Hardchrome

se balade dans
le Lubéron

Le départ fut donné vers neuf heures pour effectuer une balade à la découverte du Luberon dans le Vaucluse.


Le temps est excellent, juste un peu de mistral qui remue nos machines.


Direction Bollène, Carpentras, L’Isle Sur Sorgues, Gordes et jusqu’à Roussillon.

 

Les paysages sont très agréables, et nous ne sommes pas trop dérangés par la circulation.

 

Cette route est aussi appelée « la route des vins », car elle traverse les plus beaux vignobles des célèbres Côtes Du Rhône.

 

En arrivant à Roussillon, direction le centre du village pour garer nos montures sur la place de la mairie.

Roussillon est classé parmi les plus beaux villages de France, et ce n’est pas pour rien !


Entre Luberon et Monts de Vaucluse, Roussillon scintille sous une lumière toute ocrée.


Situé au cœur du plus important gisement d'ocre du monde, il clame sa singularité minérale par une étonnante palette de couleurs flamboyantes.


L'ocre est partout, dans les paysages que l'on ne peut oublier, sur les murs des maisons, enduites de façon traditionnelle.

 

Avant le déjeuner, nous partons visiter «le Sentier des Ocres».

Ce site est impressionnant, des milliers de personnes viennent admirer cet endroit fragile et classé depuis 2002.


L'ocre, utilisée depuis la préhistoire, exploité depuis l'occupation de la Provence par les romains, n'est véritablement devenue un produit industriel que grâce à l'intuition du roussillonnais, Jean-Etienne Astier.

 

C'est lui qui, à la fin du 18ème siècle, eut l'idée de laver les sables ocreux, pour en extraire le pigment pur.

 

Fortement concurrencée par les colorants synthétiques, l'ocre naturelle demeure pourtant, dans certaines de ses utilisations, un produit inégalable.

 

Le sentier se sépare en deux, avec un parcours de 35mn et un autre d ‘une heure pour les plus courageux.. Bien évidemment, nous prenons le plus court, car notre cuisinier nous attend à sa table vers 12H30, alors, faut pas traîner !

Un petit restaurant bien sympathique nous accueille, « Le Castum », sur la place de la mairie.

 

Le parton est sympa, il nous explique que les photos de Fernandel qui ornent tous les murs, sont là parce qu’un film fut tourné à cet endroit, il y a une trentaine d’année.


Après avoir dégusté l’excellent rôti de porc à la bière (on a pas assez senti la bière!), et le tiramisu maison, nous repartons en direction de Malaucène, au pied du Mont Ventoux, encore enneigé à cette date, puis Vaison La Romaine, la belle cité antique.


Retour à la maison par Ste Cécile Les Vignes, Bollène et Montélimar

un clic ici pour voir l'album photos

Article et photos Laurent