HARLEY-DAVIDSON

SPORTSTER 1200
EXTRA LOW

by Luc Rahier

Hommes où femmes de petite taille, ne désespérez pas, tout est possible.

Et oui, ils pensent à tout chez Harley-Davidson...

 

Mais malgré la LOW et la SUPER LOW, les personnes moins grandes que la moyenne n’arrivent cependant pas toutes à poser les pieds à plat au sol en sécurité à l’arrêt de ce genre de machines.


En effet, ma moitié – Anne, mon équipière photographe pour le Legend - ne mesure que un petit mètre cinquante trois.

 

Bon c’est plus grand que Mimi Mathy, mais pas grand quand même !

Les seules « motos » disponibles sur le marché pour une taille si réduite étant de similis-customs 125cc japonais insipides et poussifs.

 

l’envie de Anne était très forte pour chevaucher un jour du bon acier de Milwaukee.

Solution… réaliser soi-même les transformations pour obtenir un modèle EXTRA LOW

L’achat en occasion d’un modèle XL 1200 de 2001 n’ayant posé aucun problème particulier, c’est avec l’aide précieuse de mon pote Moreno que les mois de l’hiver 2010-2011 ont été consacrés à ce travail ardu s’il en est.

Montage de deux amortisseurs courts à l’arrière, mais aussi d’un « rear lowering kit » qui permet le déport vers l’arrière de la fixation inférieure des dits amortisseurs.


Rabaissement de la fourche avant de quelques centimètres.


Nous voilà déjà avec un abaissement de la garde au sol de moins 17cm par rapport à l’origine.

Mais cela ne suffit pas encore pour que la pilote se sente à l’aise aux commandes…

 

En effet, qui dit petite taille, dit aussi petits bras et courtes jambes.

Démontage des commandes avancées que ses pieds n’atteignaient pas, et montage de commandes centrales trouvées d’occasion à Faaker See.


Installation d’un guidon d’origine de Springer Heritage… ça apporte directement le look « beach bar » sur un Sportster, je vous assure, mais cela permet surtout de pouvoir enserrer les poignées sans être couchée sur le réservoir.


La selle d’origine, trop large et trop haute est également rapidement virée, pour être remplacée par une selle moitié moins épaisse et moitié moins large enfermant du gel comme pour les selles de vélo, réalisée de main de maître par l’artisan sellier Christophe Brunissen de Molsheim.

A la couleur dominante de la moto, s’il vous plait !


Important aussi pour pouvoir béquiller sa machine à l’aise, le montage d’une petite rallonge disponible dans le catalogue officiel H-D.

Le reste des transformations et adaptations n’est plus qu’une question de confort, avec le montage d’un pare-brise détachable.

 

De sécurité avec le montage d’un crash-bar ( à nouveau trouvé pour le ¼ du prix en occasion à Faak ).

Et de look avec le découpage du garde boue pour obtenir le style Forty-Eight, le feu sparo à l’arrière, les clignos bullet, le porte bagages sur le garde boue arrière…

 

Et quelques décos picturales Betty Boops dont Anne est une aficionados.

Le résultat est qu’Anne a roulé à l’aise plus de 7000 Km en 2011, avec la participation à quelques rallyes dont le H-D Rally de Leopoldsburg ainsi que l’ European Bike Week à Faaker See.

 

Mais aussi de grandes randonnées de plusieurs jours à travers France, Italie, Allemagne et Belgique.

Seul défaut… Lorsque je m’assieds sur son engin ça ressemble beaucoup au voyage de Gulliver chez les mini-bikers !

Sur les photographies ci-jointes, vous verrez différentes étapes de la transformation, de la moto d’origine jusqu’au produit fini.

un clic ici pour voir l'album 30 photos

article Luc, photos Anne

Les partenaires de Legend Motorbike