OBERFEST

Bier, Bikes

& Blues

Selon un proverbe allemand « L’homme qui n’est pas fort à 20 ans, beau à 30, sage à 40 et riche à 50 ne vaut pas qu’on gaspille un verre de bière pour lui ». Heureusement pour nous, les apprentis membres du Chapter Tolosa, suivent toutes ces étapes à la lettre, alors, on peut gaspiller !


Entre 90 et 130 bikeuses et bikers (eh oui, la bière s’est attaquée à la gente féminine !) amateurs de bonne mousse se rendent chaque année à un must de fin de saison du Chapter Tolosa :

LA « Chapt'oberfest » de Munich, euh non d’Aurignac.


Jeune de quelques années, cette gigantesque fête est l’une des manifestations les plus fameuses du sud de Toulouse.

 

Chaque début octobre, la bière et la bonne chère sont les piliers de cette bacchanale houblonnée, à l’issue de laquelle on entend dans toutes les Bauernhöfe de bikers « j’ai survécu au Chap’toberfest ! ».

 

Alors, suivons notre cher organisateur Denis !

Hans, Astrid, Rudi, Ute, Markus, Kirstin, Peter, Jürgen, Erika, Stefan, Wolfgang, Wilhelm, … tout le monde était présent à l’appel pour cette Chap’toberfest !

 

Nous voilà donc tous réunis pour un briefing de cette sortie. Notre Priester Schuffi nous invite à la prière du pratiquant de la Chap’tobertfest :

Notre bière qui est au fut
Que ta mousse soit sanctifiée
Que ton verre vienne
Que ta distribution soit faite
Sur la table comme au bar
Donne-nous aujourd’hui
Notre houblon quotidien
Pardonne-nous nos gueules de bois
Comme nous pardonnons aussi
A ceux qui boivent du Coca
Soumets-nous à, la tentation
Et délivre-nous de la soif
Car c’est à toi qu’appartiennent
Les bulles, l’arôme et la fraîcheur
Pour des siècles des siècles.

Comme tout biker qui se respecte, une attention particulière est portée à la météo.

 

En début de semaine tout allait bien, temps beau et chaud ce week-end. Deux éléments se conjugèrent alors : le dieu THOR commençait à s’en méler la semaine s’écoulant et le thème de cette année était… les Ch’ti !

 

Personne ne voulait jouer le rôle de Kad Merad arrivant au panneau d’AURIGNAC pour se prendre une bonne rincée (du moins pas celle-là !). Heureusement le temps fut sec, agréable pour cette sortie.


Encore bravo au professionnalisme de nos anges de la sécurité ! Encadrer un convoi de plus de 50 motos, c’est toute une organisation que maîtrise notre cher Francis !

 

Admirez leur dextérité ! ahurissante collection de moments, hasards, et gestes aussi hallucinants qu’improbables …
Jusque là tout se passait bien, sauf que ….

Ah, j’oubliais, l’association Aurignac Sous Pression, organisatrice de cette manifestation, sous la houlette de Denis MESSMER (connu aussi sous le nom de Denix Messmerus, dit Zerozerosix, pour nos fidèles lecteurs…) regroupe les amateurs de bière, de Harley et de musique.

 

On déguste des bières de plusieurs dizaines de brasseurs amateurs et artisanaux venus de Midi-Pyrénées, et on s'attable pour un repas gastronomique (cette année les Ch’ti) et on écoute de la musique, on danse,...


On attaque effectivement notre petit déjeuner habituel avec modération.

 

Seuls les nouveaux se font piéger et engloutissent pain au chocolat, croissants, saucisses et pâté divers, sans imaginer un seul instant que deux heures plus tard le repas gastronomique Ch’ti les attend !


Jusque là tout se passait bien, sauf que ….

Connaissez-vous un certain Eric LOBO ?

 

Comment dirais-je ? biker aventurier de l'arche perdue et autres quêtes, indéfectible mauvais garçon attachant au possible :

le charme du baroudeur sans bagage autre que son corps et sa Harley, son casque et son blouson de cuir tanné par les épreuves qui offrent un effet résonnant chez la bikeuse attendant son biker en rut.

 

Rieur, hâbleur, désinvolte, intéressé uniquement par la recherche incessante de son rêve, conquérant sensuel et sexuel à l'infinie tendresse apparente, assurant sa survie en la couche de sa partenaire, il préfère les bikeuses se refusant à lui pour avoir l'immense plaisir de les faire plier sous lui, devenant ainsi l'initiateur primate.


Comment lutter !

 

Et, en plus, juste après le petit déjeuner !

Une séance de dédicace que nous ne pourrons oublier, nous les bikers, qui pendant ce temps, noyons notre chagrin sur les stands de bière… Oui, cerise sur le gâteau, nous avions cette année Eric LOBO.

 

Son tour du monde en Road King est le support de son aventure, une sorte de manifeste pour la vie, éprise de libertés, faite de rencontres magnifiques.

 

36000 km, sans carte ni GPS, seul et sans assistance.

 

Il navigue en suivant les indications que lui donne le ciel, toujours en direction de l’Est, à travers l’Europe, la Russie, la Corée, le Japon, le Canada, les Rockies Mountains jusqu’à Milwaukee aux États-Unis où il fait une nouvelle belle rencontre, celle de Bill Davidson au Musée de la Motor Company.


Séance de dédicace de son ouvrage « ROAD ANGELS », une histoire à vivre, et exposition de sa Road King qui l’accompagna autour du monde.

Après ces instants douloureux, l’heure était à la réconciliation autour de ce fameux repas gastronomique Ch’ti !

 

Pâté en gelée, Civet à la bière et épices, frites (french fries, comme dirait un biker tout juste rentré des US), ch’ti dessert et bien sûr Maroilles !


C’est sûr, entre le bisou d’un Eric LOBO charmeur au possible et un biker venant d’avaler son maroilles, y-a pas photo !

 

J’ai essayé avec ma tendre moitié, sa réaction fut terrible.

 

«Ch'est eune baisse eud’cannibal, t'n'haleine elle pue l'Maroilles, quind eut'imbrasse in dirot vraimint que j'mets m'bouque au cul d'un lapin ».


Ce fut ensuite une rencontre avec les brasseurs, le rassemblement de voitures américaines et une exposition de show bikes de préparateurs mondialement connus.

Encore bravo à l’association « Aurignac sous pression » avec une manifestation qui se bonifie chaque année et à nos alsaciens de souche, mais Cathares de cœur, Joëlle et Denis MESSMER qui, comme une bonne chope, nous distillent du plaisir et on en redemande !

un clic ici pour voir l'album 200 photos

article Georges, photos Françoise

Les partenaires de Legend Motorbike