LEOPOLDSBURG

H-D RALLY

30-31Juillet 2010

C’est une fois de plus vers l’accueillante Belgique et l’International H-D Rally de Leopoldsburg que nous mènent nos montures d’acier.


Pour démentir une légende tenace, nous parviendrons même à y passer trois jours sous un soleil éclatant, sans une seule gouttelette de pluie !


Après quelques 450 bornes de cruising tranquille, et un indispensable arrêt buffet dans une baraque à frites des Ardennes belges, nous arrivons en ville de Leopoldsburg où l’ambiance bat déjà son plein en fin d’après-midi du vendredi.

Nous sommes attendus à la terrasse d’un des innombrables bistrots par Viviane et Pierre « the Beast », nos deux amis résidant dans cette petite ville.

 

Quelques verres de Jupiler bien fraîches vont rapidement réhydrater nos organismes desséchés par le trajet, avant d’aller poser les bagages dans nos quartiers.


Pierre, Sous-Officier récemment retraité de l’Eurocorps, a organisé nos logements dans l’hôtel militaire de la garnison au nom évocateur de « Milton », situé à quelques centaines de mètres seulement du centre ville.

Nous nous rendons ensuite sur le site même du Rally, en pleine campagne limbourgeoise à quelques kilomètres de la ville.

 

Pas besoin à cet endroit de baisser le volume de la musique à une heure précise, les seuls êtres éventuellement dérangés n’étant que les quelques vaches débonnaires des champs avoisinants.


Hormis le pin’s de l’année, s’affranchir du droit d’entrée de 35 € par personne permet pour celui qui le désire de planter sa tente, de prendre les deux petits-déjeuners des samedi et dimanche ainsi qu’à une boisson et une collation lors de la halte de la parade du samedi après-midi.

Motos, pilotes et passagers sont numérotés et badgés afin de passer les sévères points de contrôle IN et OUT non seulement du site, mais également ceux de l’accès à la ville même.

 

Bonne mesure pour éviter toute velléité aux candidats voleurs !


Retour vers la ville pour y trouver pitance, en l’occurrence de succulentes moules-frites dégustées en terrasse avec vue sur la foule.

 

Tout ça donnant bien soif, c’est après quelques Maes Pils moussues prisent en guise de bonnet de nuit que nous rejoignons nos pénates pour une bonne nuit de repos.

Au petit matin, v’là t’y pas que votre serviteur est obligé de voler sa propre bécane !


En effet, un cadenas de disque récalcitrant refuse obstinément de s’ouvrir…

 

D’où appel à du matériel de décoffreur ( voir photos ) pour pouvoir enfin démarrer vers le site et son petit déjeuner.


Pierre nous emmènera ensuite le restant de la matinée pour une belle ballade sur les petites routes de la région.


Arrêt dans une boutique de fringues et d’accessoires perdues au milieu de nul part.

Poilu et barbu, Léon le Boss du lieu est vraiment sympa.

 

Anne, votre photographe, y découvre l’objet de ses rêves, une H-D Sportster 1200 mauve et grise…

 

C’est décidé, nous repartirons donc avec une moto de plus !


Passage ensuite chez Jac’s Custom Cycles, véritable caverne d’Ali-Baba de la vieille fonte.

 

Ici, on peut également admirer une collection incroyable d’anciens chevaux mécaniques pour enfants.

Retour vers Leopoldsburg où l’ambiance est surchauffée.

 

Le tour de la ville est une véritable parade où tout (où presque) est permis.

 

Le tout dans une ambiance conviviale où la bonne humeur règne en maître.


Les forces de l’ordre sont presque totalement absentes du centre ville, et toute l’organisation repose sur les membres du HDC Leopoldsburg, à qui il faut tirer un véritable coup de chapeau.

Quelques frites et quelques bières plus tard, nous arpentons la place du marché réservée aux différents stands habituels dans ce genre de manifestation.


Q.TEC. Engineering occupe la place centrale avec de nombreux modèles.

 

SAXON propose dans son stand des customs clef en main.

 

Et le spécialiste bien connu de l’échappement Dr.Jekill & Mr. Hyde est venu en voisin puisque la frontière des Pays-Bas est toute proche.

Le reste de la journée se passe à savourer et à participer à l’ambiance des bons gaulois du Nord que sont nos amis flamands.


Il fait déjà bien noir lorsque nous rejoignons notre Milton pour une nuit de repos avant de prendre la route du retour le lendemain matin.

Merci à Viviane et au Beast pour leur accueil chaleureux, la disqueuse et le câble électrique kilométrique.


Coup de chapeau à « Bîne » et Karen pour qui c’était une première aux guidons de leurs machines respectives. Salutations à tous nos amis de Leopoldsburg,

We’ll be back

un clic ici pour voir l'album 135 photos

Article Luc, photos Anne

Les partenaires de Legend Motorbike