Magic Bike Rüdesheim

am Rhein

L’évènement a été crée en 2001 par l’association « Buddies and Bikes » sous le nom "Magic Bike Rally", qui a été renommé "Magic Bike Rüdesheim am Rhein" en 2007.

 

Cette année et pour la seconde fois, la rue principale de la ville a été entièrement fermée à la circulation automobile (c’est comme si la promenade des Anglais était fermée pour 3 jours) et ce, à partir de vendredi juste avant les démonstrations des cascadeurs jusqu’à dimanche matin.

 

Ici on ne lésine pas sur les moyens pour que la fête soit une réussite.

D’ailleurs le ministre des finances du land Hesse est le patron du Magic Bike, le directeur de la région tout comme le maire de Rüdesheim sont amateurs de Harley et participent activement à la fête.

 

C’est la veille du départ que nous avons décidé de nous rendre au Magic Bike. A Rüdesheim il n’y a bien sûr plus aucune chambre de libre.

 

Nous en avons trouvé une en pleine nature avec les animaux, on ne pouvait tomber mieux.

 

Le Ponyland fait aussi camping, les anglais du Hogsback Chapter UK y étaient probablement les plus nombreux

Le site en lui-même n’est pas très grand.

 

Entre le château de Brömserburg et l’ancienne distillerie d’Asbach se trouve une vigne en pente, les stands s’égrainent tout autour de cette vigne.

 

Au bas de cette vigne, la voie principale de la ville, la Rheinstasse (route du Rhin), fermée à la circulation pour la durée du rallye, permet de garer nos machines sans problème.

 

Des ruelles étroites débouchent sur cette route, dont la Drosselgasse d’à peine 3 mètres de large avec ses bars à vins et guinguettes où on peut boire, manger, danser à toute heure au son d’un orchestre.

Les boissons ici c’est comme une poupée russe.

 

On est en Allemagne donc on a la bière, on est en plein vignoble on a aussi le vin, on est à Rüdesheim où la spécialité de la ville est le « Rüdesheimer café ».

 

La recette est simple si à la base on a un pot en porcelaine (beaucoup de pots) et 3 jeunes filles.

 

La première verse généreusement une dose de brandy (distillation locale) dans le pot ajoute 3 sucres et fait flamber, la seconde complète avec du café chaud, puis la dernière rajoute quelques cuillérées de crème fouettée et saupoudre le tout de copeaux de chocolat amer.

Vous pouvez en abuser sans risque, toutes les ruelles étant en pente, il suffit de se laisser aller pour arriver à bon port.


C’était notre 3ème participation au Magic Bike, dont on a pu constater son évolution tranquille.

 

De 700 participants en 2001, à plus de 20 000 bikers pour ce 10ème anniversaire.


De Rüdesheim à Coblence, la vallée du haut Rhin moyen est classée patrimoine mondial de l’Unesco.

 

C’est une magnifique région à découvrir en moto, dés jeudi de belles balades ont été organisées par le Harley-Davidson club de Rüdesheim.

Hormis les allemands, on a pu voir beaucoup de Belges, des Anglais, des Hollandais, des Suisses mais très peu de Français cette année, à l'exception de l’Alsace, du Franche-Comté et du Haut-Rhin Chapter.

 

Il y quelques jours en France, nous nous mobilisions contre les nouvelles mesures du Cisr, dont celle concernant l’augmentation de la taille des plaques d’immatriculation des motos.

 

Ici, les allemands exhibent fièrement leurs nouvelles plaques dont la taille vient d’être réduite ! !

 

André n’a pu supporter cette arrogance et est parti prendre méthodiquement les mensurations de ces plaques.

La parade c’est 3000 motos samedi après-midi.

 

Le parcours est plus que sérieusement sécurisé par les forces de l’ordre très nombreuses, mais curieusement celles-ci ont été très peu regardantes cette année sur le port du casque, oublié par bon nombre de bikers.

 

Dans le cortège, on a pu voir, ce qui n’est pas (encore) possible en France, des Boss Hoss par dizaines.

 

La parade c’est 2 heures de bonheur avec des milliers de spectateurs enthousiastes aux bords des routes

 

La musique est omniprésente sur le site.

Sur une scène placée dans les jardins du château Brömserburg se produisent des groupes plutôt Country-Rock.

 

A l’opposé, dans le hall de la gare, se succèdent des groupes plus jeunes comme Memo Gonzales & The Bluescasters,  The Özdemirs, Rick Cheyenne, etc.

 

Vu la qualité des concerts proposés, la tente sous laquelle est placée la scène principale s’est logiquement avérée trop petite pour accueillir tous ceux qui auraient aimé suivre les concerts.

 

« Suzi Quattro », « Ten Years After » et samedi soir « Me and the Heat » et aussi le groupe Mallet qu’on a déjà pu écouter au dernier Faaker-See.

Dimanche en fin de matinée, une centaine de motos étaient rassemblée sur la place du marché devant le parvis de l’église Saint Jacob pour la bénédiction des motos.

 

Lors de cette cérémonie simple et émouvante, Stefan Dries, le président de l’association « Budies and Bikes », épuisé mais soulagé remercia le ciel du déroulement sans incident grave de ce rally.

 

A midi nous prenons le bac pour traverser le Rhin. Avec un petit détour, histoire de prendre des routes sympathiques nous avons 170 km jusqu’à la frontière française à Wissembourg.

Nous prenons la route des vins jusqu’à Bad Durkheim. L’attraction du lieu, le plus grand tonneau du monde, n’a jamais contenu de vin, mais on peut y casser la croute.

 

Ensuite par une boucle à travers la forêt du parc naturel du Palatinat on rejoint le point d’eau préféré des motards de la région, le Johanniskreutz.

 

Petite pause, puis retour sur la route des vins. Celle-ci fait 80 km avec une porte nord à Bockenheim et une porte sud à la frontière à Rechtenbach, entre les 2 des dizaines de villages pittoresques.

 

un clic ici pour voir l'album 200 photos

article Jean-Paul, photos Marie-Louise

Les partenaires de Legend Motorbike