SHOW BIKE

AQUITAINE

MONTALIVET

de plus en plus show

Allo la terre, ici Montalivet !

 

Dix huit ans déjà que le Show Bike Aquitaine est sur les rails, ce qui est à nos yeux un véritable exploit, au vu des défections ou relâches enregistrées ces dernières années dans le monde biker, A.E.H.S, Blue Beach, Freewheels etc...).

 

Ce fut ce 24 juin un weekend mémorable avec en vrac, bras de fer, stunt, construction de chop, défilé de lingerie fine, sexy show man pour les filles, quatre groupes de musique ébouriffants, cascades en tous genres, cars US, boutiques à foison, avec à minuit un remarquable feu d'artifice suivi d'un feu d'artifesse qui nous aurait envoyer au bûcher si nous étions au Moyen Age.

Si vous aimez donc l'énumération ci-dessus, vous êtes faits pour le Show Bike Aquitaine avec en sus un fond odorant d'embruns océaniques et de résineux, l'océan est à quelques centaines de mètres.

 

A signaler, le camping contigu au rassemblement est gratos.

 

Pour les "mal au dos" ou retraités, des bungalows à prix très raisonnables avec clim intégrée.


Des milliers de bikers, plus de 10 000 ce weekend, ont envahi cette splendide petite contrée où les Harley ont ravi le Number One au Médoc, je parle du produit de la vigne, le temps d'un weekend.

 

Un émerveillement aussi pour les premiers touristes venus voir l'océan en toute tranquillité et en famille.

Rassurez vous, tout cela dans une ambiance bon enfant et orchestrée de main de maître par le MC des Outcasts Gironde et leur patron François.

On ne peut passer sous silence les magiques et truculentes performances de leur animateur Jeff .

 

Jeff du Gabon de Libreville, capable de tenir le micro à un rythme effréné ces 3 jours de kermesse, le jour et la nuit avec la même tonalité de voix.

Dans un premier temps, passage obligé à la caisse, la cotation est fixée par les experts à 25 euros.

 

On nous fait cadeau d'un teeshirt chacun, d'un patch brodé et d'un programme indispensable ici au vu de la vitesse d'enchainement des festivités .

Ben ils font pas beaucoup de bénéf ici ?

Le temps de faire un petit tour de reconnaissance avec beaucoup de boutiques encerclant une verte pelouse fraîche et tondue du stade de Montalivet qui ne demandait qu'à recevoir les corps des futurs fatigués.

 

Au fond, une scène géante avec une gigantesque bannière Outcasts MC.

 

Il fallait bien cela pour recevoir des groupes de prestige comme les époustouflants finlandais de Los Bastardos ou les frenchies d'Hellectrokuters.

 

Au centre de cette pelouse un gigantesque bar qui n'a pas désempli sur plusieurs rangs pendant les trois jours, faut dire que les filles...

Autour, ce ne sont que pins des Landes et fougères, à 1 km s'ouvre l'océan avec son cortège de petits restos sympa avec un flag label AOC-OMC pour s'assurer qu'ils étaient bien partenaires de l'événement.

 

Ça sentait déjà bon les petites vacances landaises.


Evidemment, une multitude de mini restauration était installée à l'intérieur du site pour les fervents supporters de l'incarcération dominicale.

 

Bien sûr, incontournable rencontre avec des amis comme la fabuleuse équipe des Alsaciens de Luc, et Tintin le "kabulard".

 

C'est avec ces derniers que nous avons fait une fusion mémorable dans un resto du bord de mer.

Trip Riders contre Kabular Chapter, le tout scellé au punch, normal là haut ils ne boivent pas de petit jaune.

Retour sur la concentre où les activités battent leur plein, le Team de cascadeurs Mekatrix, époustouflant, souvent même angoissant, les concours de bras de fer filles et garçons, les défilés de lingeries etc etc.

 

De mon côté j'avais remarqué le stand pastis 51 programmé à 19 h, c'est là que j'ai posé mon gros cul pour une petite heure.

 

Bien m'en a pris, cinq superbes nanas mettaient le feu sur le comptoir avec des œillades à défroquer un évêque et ce n'était pas pour vous inciter à boire, le 51 était gratos...

Un monde de ouf avec clameurs, bousculades et yeux exorbités, en fait une tranche de confusion dans la clarté.

Après un petit repas sympa en bord de mer, nous revenons pour les différents concerts de la nuit, du bon rock et hard rock bien entrainant.

 

Un moment touchant et théâtral quand un jeune biker culoté, prenant le micro à Jeff en plein concert, demande en mariage sa compagne, en larmes.

 

S'enchainait un show masculin pour les filles, très travaillé où les show men faisaient participer les bikeuses sur scène alternant avec une régie laser, lumière et flamme de toute beauté.

 

Un petit délire humoristico-sexy.

Il était déjà une heure quand un gigantesque feu d'artifice enflamme le ciel de Montalivet les Bains.

 

Il faut beaucoup de professionnalisme pour le faire dans des pinèdes de résineux sans ennui.

 

Ensuite, une annonce de Jeff,  je vous amène le dessert.

 

Une armée de sexy girls, sponsorisée par Durex, qui embrase l'assistance déjà bien chaude autant par la mousse blonde que par la vision de ces futures fées du logis.

 

Chose étonnante, ce groupe de très jolies filles avaient des chorégraphies et des fringues très travaillées, bien sûr le peu de temps qu'elles les avaient sur le dos...

 

Par contre, enfants au dodo, ce fut très ou trop hard selon les spectateurs interviewés.

Puis gros dodo pour les adultes, car mine de rien il était déjà trois heures du mat.


Le dimanche, après deux "Alkaselzer", et au moment où la plupart des concentres commencent à démonter, ce fut une journée des plus passionnante.

 

La parade démente de longueur avec des spectateurs envieux et ravis tout le long du parcours, 18 ans ça marque une région.

 

Direction le casino de Soulac/Mer où nous attendait un apéro grandiose, avec charcutailles et tout ce qu'il faut pour caler les estomacs les plus délicats.

 

Il est 14 h, et, en connaisseurs, nous sommes parmi les seuls a réussir à nous sortir de ce magma hallucinant de bécanes.

Nous réintégrons la manifestation où l'activité ne ralentit pas, bien au contraire, le team Mekatrix remet le couvert avec ses folles bécanes rugissantes.

 

Le traditionnel concours amateur de teeshirt mouillé enflamme une fois de plus le public avec 200 euros à la gagnante de l'applaudimètre.

 

Vient la remise des prix du bike show, comme toujours une vingtaine de superbes bécanes conçues par des émules de Mac Gyver et dont les accessoires scintillants n'ont certainement pas été trouvés dans des boites de céréales.

 

Le dimanche touchait à sa fin, l'organisation nous avait promis un final surprise et ce fut une grosse surprise.

Toutes les show girls ont semé une gentille panique dans la foule et sur scène pendant une bonne heure avec un final, vous vous en doutez, très carré blanc.

C'était terminé ! les Outcasts montés sur scène nous souhaitaient un bon retour sans long discours, ce n'est pas leur style.

 

Que retenir de ces trois jours, une concentration de très grande qualité, des prix super raisonnables, un plateau extraordinaire, un lieu magique (Médoc), l'océan, les pins, une sympathie générale, des bleus présents mais très discrets.

 

En bref nous y reviendrons encore et encore et aux dires des bikers rencontrés, on ne sera pas les seuls...

C'est hélas terminé, il faut partir et reprendre le boulot.

 

Outcasts M.C, François et la centaine de bénévoles, chapeau bas messieurs.

 

Avec une pensée amicale et particulière pour l'animateur Jeff , on s'incline devant tous les responsables de notre bonheur dominical.

 

A l'année prochaine les amis.

un clic ici pour voir l'album 210 photos
article Alain et Mimi, photos Anne, Mimi, Alain, Luc

Les partenaires de Legend Motorbike