Les Cathares et la

Montagne Noire

Sur les traces du

Roi ALARIC II

Rendez-vous habituel sur notre parking du centre commercial. Les bikers sont des gens soucieux de la tranquillité des riverains le dimanche matin. Mais malgré tout, nos départs sirènes hurlantes en courrouçant certains nous ont obligés à délocaliser...


Stéphane, notre organisateur, nous présente cette virée, tout content d’avoir planifié un « circuit virolos ».


Déjà, l’inquiétude monte chez certains d’entre nous, ce qui n’est pas pour déplaire à ce cher Stéphane, qui sur sa lancée nous précise « Le premier tour à fond, après on augmente le rythme ! ».


J’oubliais, un nouveau venu, qui allait découvrir ce qu’est une sortie du Chapter Tolosa, est un digne représentant des forces de l’ordre, déjà, ça calme...

Départ pour Saissac, histoire de donner à manger à nos vtwin, et petit déjeuner-déjeuner-diner (façon Chapter Tolosa - mais attention : vomit soit qui mal à la panse !) à Fontiès Cabardès en passant par St Ferréol.

Auberge de Fontiès Cabardès, chez les amis de Stéphane, qui mérite d’être référencée dans tous les guides de motards. Au milieu des forêts, dans un espace de détente, au bord d’un ruisseau et quelques ânes qui flânent (non, pas des bikers, des vrais ânes...).

Avant goût de ce qui nous attend : la chaleur aidant, chacun se rééquipe, enfourche sa Harley et nous voilà face à notre destin de biker. C’est là, que l’on juge les hommes, les vrais, ceux qui ont horreur des lignes droites, ceux qui ne conçoivent la Harley que par le raclement du macadam par les repose-pieds !

Ainsi est la devise du biker « Je penche donc je suis ! ».

 

Après des kilomètres de « je tourne à droite, à gauche, à droite.... » à en perdre le nord (quoique comme dirait l’autre : "De toutes façons, on dit l'nord, selon comment on est tourné, ça change tout !"), nous voilà arrivés au Pic de Nore.

Deux forêts se présentent à nous : la Montagne Noire et les pylônes de télécommunications.

 

Les anciens se souviennent de la réaction épidermique de nos vtwin aux ondes émises.

Certaines motos ne démarraient plus, l’alarme se déclenchant avec les interférences, nous obligeant de les pousser pour s’éloigner des antennes relais : moment d’anthologie.

Après avoir savouré cette magnifique vue que nous offre le Pic de Nore, la traditionnelle photo de famille s’imposa.

 

Angel et Fanou, nos photographes officiels se chargent d’immortaliser ce moment.

Ah, au fait, le nombre de motos au départ était le même à l’arrivée...

 

 

Retour à Fontiès Cabardès pour un repas très attendu...

 par le chemin des virolos bien sûr.

Remercions Stéphane et ses amis pour ce qui restera un grand moment de gastronomie locale.

 

En entrée : escargots, écrevisses....

 

En plat : lapin au grill sauce maison, frites cuites dans de la graisse de canard (comme le dit si bien le Chevalier Karadoc : le gras c’est la vie !)

 

Dessert : pâtisseries, chocolat et café.

 

Le tout arrosé de vin blanc, rouge....

 

Rassurez-vous il y avait de l’eau...

C’est ce genre de repas qui impose aux bikers que nous sommes (respect de la réglementation oblige - n’oublions pas que nous avons dans nos rangs les forces de l’ordre...) un petite pause sieste.

Il n’en fallait pas moins pour que l’un de nos biker se décide à jouer les cow-boys en voulant enfourcher un de ces ânes, lesquels, entre nous, ne demandaient rien à personne.

 

Là aussi grand moment d’anthologie.

Il fallait ensuite se rendre à l’évidence.

 

Nous devions quitter cet endroit non sans avoir ovationné nos hôtes de marque par la qualité de leur prestation.

Le Chapter Tolosa c’est quoi ? Des hommes et des femmes de sensibilité différente, toujours prêts à des originalités. Je ne dénoncerais personne, mais bon, une bikeuse, sur le chemin du retour s’arrête sur le bas côté. Nos anges de la sécurité lui viennent en aide. Un accident ?, un problème mécanique ?, non, madame perdait son chaps.

Oui chers lecteurs, nos bikers de la sécurité ont tout vu ou presque (parfois y en a gros ! comme dirait le chevalier Perceval), mais toujours empreints d’une galanterie exacerbée vous imaginez...

Et le représentant des forces de l’ordre me direz-vous ? Eh bien, comme tous les nouveaux qui nous rejoignent, une seule conclusion s’impose « c’est quand la prochaine ? ».

un clic ici pour voir l'album 125 photos
article Georges, photos Françoise

Les partenaires de Legend Motorbike