15th EUROPEAN

BIKE WEEK

FAAKER SEE

c'était plein à craquer !

Le 15 ème anniversaire du village Harley de Faaker See a été célébré par des dizaines de milliers de Bikers.

 

Combien étions nous ? il ne serait pas sérieux d'avancer des chiffres, ce qui semble certain, nous étions bien plus que nous n'avions jamais été.

 

A partir du vendredi, le tour du lac ressemblait à la place de la Bastille un jour de manif.

 

Il faut dire que le soleil était de la partie et que l'édition 2012 de la Bike Week se présentait comme l'ouverture des manifestations du 110 ème anniversaire de la Motor Company.

Les deux points chauds, Harley-village et Arneitz étaient en état de saturation absolu, fréquenté par une population internationale dominée par l'accent Italien.

 

C'est pas qu'ils étaient les plus nombreux, nos amis transalpins, mais sans nul doute les plus bruyants, il faut dire que lorsque l'on paie l'essence plus de deux euros, il faut bien compenser..

 

Pour les filles, le concours de fringues sexy était ouvert, sans qu'il soit utile de s'y inscrire.

 

Alors comme d'habitude, il y avait les très-très belles et les belles, dans tous les cas, un vrai plaisir pour hétéros, demandez à Marco, c'était son premier Faak.

Le village Harley abritait la grande scène, l'expo des bécanes, les concessionnaires, le Harley Bar, les stands des exposants, les bars, le bike show et j'en passe.

 

Les dizaines de restaurants principalement des pros du gril étaient facilement repérables aux nuages de fumée qui les surplombaient, ça cuit pas tout seul les bestioles.

 

A partir de vendredi, sécurité oblige, les couverts étaient en toc, essayez de découper un jambonneau avec un bout de plastique.. c'est dur de survivre dans ces conditions, restent les doigts, si ma mère m'avait vu.. aie..

 

Tous les soirs, les concerts relayés par une sono capable de ridiculiser un tsunami, transportait le public.

Arneitz, le fief des préparateurs, résonnait du chant des moteurs, de l'odeur des huiles, et du diaporama des strings, portés consciencieusement par les dames.

 

Ici radical, c'est radical, la plastique des bécanes n'est pas plus importante que celle des filles, qui seraient les inspiratrices des maîtres du custom.

 

Arneitz, c'est également le marché de la pièce et de l'outillage, des vêtements et accessoires, celui du sexe distribué sur les tables du grand cabaret.. au fond..

 

Pour faire autant de fumée que les restos, de l'autre côté de la passerelle, la piste de burns, vous permet de pulvériser votre tirelire, en pneus, transmission, et pansements divers pour les maladroits.

La parade, la vraie, monumentale, extravagante, stupéfiante et chaleureuse, c'est ici et nulle par ailleurs.

 

Le mot parader prend tout son sens à Faak, les barrières du ridicule sont abaissées, le burlesque domine, de l'improbable super héros en passant par la sirène, le viking, l'indien, la star et la vestale, tout est bon.

 

Même les schtroumpfs sont venus donner un coup de main, ce qui n'a pas empêché le portique de s'effondrer.

 

A midi pile, le départ résonne comme une invasion de la Panzerdivision accompagnée d'une escouade de policiers newyorkais, le bruit est tel qu'à côté la grande scène ressemble à un vieux transistor à bout de piles.

Venus rejoindre la tête du convoi, des vrais mariés avaient attendu la Bike Week pour célébrer leur union.

 

La jeune mariée gesticule avec enthousiasme, pendant que son époux et pilote tente avec appréhension de maitriser sa bécane, une chute et un mariage le même jour, ce serai trop..

 

Habituellement, ici la parade roule à bonne vitesse, cette année pour économiser le carburant, par solidarité pour nos potes Italiens, la police en tête a entretenu un gros 30 Km/h et il a fallu trois heures pour rejoindre le site.

 

Ce qui était ultra rapide à côté de la vitesse moyenne réalisée autour du lac, à pieds c'est plus vite.

A Faak, comme à Sturgis, il y a la fête et les balades, les environs vous offrent des paysages à couper le souffle, et des petits restos avec grandes tables.

 

Entre la bécane et le tourisme, n'hésitez pas, offrez vous les deux, Faak c'est un tout, c'est unique en Europe.

 

Je reste épaté par cet événement, tous les ans ce rassemblement monte en puissance, cette année pratiquement tous les Chapters Français étaient représentés, ainsi que bon nombre de clubs Européens.

 

Nous adressons un grand bravo aux organisateurs, et particulièrement à Alison, bravo ma belle tu as encore fait un sacré boulot, avec Marie nous t'embrassons.

pour voir les 885 photos, un clic sur les titres des albums
le site, 345 photos
les motos, 120 photos la parade, 420 photos

article J-R, photos Marie, Anne, Jean-Paul et Jeff

Les partenaires de Legend Motorbike