LIMOGES

LE RIDE DES MILLEVACHES

c'était mieux que ça.. c'était mieux que bon !

Avec Marie, nous pensions nous immerger parmi mille vaches, des limousines, bref nous étions sûrs de nous.

 

C'était sans compter sur les bizarreries de notre chère langue maternelle, le français.. voire le limousin !

 

Le fameux plateau des Millevaches doit être traduit par le plateau des mille sources.. non pas de Jack-Daniel !

 

Toute cette eau sortant du sol, ne semblait pas limiter celle qui y tombait, en tous cas le vendredi, et sous une pluie pas diluvienne, nous arrivons chez Pierre, le concessionnaire Harley de la capitale de la porcelaine.

 

Un gentil soleil qui nous accompagnât le reste du WE.

L'accueil était chaleureux, sans tralala, empreint de cette gentillesse naturelle et spontanée qui caractérise les limousins et plus particulièrement les membres du Chapter et le staff de la concession de Limoges.

 

Un hôtel résidence nous attendait, avec des chambres spacieuses et pour nos bécanes un parking fermé.

 

Pour gagner le restaurant situé à quelques enjambées, une balade pédestre sur les  bords de la Vienne avait été organisée, histoire de faire un pied de nez aux vilains, sournois, et trop chers, alcootests.

 

Un Biker ça ne boit pas.. éventuellement ça déguste !

Samedi matin, 160 Bikers et 106 Harley étaient  en formation sur le parking de la concession pour un run vers le Lac de Vassivière et un déjeuner marin..

 

Au risque de faire sourire nos amis Bretons, ici le nautisme se pratique avec enthousiasme et avec ses mille hectares, (ici rien à traduire)  le lac offre un pôle touristique apprécié.

 

Le rallye automobile du limousin qui se déroulait le même week-end, avait profité des infrastructures pour installer sur les bords du lac sa base principale.

 

C'est donc entourés de voitures de course que nous avons approché notre restaurant flottant..

Une fois à bord, nos gènes d'aventuriers, ou peut être le kir de bienvenue, prirent le dessus.. en tout état de cause, c'est tels des flibustiers que nous avons entrepris la traversée.. le tour du lac plus exactement.

 

Dimitri, qui ne part jamais pour un long voyage sans quelques fleurs, ne fut pas pris au dépourvu quand il fallu souhaiter l'anniversaire de mariage d'une Bikeuse dont c'était la première croisière surprise !

 

Pendant ce temps, l'accordéoniste maison, tel un boute- en-train, nous faisait languir du doux pom-pom de nos Vtwin.. c'est ça le manque de Harley !

Il était temps de repartir, le plateau des Millevaches.. vous savez.. nous attendait.

 

La mariée ne voulait pas quitter ses fleurs, le marié se demandait qui avait parlé d'anniversaire, Dimitri cherchait comment reconstituer son stock.. ne jamais partir les mains vides.. et les voitures de rallye s'intercalaient au milieu des bécanes.

 

Marie qui ne loupe rien remarqua la Citroën, photo de droite, estampillée "Ecurie de la Police Nationale" avec pour numéro: 00, elle aurait mérité 007 !

 

C'est donc joyeusement que le cortège pris la direction de la capitale.

Sur la route, des nuages gros comme des blockhaus, menaçaient de faire subir une rincée comme jamais.

 

C'était sans compter sur notre road marshal, John, Anglais, un peu indien et surtout très professionnel qui un œil sur la route, un dans les rétros, et l'autre vers le ciel... (comptez pas, il est Anglais) nous imagina une route esquivant toutes les tentatives d'arrosages célestes.

 

La sécurité, 25 motos, était d'une efficacité sans faille, tous les croisements, ronds points, étaient sécurisés.

 

Avec une telle organisation, les horaires ont été scrupuleusement respectés, c'est suffisamment rare pour être applaudi !

Samedi soir, diner de gala, dans une guinguette, toujours en bord de Vienne, mais sur l'autre rive.

 

Un bref et sympathique discours de Patrick, sous l'œil bienveillant de son jumeau Jean-Pierre, (de source bien informée, ils se partagent un unique neurone, alors forcément ils ne se quittent pas des yeux)

 

La remise des cadeaux aux Chapters, a été ponctuée par le discours en Basque de Jean-Marie, ça avait de la gueule, on a rien compris, c'était reposant..

 

Un orchestre talentueux, capable d'interpréter les plus grands tubes, nous a régalé jusqu'aux aurores.

Dimanche matin, grand soleil et gueule de bois, pas pour tout le monde, mais j'ai trouvé la phrase riche..

 

Limoges habituellement déserte le jour du seigneur était pour une fois animée par 160 furieux, un policier en Harley, et une kyrielle de voitures de police.

 

Ce rallye a été un vrai bonheur, savamment et consciencieusement réglé, son organisation n'a jamais pris le pas sur la convivialité et le confort des participants.

 

Bravo, vous êtes directement entrés dans le top 10 des grand organisateurs, refaites nous le, c'était trop bon !

un clic ici pour voir l'album de Marie, 500 photos
article JR, photos Marie

Les partenaires de Legend Motorbike