Le Chapter de Reims Route 52

 

Habituellement, il n’y en a que pour la 66. En plus, elle est cassée à plein d’endroits et il faut faire des détours.

 

Et franchement, quand on y réfléchit bien ( si, si, même toi tu peux ! ) le type qui a inventé le macadam ( John Loudon MacAdam, pour ceux qui veulent profiter de mon érudition ) était écossais.

 

Normal, donc , qu’il n’ait pas mis de macadam partout. Juste là où on passe.

Exit donc la 66 pour cause de vétusté et nous voilà partis à l’assaut de la 44, puis de la 4 puis du chemin vicinal 4, ce qui fait bien 52.

D’où le nom de la sortie. En plus, c’est dans le département 52 ! Non, mais, quelle surprise !

Et pourquoi c’est-y qu’on va à Saint Dizier, hein ? Pour y visiter la Base Aérienne 113.


Ah, maintenant que j’ai dit ça, vous auriez bien voulu venir ? Eh bien, nos amis du Pays d’Othe Chapter, généralement bien informés, sont venus et ont vu, avec nous.

Accueil très chaleureux par le colonel dirigeant la base, présentations mutuelles, comme le respect, petit café en salle de réunions, photo de famille avec dames et hop, travaux pratiques.

Tout, tout, tout, nous savons tout sur le Rafale,
Son prix, son poids, où il habite et ce qu’il boit
De Kérosène, il est rempli et de bombinettes aussi
Tout, tout, tout, nous savons tout sur les navions !

Heureusement qu’on est venus en 2010. Si c’était aujourd’hui, on ne les aurait pas vus. Partis, qu’ils étaient pour l’alibi.

Plus sérieusement, l’accueil, la visite de la Base ainsi que les explications claires et détaillées prodiguées par notre hôte ont fait de cette sortie un évènement vraiment exceptionnel.

De plus, comme dans un rêve d’enfant, grâce à notre ami Pascal, ci-devant Commandant le corps de Sapeurs Pompiers de St Dizier, nous avons pu monter dans des beaux camions tout rouges, avec échelle de pompier, lance à incendie commandée par un joystick et speed sur le tarmac.

 

Des gamins, je vous dis.


Et pour les photos, c’était la séquence émotions et souvenirs éternels.

Je voudrais bien vous en dire plus sur la Base, mais, chut…secret-défense, hein. Pas parler. Pas envie de finir en pleine mer, moi !

Merci Mon Colonel et merci Pascal pour cette journée extraordinaire. Merci aussi à tous les amis qui y ont participé.


Car pour paraphraser la SNCF : le plaisir ne vaut que s’il est partagé.

Je sais que ça va faire un peu cucul, mais si le Hog n’existait pas, cette journée là, non plus, n’aurait sans doute pas existé.

Ah, vivement la prochaine…..

 

A bientôt sur cette chaîne.

un clic ici pour voir l'album 100 photos

article Pierre, photos Reims Chapter

Les partenaires de Legend Motorbike