6th Duc’s Night

Pour une soirée à réussir ce fut bien une réussite.


Le thème de cette soirée était les années 50, naissance du rock and roll les femmes n’étaient encore pas libérées de l’éducation Vieille France.


Hier les dames s’étaient habillées façon mode de ces années fabuleuses où la libre expression commençait à prendre forme dans tous les clichés.

 

D’ailleurs, pour nous les hommes de cette génération, tout n’était pas facile pour draguer les jeunes et jolies femmes enjuponnées jusqu’au cou.

 

Juste un petit flirt après quelques slows !

C’était la mode du Vespa dont deux ancêtres trônaient devant la scène où notre ami Biker animateur de la soirée faisait de son mieux pour soulever les ardeurs de la salle remplie à craquer.

 

Les Chapters qui ont répondu à l’invitation, nos amis de Chalon, Besançon, Alsace, Nice, Avignon, étaient présents pour partager cette fête.

 

Cette année les hommes, qui devaient faire mieux que les femmes l’année dernière, ont bien rempli leur contrat.

 

Des tableaux entre chaque plats ,tous dignes des plus grand professionnels du spectacle.

Ce fut à Michel et Fred d’ouvrir le banc sur le sketch de Pierre Dac et Francis Blanche dans son éminence le Fakir Rabindranath Duval, parodie de reprise d’une détente extrême dans le rire pour bien commencer la soirée.

 

Pendant ce temps, nous dégustions une chartreuse de saumon fumé au fromage frais enrobé de quenelles d’herbes fines.

 

Le deuxième tableau fut ce remake des trois mecs aux urinoirs qui se tiennent mutuellement le sexe pour simplifier les gestes de l’allumage d’une cigarette, un classique du burlesque, nos trois amis sans complexe ont fait le bonheur de toute la salle.

Pour nous, le deuxième plat, tournedos de bœuf et son tombé de petites girolles.

 

Sur scène, les Blues Brothers un classique du genre qui enchanta la foule.

 

A table, l’assiette de fromages affinés présentée avec le pain aux figues.

 

Le claquement des  claquettes annonça la présence sur scène des deux Christian avec Noby, dans la reprise de la scène mythique du film Délivrance où le duel guitare banjo fut excellent.

Excellent aussi, le vin servi à table, nous ne sommes pas en Bourgogne pour rien.

 

Après, le dessert, un fraisier contemporain, le clou du spectacle !
 

Comme dans tous les feux d’artifice un bouquet et quel bouquet !

 

Nous avions bien vu un changement radical dans la coupe de cheveux et le look de notre président Gus..

 

C'était sans penser un instant que trois mois de répétitions avait précédé ce show final.

Trois musiciens, deux guitares et une batterie pour chauffer la salle en attendant qui ?deviner qui ?

 

Notre Johnny national dans la peau de notre président, en costume de scène, chemise à jabot ouverte sur une chaine et gros crucifix, pantalon à liserés brillant.. et tout et tout..

 

Je pense que Michèle notre trésorière et secrétaire, femme de notre ami Gus ne fut pas étrangère à tout ça !

 

Merci Michèle.

 

Gus fut parfait et excellent dans ces quatre reprises des grands classiques de notre idole et oui il a suffi d’une étincelle pour allumer le feu..

Sous les encore - encore; un dernier "que je t’aime"..

 

Le feu n’était pas prêt de s’éteindre et dans cette ambiance de Bikers, la piste de danse s'est remplie.

 

Les rock, twist, le disco les slows, les Moody Blues pour réveiller les bons souvenirs, merci Jacky disc-jockey.


Ne vous en faites pas les jeunes, hier soir les vieux Bikers étaient encore en forme !!


Sans rancune les Ladies, je sais que vous ferez mieux l’année prochaine !

un clic ici pour voir l'album 60 photos

article Alain, photos Jacques et Philippe

Les partenaires de Legend Motorbike