Bike Week

Daytona

le mode d'emploi

Une ordonnance signée Jean-Pierre Versini:

C’est l’hiver ! Un petit coup de Blues, la météo ne nous lâche plus, neige, vent, froid, températures négatives, verglas…enfin de quoi décourager les plus courageux ! La bécane reste désespérément au garage, pas la peine d’attendre le printemps, j’ai une bonne affaire à te proposer, fidèle lecteur.

Ta petite dépression passagère va t’amener chez West- Forever, l’officine très connue de doc’ Dillenbourg, spécialisé dans les traitements de chocs homéopathiques à base de …virées en Harley !!

Dominique va te proposer une petite cure hivernale, à base de Harley, de palmiers, de soleil, de bikes’n’roll !!

 

Voici l’ordonnance :Direction la Floride, pour la Daytona Bike Week, traitement à prendre pendant une semaine.

- Commencer par une forte dose de « Willie’s Old School Bike Show » plusieurs fois dans la journée, sans aucune modération possible. Bien forcer sur le traitement, et en reprendre le plus possible, voire plein la gueule.

Toutes les motos, essentiellement Old School sont absolument à craquer, l’ambiance elle aussi torride étant également à craquer, et je ne parle même pas des real Pin Up


- Une cuillère à soupe, matin, midi et soir, de « Iron Horse Saloon », si possible largement arrosée de Freeze Bud, ou pour les cas plus aigus, de Jack’.

Ne pas oublier les pourboires aux charmantes serveuses, à consommer, là aussi ,sans aucune modération.

- Compléter le traitement par deux fortes doses de « PUB 44 Saloon » ET de « Dirty Harry Saloon ». Il est impératif de mélanger les deux ingrédients plusieurs fois dans la semaine, pour bien s’imprégner, afin que la molécule soit parfaitement efficace.

Ne pas oublier d’arroser abondamment de Freeze Bud, ou Jack pour les plus dépressifs, pour les pourboires voir plus haut sur l’ordonnance.


- Continuer le traitement avec une légère dose de « Board Walk Bike Show », ne pas s’attarder, certaines motos donnant la migraine.


- Intensifier le traitement avec quelques « ride » en bord de mer, et sous les palmiers, les cheveux au vent, au son du V-TWIN, le casque n’étant pas obligatoire, ceci, bien sûr tout au long de la semaine.

 

- Une petite dose de « Rossmeyer’s HD » à Ormond beach en milieu de semaine n’est pas sans nuire au traitement. C’est la plus grosse concession Harley Davidson au monde, ça fait toujours un bien fou aux neurones.

- Une forte dose de « Robison HD Shop » est aussi obligatoire, bien abuser du médicament, il s’agit d’un bouclard ayant été concession HD pendant près de 40 ans, depuis le tout début des années soixante, et qui a refusé le progrès.

 

Les bécanes, le mobilier, les gens, tout transpire l’authentique et la pure passion.

 

A consommer sans aucune modération, accueil chaleureux, même pour un achat de t-shirt. Il est conseillé de dépasser allègrement la dose prescrite.

- Ne pas oublier, et ce tous les jours, une forte dose de « Main Street », le matin pour le shopping, le midi pour l’estomac, et le soir pour l’ambiance, ceci afin que la molécule s’en prenne plein la gueule !


Sur Main Street, ne pas oublier, bien sûr, le « Boot Hill Saloon », et autres lieux de perditions, où la molécule va pleinement agir sur votre organisme.

 

Il est conseillé, bien sûr, d’arroser abondamment de Freeze Bud, ou Jack’ suivant les cas, pour les pourboires, tu connais déjà.

 

- En fin de traitement, le jeudi soir, se rendre à l’International Stadium (US 95 Direction Deland) afin de prendre une très forte dose de SHORT TRACK.

 

Quarter mile , terre battue, monocylindres 500 Rotax , pas de freins , 6 énervés en première ligne, 6 acharnés en seconde ligne, 6 atomisés en troisième ligne . Feu Vert, Gaazz ! Un bruit d’apocalypse !!!

 

Deux heures et demi de courses éliminatoires, et finales, s’enchainant à un rythme effréné, jusqu’à la super finale.

 

A consommer sans modération aucune, quelques Freeze Bud peuvent accompagner la prescription.

 Aggraver le traitement par une MEGA dose de « Rat’s Hole Show »: tu y verras ce que les USA, et le reste du monde, produisent de plus BEAU, en matière de custom moto. Un prix au « Rat’s Hole Show », c’est un aboutissement, un rêve, ou un objectif pour tout Chopper builder ou Biker addict !


- Intensifier le traitement par toutes sortes de concerts. Blues, Rock, Country, tous les bars, et il y en a quelques uns, proposent tout au long de la journée et de la soirée, toutes sortes de groupe kome on les zaime.

Et bien sûr arrosage, Freeze Bud ou Jack’, mais tu connais déjà, d’ailleurs je sens que ça va un peu mieux.

- Si une crise survient néanmoins, se rendre au Bike Wash, tu en trouveras de partout, deux charmantes hôtesses en bikini, laveront avec amour ton fidèle destrier, moyennant quelque dollars.

A consommer avec modération, elles ne s’occupent que des motos.


- Avant la fin du traitement, le samedi soir de préférence, reprendre une très forte de dose de « Main Street », insister fermement, voire lourdement, de toute façon, tu pars demain.

Bien sûr, et comme toujours depuis le début du traitement, arroser abondement de Freeze Bud , ou Jack’ pour les énervés.

- Si le dimanche matin surviennent des maux de tète, c’est normal, le traitement a réussi, mais tu as trop arrosé de … tu connais déjà !

Donc deux Aspro, dans l’avion, et rentrer maison !
Tu constateras avec le plus grand bonheur, au retour, l’effet bénéfique de cette cure qui te remettra en selle au plus vite, et ton calendrier de l’année va vite être surbooké !!


Quoique tu puisses entendre sur Daytona, VAS Y !! Au moins une fois dans ta vie ! Une semaine pleine de courses de motos, de Bike show, de fiestas, de ride, de Customs. Tout ceci dans cette exceptionnelle ambiance à l’américaine, KOOOOLLLLLLIIIIIISSSSIME !
Fait de beaux rêves et à plus ! Et attention aux Freeze Bud et au Jack’, ça énerve au volant !

"The Fonz"  JP Versini

 

Les partenaires de Legend Motorbike