zénith.

 

Mille mercis à Franck Berthier, Bruno Rouillé – Président du Cercle d’Escrime Orléanais pour avoir soutenu le projet de Franck concernant la présence de nos motos dans l’enceinte du Zénith, Gérard et à Mme la Directrice du Zénith pour nous avoir permis de vivre ces instants magiques.

 

Et… bravo les Bikers, vous étiez tout simplement… SUPERBES !

un clic ici pour voir l'album photos

Article Catherine, photos Catherine et Martine