à Troyes

la CRISE

de rire - DE RIRE - de rire - DE RIRE- de rire

Ils nous ont tout fait ! à force de pleurer de rire, nous sommes tombés en panne de mouchoirs jetables, grippe "machin" oblige.

 

Bertrand, TfT (lire "tea for two" ou T42), et toute l'équipe du Splendid Chapter de Troyes nous ont immergés dans leurs délires sous le thème :

 

La crise oui.. mais de rire !

 

Maintenant pour vous raconter tout cela, je ne sais pas par où commencer, par le début semble le plus logique.

 

La logique n'avait pas grand chose à faire dans cette histoire, entre motos et copains, culture et burlesque, vers et verbiages, chorégraphie et cœurs, rires et larmes.

Samedi matin après l'accueil et la remise des rallyes pack, un brunch rabelaisien et tout le monde en selle sous les ordres du très sérieux road-marshal Damien.

 

Oui il fait les deux, sérieux sur la route.. c'est mieux pour nous.. et clown à Venise.. voir la vidéo.

 

Là, je m'égare, revenons à notre balade.

 

Cent cinquante Bikers, un soleil comme dans le sud, des routes comme en Champagne et direction le lac du Der.

 

Le lac du Der est un lac artificiel (l'eau est vraie), il a été créé pour réguler les crues de la Seine, en absorbant et en restituant l'apport de la Marne au célèbre fleuve.

Sa mise en eau en 1975, a entraîné la disparition d'une vallée entière ainsi que celle d'une partie du patrimoine local, aujourd'hui l'attrait touristique offert par cette incroyable étendue d'eau, est le bienvenu dans cette belle région.

 

Le logo imaginé par le Chapter de Troyes pour évoquer son interchapter est inspiré du lac, qui reçoit régulièrement les migrations de Grues Cendrées.

 

Bien que sans papier, et régulièrement de passage, le volatile semble être accepté par les autorités, comme le disait Bertrand dans son discours d'ouverture, " ne confondez pas la Grue Cendrée à une péripatéticienne sortant d'un bordel après un incendie. "

Après cette minute de pure culture, et la visite du musée du Pays du Der, un moment de recueillement pour la photo de famille, la visite du port de plaisance du lac, l'escalade du pont à suspension asymétrique, et il était temps de regagner l'hôtel.

 

Une température agréable nous accompagna tout au long des quatre-vingt kilomètres du retour.

 

Moi, je me régalais, Robert le concessionnaire de Troyes, m'avais prêté un Softail Standard pour le weekend, avec Marie cela nous rappelait nos débuts en bécane, bref un p'tit coup de jeune ça fait du bien de temps en temps.

 

Merci Robert c'était super.

Les Bikers étaient venus de partout, de Lille à Cannes en passant par Orléans et Hannut, tous prêts à affronter cette soirée qui s'annonçait déjantée.

 

Ce fut un festival de saveurs avec un repas fabuleux, servi avec soin et avec le sourire.

 

Un festival de cordialité avec remerciements, petits discours et récompenses.

 

Un festival de fous rires, avec des sketches créés et chorégraphiés par les membres du Chapter.

 

Un festival cabaret avec la revue des ladies, superbes !

La grande salle des fêtes de l'Hôtel-Club de la Forêt d'Orient de Rouilly-Sacey, plus habitué aux golfeurs qu'aux Bikers, retentissait de la bonne humeur générale.

 

Si vous passez dans la région, arrêtez vous ici, vous serez bien accueillis, les chambres sont somptueuses et les restaurants excellents.. et s'il vous reste de la place dans les sacoches, prenez votre sac de golf.

 

Les spectacle, fait maison, alliait professionnalisme et naturel, ce qui est généralement incompatible et donnait une tonalité originale, burlesque et sans façon à la représentation.

 

La participation à la fiesta était communicative.

Dans la salle, les choses allaient bien, les plus timides escaladaient les tables, les plus décidés cherchaient comment entrer en scène.. participer quoi !

 

C'est ainsi que Bertrand autorisa l'accès au vestiaire à tous ceux qui auraient voulu être un artiste..

 

Emballés comme des nonettes un jour de fête, ils furent offerts en pâture aux Bikeuses, très joueuses et prêtes à consommer sur place cette poignée de gourmandises.

 

Alors que la folie douce envahissait tranquillement la salle, les coups de pétards engendrés par l'éjection des premiers bouchons de champagne rappelaient à tous la règle numéro un : ne jamais déshydrater un Biker en fête !

Le lendemain matin, à l'aube.. les survivants étaient étonnamment nombreux, le buffet du petit déjeuner fondit comme attaqué par un banc de piranhas..

 

Le programme : un petit run, visite autour du moulin Harley-Davidson (c'est nouveau), et champagne à la concession.. pour se remettre.

 

Cet interchapter a une fois de plus mis en avant la grande spécialité de Troyes : savoir recevoir !

 

Merci, nous nous sommes tous régalés de votre fabuleuse envie de faire plaisir, de votre savoir recevoir et de la chaleureuse amitié que vous dispensez sans compter !

un clic sur les titres ci dessous pour voir l'album de 520 photos

et la vidéo tournée par Canal 32 la chaine télé régionale

 

album les balades 360 photos

 

 

album la soirée 160 photos

 

 

le reportage sur Canal 32

 

Article JR, Photos Marie avec la participation de JeffOne, Jean-Paul, Philippe, Alain et Béa.