HOT 2

Orléans célèbre ses 15 ans,

un festival de savoir vivre !

Il semblerait qu'il y a fort longtemps, les dieux se sont penchés sur Orléans et sa région, pour offrir à ses habitants savoir faire et savoir vivre.

 

En remerciement, les habitants réalisèrent la vallée des châteaux, et plus récemment les HOT,s .

 

C'est ainsi que pourrait commencer l'Histoire des interchapters et des soirées huîtres organisés par le club orléanais.

 

Avec Marie, les cinq dernières années, nous n'avons loupé aucune de ces manifestations, avons connu trois directeurs différents, et toujours la même volonté de bien faire, accompagnée d'un savoir faire indiscuté.

Vendredi, la Concession de l'Olivet , banlieue d'Orléans, accueillait les Bikers.

 

La mezzanine, organisée en club house, à elle seule vaut le détour, allez y, vous verrez.

 

La météo a été le principal sujet de conversation, et les prévisions aussi hasardeuses que contradictoires des dresseurs de grenouilles n'arrangeaient rien.

 

A la satisfaction générale, le HOT 2 bénéficia d'un climat sec, tempéré et généreusement éclairé.

 

Le Novotel tout proche, avait été choisi comme camp de base pour dormir et festoyer.. ou l'inverse, c'est selon.

Pour la première soirée, nous nous serions crus les invités d'une garden-partie, organisée dans quelque restaurant  privilégié du Bois de Boulogne.

 

Cocktail champêtre, repas fin, orchestre Jazi et Bidons !

 

Souvenez vous de la dernière soirée huîtres et de Morzine, le Chapter d'Orléans, coaché par Bernard a monté un groupe de tambours-bidons, qui au fil des années devient célèbre et demandé.

 

Ce qu'il y a de bien avec les percussions, c'est qu'elles percutent.. ainsi à dix heures et une minute, le maire de la commune voisine, déguisé en furibard mal embouché et gesticulant, est venu calmer les bruyants voyous que nous sommes.. évidemment on est en Harley ! ... -- ... help.

Malgré toute la compassion qui nous anime, dans le cas de cet individu, il n'y a plus rien à faire, c'est bien trop tard, nous avons repris sans tambours mais avec trompettes notre soirée.

 

C'est ainsi que les ladies, accompagnées par l'orchestre du Chapter.. oui ici c'est musique et Harley.. nous offrirent quelques pas de danse, à pieds.. normal.. mais aussi en trottinettes.. ça, ça fait pas de bruit !

 

Le HOT, c'est comme Ariane, trois étages et dès le premier cela démarre très fort.. sans jeu de mot.

 

Cette première soirée donnait le ton, nous allions passer un weekend excellent.

A Orléans les cadences infernales sont prohibées, samedi matin départ à neuf heures pour un run de 120Km avec une escale cochon grillé et boudin frais.

 

Le Château de Chicamour nous attendait, oui dans la région ils laissent trainer les châteaux partout.

 

Les broches tournaient, les boyaux se remplissaient, les odeurs de cuisson taquinaient le nez des Bikers.

 

De grandes tentes étaient dressées au centre du parc, autour de nous des chevaux regardaient avec envie nos bécanes, en se demandant ce qu'elles pouvaient bien avoir de plus qu'eux.. 

 

Les membres du Chapter en tenue d'époque assuraient.

Oui, le HOT est une épopée historique, donc, pour faire bonne mesure, le staff est costumé.

 

Les musiciens qui n'étaient pas là à cette époque, s'adaptent et nous servent les meilleurs blues.

 

Un peu plus et on s'installerait bien dans la région, un p'tit château,  un parc ombragé, un cochon rôti, de la bonne musique et tous les potes.. c'est bon.. très bon.

 

Mine de rien la journée avance et pour une fois qu'on est pas à la bourre, il est temps de rentrer pour profiter du confort de l'hôtel, et se préparer pour la soirée de gala.

 

Sans oublier la tournée de bidons du soir, à frapper sans modération.. avant le couvre feu..

A l'ouverture de la soirée, Alain, le directeur du Chapter, appelle avec beaucoup d'émotion les responsables des clubs présents, ainsi que les membres de son bureau.

 

Gérard, le concessionnaire, fervent supporter du Chapter ne nous aura pas quitté du weekend.

 

Et pour prouver qu'Orléans est sans rancune, un Chapter Anglais est présent .

 

Après la cérémonie d'ouverture, à en croire le silence relatif, le repas se déroulait en harmonie totale avec les attentes des plus exigeants.

 

Entre la poire et le fromage, Johnny junior fit son entrée.

Etant un Biker studieux, j'étais resté le nez dans mon assiette, et une voix unique, une voix extraordinaire me fit sursauter, Johnny, notre Johnny était là .

 

Evidemment, même les plus distraits, dès le premier coup d'œil n'en croient plus leurs oreilles, un p'tit jeune nous fait vibrer comme l'original, bravo.

 

En parlant de vibrations, les déjà célèbres girls du Chapter, entreprirent de nous épater dans une chorégraphie très aboutie, double bravo. 

 

Une soirée très animée ponctuées de danses.. belges.. entrainât les Bikers très en forme  jusqu'au petit matin.

Dimanche matin, la pluie a eu la courtoisie d'attendre la fin du repas avant de se manifester avec modération.

 

La parade dans les rues d'Orléans s'est terminée autour de la statue de Jeanne d'Arc.

 

Pour faire bonne mesure, bien qu'il soit venu en paix, qu'il n'avait rien pour allumer un feu, le Chef des Anglais s'est retrouvé enchaîné le temps d'une photo à la statue de Jeanne, la libératrice d'Orléans.. ceci est une autre histoire.

 

Pour conclure, nous devons chaleureusement féliciter l'équipe du HOT, sans oublier la sécurité des convois, tout a été parfait merci pour tout, c'était LE TOP !

un clic ici pour voir l'album 550 photos de Marie et Jean-Paul

un clic ici pour télécharger les versions imprimables des photos de groupes

article J-R, photos Marie et Jean-Paul

Les partenaires de Legend Motorbike