Harley-Davidson

et boudin,

les héros

de la fête locale.

A la demande du comité des fêtes de Saint-Romain-de-Colbosc, un charmant village cauchois niché entre la A29, la A131, le Pont de Tancarville et le Pont de Normandie, le Caen Côte de Nacre Chapter est venu en nombre afin de proposer aux autochtones de découvrir un mythe roulant.


Toute la semaine, la météo, très capricieuse, offrait ses cumulus lourdement chargés de pluies pénétrantes mais, Saint Harley nous a entendus et, miraculeusement, le ciel s'est dégagé au moment du départ.

 

Une centaine de kilomètres à faire, auxquels certains devaient en rajouter 150 autres, pour rejoindre le lieu des festivités, mais, c'est par les petites routes pittoresques que le Chapter est arrivé à Saint-Romain-de-Colbosc, après une halte café-chocolat chaud à mi-chemin, à Beaumont-en-Auge.


Après Honfleur, patrie de peintres illustres, tels Corot, Jongkind ou Eugène Boudin, Saint-Romain-de-Colbosc, nous attendait avec la confrérie locale, « le boudin de Saint-Romain », un produit du terroir que nous avons testé en apéritif, mais qui n'a aucun rapport avec le Boudin cité précédemment.

Il faut dire qu'en France, en Alsace, à Mortagne-au-Perche, en Bourgogne, en Limousin, à Paris et même à l'étranger, le boudin est légion !

Quelques voitures de collection étaient déjà arrivées mais l'attraction, c'était bien nous et nos V-twins sonores, installés au milieu des exposants de la foire aux greniers qui avons animé la fête locale.


Les tours se sont enchaînés, satisfaisant les Romanais, venus spécialement en famille pour chevaucher nos machines et, en fin de journée, sur la route du retour, notre saint protecteur nous a quittés pour satisfaire les agriculteurs.


Mais nous sommes bons joueurs : il en faut pour tout le monde !

article et photos Jean-Pierre

Les partenaires de Legend Motorbike