Caen Côte de Nacre

1100e anniversaire

de la Normandie

911 : Le Traité de Saint-Clair-sur-Epte marque la naissance de la Normandie.


2011 : dixième anniversaire du Caen Côte de Nacre Chapter et 1100e anniversaire de la Normandie.


Le CCDNC a associé la marque Harley Davidson à la commémoration régionale en proposant une balade nocturne, touristique, historique et gastronomique, une « Route 1066 – Sur les traces de Guillaume ».


Il a fallu, tout d'abord, monter un dossier blindé pour être labellisé « Happy birthday Normandie » : une reconnaissance au-delà de nos espérances !

Non seulement le dossier est accepté mais une conséquente subvention nous a été attribuée, de quoi offrir le meilleur de la Normandie à nos invités.
Guillaume, c'est Guillaume le Conquérant, bien sûr, pas Guillaume Tell, bien que nous ayons traversé la Suisse Normande.


Ensuite, nous avons choisi de n'inscrire que 300 km pour la balade; pas question de faire une pâle copie des 500 miles d'Anvers !


Les membres du CCDNC ont revêtu armures et costumes du Moyen-Âge pour accueillir leurs hôtes et jouer même quelques saynètes, avec des raccourcis certains avec l'histoire.

Robert le Magnifique est devenu, pour nos amis d'Outre-Manche, Beautiful Bobby, par exemple et, en pleine nuit, la rencontre de deux armées de chevaliers en Harley-Davidson, mêlant chevaux et chevaux d'acier aura impressionné les spectateurs présents avant la traversée d'une rivière afin de rappeler un épisode de la vie de Guillaume, une épreuve que tout le monde aura bravée facilement.


Les estomacs ont été aussi à la fête avec l'andouille de Vire et le poiré en apéro; un cochon de lait grillé, des fromages régionaux, livarot, pont-l'évêque et camembert, suivis de teurgoule et de sablés de Falaise pour festoyer correctement., le tout arrosé de cidre gouleyant.

A minuit pétantes, la visite d'une brasserie, le Brewery, tenue par un fier représentant de sa royale majesté venu au cœur de l'Orne pour créer des bières originales, toutes liées à William s'est achevée avec une légère dégustation aux accents de la langue de Shakespeare.

Et de retour à la concession, à 7 h, un petit-déjeuner traditionnel aux tripes a étonné mais ravi chacun des participants.

 

Bon ! On a triché un peu : il y avait aussi des croissants.

 

Disons que c'est pour évoquer les Croisades...


Avant une dernière visite à la tapisserie de Bayeux, chacun aura reçu quelques souvenirs périssables de la région, cidre, poiré, andouille de Vire, camembert, livarot, pont-l'évêque et caramels d'Isigny au beurre salé.

 

article et photos Jean-Pierre

Les partenaires de Legend Motorbike