Voyages-

Voyages

Chaque semaine, Dominique Dillenbourg, gérant de West Forever vous raconte la petite histoire qui fait la grande

et répond à une question d’un lecteur de votre Webzine préféré !

 

Le Crazy Horse

Vous avez tous entendu parler du Mount Rushmore et des têtes des présidents, mais connaissez-vous le Crazy Horse Memorial situé seulement à 24 km de son illustre aîné ?

Il est fatalement moins connu puisqu’il n’est pas terminé !

Il représente ou plutôt représentera le chef indien Crazy Horse de la tribu des Oglala, branche des Lakota qui sont les propriétaires historiques des Black Hills dans le Sud Dakota.

L’œuvre commencée en 1948 a déjà une sacrée gueule, mais une fois terminée, ce sera la plus grande statue du monde.

A l’inverse du Mount Rushmore qui est un bas-relief, le mémorial à Crazy Horse est en effet une vraie statue, sculptée dans la montagne.
Korczak Ziolkowski, un polonais qui avait participé aux travaux du Mount Rushmore s’est senti investi de créer cette œuvre nouvelle après avoir reçu, 10 ans plus tôt, une lettre du Chef Ours Debout lui disant « Mes camarades et moi-même aimerions que l’homme blanc sache que l’homme rouge a des grands héros lui aussi ».

Mais l’œuvre, qui rapporte déjà beaucoup d’argent, alors qu’elle est encore loin d’être finie, ne fait pas l’unanimité dans la nation indienne.

En vrac, on lui reproche d’avoir inventé le visage de Crazy Horse qui avait toujours refusé de se laisser photographier.

Ensuite, la montagne sculptée était terre sacrée des indiens Lakotas. Ziolkowski avait-il le droit de la profaner comme l’homme blanc l’a fait en construisant le Mount Rushmore ?

Imaginez disait l’acteur Russell Means qu’une religion s’accapare le Mont Sion en Israël et se mette en tête d’y sculpter une effigie énorme…

Tout se discute et nous n’entrerons pas dans la polémique.

Toujours est-il que si vous passez par là, n’hésitez pas à aller voir l’œuvre en construction.

C’est déjà impressionnant.

 

 

Question à Dominique :


Salut Dominique,
Ma question ne concerne pas les voyages mais la possibilité de devenir guide pour ta société. Comment faut-il faire ?

Simon / Cantal

 

Les conditions de base sont assez classiques pour un guide : connaissance de l’anglais, un peu de mécanique, diplôme premiers soins, sociabilité, humanité… etc.

Mais surtout, il faut être motivé et bosseur car les journées d’un guide WF sont longues. Ensuite, il te faut d’autres revenus annuels car chez WF, c’est toujours du saisonnier ! Le guide type est moniteur de ski l’hiver et guide WF l’été.
Nous avons notre propre école. Les candidats choisis selon les critères ci-dessus et d’autres qu’on pourrait appeler le feeling, le contact, passeront à la moulinette d’une formation technique de 3 semaines, sur le terrain (U.S.A.).
Le recrutement pour 2011 est terminé, mais si tu penses entrer dans les critères, n’hésite pas à nous envoyer ton cv pour 2012. Nous ne choisissons pas à la légère et le processus de recrutement est assez long.

Nous confions à nos guides ce que nous avons de plus précieux, nos clients, et dans le doute, nous nous abstenons toujours.
Bonne chance.
Dominique

 

 

Pour poser vos questions utilisez l'adresse suivante : voyages-voyages@legendmotorbike.com

 

un clic ici, si vous voulez vous inscrire à la lettre mensuelle de West-Forever

 

West Forever, partenaire de Legend Motorbike