Salon de la Moto

Cagnes sur Mer

Le Salon de Cagnes sur Mer ouvre ses portes avec un soleil printanier, un petit vent marin et un monde fou.

 

Il faut dire qu'après un hiver à faire pleurer un Haut Marnais, tout le monde avait envie de s'aérer.

 

Le Salon lui ne présentait pas vraiment d'innovation, heureusement que les exposants avaient mis les bouchées doubles pour présenter leurs produits.

 

Pour revenir sur le Salon.. on était là pour ça, le personnel des entrées, pas de toutes les entrées, celle du bas, s'est offert un zèle tout neuf, histoire de dégoûter ceux qui participent à la promotion de l'événement, c'est ça la gloire..

Apres avoir quand même réussi notre entrée.. par une autre porte, nous avons pu rejoindre le stand Harley-Davidson, toujours aussi spectaculaire.

 

Le grand hall était bondé, rendant le stand de Prestige Motorcycles presque inaccessible.

 

Tous les grands constructeurs étaient représentés, les Japonais avec pour certains des custom façon States, et d'autres avec des custom sans façon..

 

Les Anglais avec Triumph relevaient le niveau avec des bécanes inspirées de leur histoire, ce qui n'est pas rien.

 

L'autre Américain, Victory présentait ses nouveautés.

Le salon de Cagnes, c'est avant tout l'occasion de rencontrer les potes, de Nice et de Fréjus.. pardon de Roquebrune, venus en visiteurs ou pour offrir le spectacle d'une parade Harley-Davidson.

 

Après une balade guidée par la sympathique police municipale de Cagnes sur Mer, petite photo souvenir et retour par le bord de mer vers l'entrée principale de l'hippodrome de la Côte d'Azur.

 

Maitre bouffon (toujours le même) était là, il comptait les motos au cas ou un malappris, pire un scélérat se serait joint à nous pour entrer dans le lieu saint.. lamentable !

 

Nous cherchions ce qu'il y avait de neuf .. trouvé !

Tout ceci ne doit pas nous faire oublier le Moto Club de la Gaude, présent comme tous les ans.

 

Cette association produit régulièrement des champions, que dire, des maîtres du trial.

 

Le trial est à la moto ce que le billard est à la pétanque, il faut des bras, des jambes, des "machins " bien accrochés, une bécane au top et surtout une tête !

 

A gauche, ne croyez pas que Marie s'est empiergée dans la sangle de son fidèle Nikon, c'est un saut périlleux arrière réalisé en toute simplicité par un des ténors de la spécialité.

Je me pose une question; est ce qu'à cet instant, le pilote se demande pour qui il va voter aux prochaines élections ? pas sûr ..

 

Pour devenir un pro, il n'est jamais trop tôt pour commencer, c'est ainsi que des gamins de 6 ans se  donnent comme des grands sur les bécanes à variateur.

 

Les plus grands grimpent aux murs comme nous sur un escabeau, c'est fascinant, toutes les lois de la physique sont bouleversées, balayées d'un coup de gaz.

 

Le club de la Gaude c'est avant tout une équipe d'organisateurs motivés, tous d'anciens trialistes, bien décidés d'entraîner les jeunes dans cette belle passion.

Il y a aussi le musée, qui nous laisse découvrir les merveilles des premiers tours de roues motorisées.

 

L'époque où pour acheter une moto il fallait vendre trois maisons, celle où pour espérer arriver à destination, il fallait une cargaison de rustines, de la colle, des démonte-pneus et une pompe pour regonfler le tout.

 

L'essence était donnée, il fallait simplement en trouver.

 

D'une certaine façon c'était le bon temps, et nos grands parents, casquettes à l'envers, pinces à vélo sur les chevilles, dans un nuage de poussière, sillonnaient les chemins et construisaient l'avenir.. notre présent.

Je profite de l'occasion pour vous présenter Catherine, photo de droite, assise derrière le Grand Jeff son époux.

 

Catherine est depuis le début de l'année membre du conseil d'administration du Legend, donc bienvenue Cathy.

 

Pour conclure, je laisse le dernier mot à Marie avec son album photos.

un clic ici pour voir l'album 160 photos
article J-R, photos Marie

Les partenaires de Legend Motorbike