1066,Hastings

& Caen,sur les traces de

Guillaume le Conquérant

Vraiment pas rancuniers les Anglais !

 

Prétendant au trône d'Angleterre, Guillaume, dit le Bâtard, ayant compris qu'il lui fallait arriver en force sur les plages anglaises a débarqué son armée de 15 000 hommes et 3 000 chevaux le 29 septembre 1066, au lever du jour, et la bataille d'Hastings a conclu la visite le 14 octobre de cette même année.

 

Le 6 juin 1944, ce sont 156 000 soldats qui débarquent sur les plages de Normandie, des Britanniques, mais aussi des Américains, des Canadiens, des Polonais, des Belges, des Tchécoslovaques, des Néerlandais et des Norvégiens...

 

Mais pour délivrer la France du joug nazi !

Et ce dernier week-end de juillet, après une traversée en ferry-boat et 400 km d'autoroute, c'est le Chapter d'Hastings, le 1066 Chapter, qui est venu pacifiquement prendre ses quartiers à Falaise, lieu de naissance du petit William (Guillaume en anglais...).

 

Richard Kent, leur director, était déjà venu en reconnaissance !

 

Avec une trentaine de destriers d'acier, le 1066 a parcouru les lieux rattachés à leur histoire, de Falaise à Caen, en passant par la Suisse Normande, la patrie de Grimoult du Plessis ou de Raoul Tesson,  Bayeux, pour découvrir la célèbre tapisserie de la Reine Mathilde (mais qui aurait été brodée par des moines en Angleterre – première délocalisation d'entreprise?).

Joué-du-Bois, pour un arrêt gastronomique à Le Brewery, une brasserie typiquement anglaise revendiquant des bières authentiques.

 

Après 250 km de virages (« Avez-vous des routes droites en Normandie ? ») et une bonne nuit de repos, le Caen Côte de Nacre Chapter a repris une seconde fois les rênes du groupe.

 

Une sécurité exceptionnelle, selon les dires de nos amis grand-bretons, pour une grosse journée sur les plages du Débarquement, de Pegasus à Utah Beach, avec de nombreux arrêts, tels Omaha Beach et le cimetière américain, la Pointe du Hoc, Sainte-Mère-Eglise et son parachutiste accroché au clocher, ou l'immense plage d'Utah.

La cerise sur le gâteau ! Et bien, c'était Claire, une guide remarquable que Xavier a emmenée pendant les deux jours et qui a pu commenter dans la langue de Shakespeare (ou plutôt d'Elton John, par exemple...) tous les sites visités.

 

Et la météo, on n'en parle pas ???

Tout sous le soleil, bien sûr ! Comme  d'hab... !

 

un clic ici pour voir l'album 45 photos

article et photos Jean-Pierre

Les partenaires de Legend Motorbike