Chevaux d'acier

sur l'hippodrome

de Cabourg

Vendredi, le Caen Côte de Nacre Chapter avait une mission à accomplir.


16 h 30, départ de la concession Harley-Davidson de Caen pour se rendre à Cabourg et répondre à une invitation originale : après une course, conduire M. le Maire et trois rodéo-girls sur la piste pour la remise des trophées aux cavaliers émérites.


L'an dernier, nos montures rutilantes avaient été montées par les jockeys, heureusement sans les cravaches (ça fait mal !).

 

Là, on nous promettait des rodéo-girls ! Renseignements pris, il n'était pas question d'essayer de les désarçonner. La rodéo-girl, (Wikipedia) c'est un phénomène de mode arrivé en France en 2000 et présent dans tous les domaines.

Après la déferlante dans la pub, la mode et les clips (Madonna), dans la musique (Shania Twain) il fallait que ce mouvement arrive dans notre pays et nous fasse danser .


La semaine avait météorologiquement mal commencé avec de la pluie tous les jours et, jusqu'au vendredi midi, on hésitait tous à briquer nos motos.


Mais le miracle a eu lieu. Est-ce une intervention de Sainte-Thérèse, la voisine de Lisieux ?


Les rodéo-girls ont-elles des saints protecteurs ?

 

Le soleil a soudainement percé, contre toute attente, et l'après-midi s'est révélé ensoleillé.

Une vraie journée d'été !

 

On n'en demandait pas temps...


Après une répétition bien menée et une balade près des boxes pour admirer les équidés, l'heure de la parade est arrivée.


19 h 55. En selle. Interdiction de démarrer avant l'arrivée des purs-sangs...

 

On se demande bien pourquoi !

20 h 04. Le premier élu municipal et nos cow-girls (pardon, rodéo-girls) ont enfourché nos Harley et, au ralenti, l'un derrière l'autre, avec le pick-up Harley de Philippe pour clore le défilé, nous avons sans faute aucune, eu le plaisir de rouler derrière les cracks, applaudis par une importante foule enthousiaste.


C'était sympa.

 

Nos jeunes et fraîches cavalières garanties sans l'hippo-succion ne nous ont pas fait regretter le régime jockey de l'année précédente.


On est prêt à recommencer, rôdés aux girls que nous sommes désormais.

article et photos Jean-Pierre

Les partenaires de Legend Motorbike