Road Glide CVO

un Vaisseau Intersidérant

Essai du Road Glide Screamin Eagle 110 c.u.i, dit Road Glide CVO 1800.

Pour les Européens, c'est certainement le modèle Harley-Davidson dont l'esthétique est la plus discutée.

 

Le fairing de fourche, appelé nez de requin, a évolué au cours des années, pour finalement devenir harmonieux, voir franchement sympathique.. allez, franchissons le pas et disons très beau.

 

Ce qui n'a jamais été discuté, c'est l'efficacité de  ce modèle, considéré par certains comme l'arme absolue, nous allons le vérifier..

 

Harley-Davidson France a profité des journées de présentation à la presse des modèles 72 et Slim, pour nous apporter le Bébé.

Lorsque vous vous installez aux commandes, vous vous prenez immédiatement pour un pilote de jumbo prêt à décoller, une petite sollicitation sur la poignée des gaz, un bruit rauque s'élève et c'est parti, vous décollez.

 

Pour une bécane d'origine, le chant du moteur est plus qu'agréable.. presque parfait, dés les premiers tours de roues, protégé par un tableau de bord impressionnant, vous récoltez les premières sensations.

 

Une incroyable impression de mobilité vous séduit et dans les petites rues du vieux Marseille, vous vous baladez comme en vélo.. sans pédaler.. c'est mieux.

 

La légendaire maniabilité à basse vitesse se confirme.

Le moteur, la dernière évolution du 110 c.u.i., "lire 1800cc" est super vitaminé, la Motor Company a fait ce qu'il fallait et dés la sortie de la ville, le berlingot respire, diffusant un savant mélange des sonorités d'aspiration et d'échappement, c'est tellement vivant qu'il vaut mieux ne pas quitter l'œil du compteur (un seul ça suffit).

 

La souplesse chère aux amateurs éclairés est là, ce qui est exceptionnel, elle ne prend pas le pas sur le brio et les formidables montées en régime vous arrachent les bras du guidon.. pour pousser.. ça pousse.

 

Le côté dynamique est traité avec efficacité, la suspension amortit correctement les efforts subits par le cadre, et les freins avec l'ABS sont parfaits.

L'aérodynamisme n'est pas en reste, le nez de requin assume tous les remous, et offre un véritable confort.

 

Le tenue de route est sidérante, la bécane plonge dans les virages avec aisance, le moteur redresse le bébé à la moindre sollicitation, et pour frotter la béquille sur la route, il faut envoyer comme un malade.

 

A l'aise sur les petites routes, cette moto se révèle incomparable sur les grandes routes et les autoroutes.

 

A l'abri des intempéries, vous croisez des centaines de kilomètres sans baisser de régime, en musique et avec votre passagère.. l'inverse est autorisé.

Ne concluez pas que cette bécane est une autoroutière, pour notre essai nous étions en compagnie des journalistes et pilotes essayeurs de la presse motocycliste.

 

Il étaient en solo, en Slim ou en 72, ils avançaient comme des furieux, et nous avec le Road Glide, derrière, nous-nous baladions sans lâcher un centimètre.

 

Nous vous avons préparé une vidéo de cinq minutes, avec elle vous serez aux commandes de ce fabuleux engin, bonne route et régalez vous.

 

C'est la descente de la Sainte Baume, regardez le compte tours, et appréciez l'efficacité et la souplesse.

Je suis troublé, inconditionnel du Street Glide, maintenant j'hésite, quelle sera ma prochaine bécane ?

 

A faible vitesse, incontestablement le Road Glide est plus agile, les petites rues bombées et en pente (vous voyez ce que je veux dire) ne le dérangent pas.

 

Par contre, en défonce, les défauts du Street Glide le transforment en une redoutable machine.

 

Si vous cherchez une machine stable et sans vice, à la conduite agréable et sûre, le Road Glide serait devant.

 

Par contre si vous préférez une machine de caractère, efficace dans les situations extrêmes, une bagarreuse, choisissez le Street Glide.

un clic ici pour voir l'album 40 photos

un clic ici pour voir la vidéo

article J-R, photos et vidéo Marie

Les partenaires de Legend Motorbike