Voyages-

Voyages

Chaque semaine, Dominique Dillenbourg, gérant de West Forever vous raconte la petite histoire qui fait la grande

et répond à une question d’un lecteur de votre Webzine préféré !

 

Buffalo Bill et la ville de Cody.

L’histoire de cet homme légendaire n’est pas si ancienne que cela.

 

Lorsqu’il est mort à Denver, mon grand-père avait déjà 23 ans…

 

Cela peut vous paraître bizarre cette référence à mon grand-père, mais cela rend plus réaliste la notion de temps et d’histoire propres à l’Amérique puisque Buffalo Bill, de son vrai nom, William Cody, né en 1846 à North Plate dans l’Iowa, s’est moins fait connaître en tant que chasseur cruel de bisons et fournisseur en viande de la compagnie de Chemin de Fer Kansas Pacific, qu’en tant qu’homme de spectacle.

 

Ancien éclaireur durant « les guerres indiennes », dès ses 14 ans, il était un personnage issu de la mythologie des indiens et des cow-boys, mais il était aussi extraordinairement moderne.


De 1882 à 1912, il conçut et dirigea un spectacle appelé le Buffalo Bill’s Wild West Show.

La troupe, dont le chef indien Sitting Bull faisait partie, voyagea à travers tous les Etats-Unis et même en Europe, avec une représentation très remarquée sous la Tour Eifel en 1905 pendant le Carnaval de Paris.

 

Le spectacle attira 3 000 000 de spectateurs ! Le show recréait l’ambiance des chasses aux bisons, des attaques de diligences, du Pony Express, etc.

 

Buffalo Bill fut certainement la personne qui contribua le plus à la création du mythe des cow-boys et indiens tel que nous le concevions enfants.


C’est Buffalo Bill lui-même qui créa la ville à qui il donna son nom : Cody.

 

Située au Wyoming, à l’entrée Nord-Est du parc national du Yellowstone, la ville est connue surtout pour son rodéo, son extraordinaire musée et pour l’hôtel Irma, ouvert par sa fille et où vous pourrez peut-être encore y rencontrer un des ses descendants, Mike !

photos Dominique dillenbourg et Paul Daulon

 

 

Question à Dominique :


Bonjour à l’équipe de West Forever ! Dominique, j’ai une question à te poser que tu pourrais évoquer dans ton prochain édito sur Legend Motorbike… et en même temps me donner la réponse… Faut-il le permis international pour notre prochain voyage en Australie ? Si oui, où dois-je le réclamer ?

Jeannot, Roanne.


Tu dois le réclamer en préfecture (permis français, 2 photos, justificatif de domicile). Pour l’Australie, il est obligatoire, pour l’Afrique du Sud aussi. Aux Etats-Unis, il n’est pas demandé. Ce qu’on appelle « le permis international », n’est qu’une sorte de traduction officielle du permis français. Attention, le permis international n’est valable que s’il est joint au permis français.

Dominique

 

 

Pour poser vos questions utilisez l'adresse suivante : voyages-voyages@legendmotorbike.com

 

un clic ici, si vous voulez vous inscrire à la lettre mensuelle de West-Forever

 

West Forever, partenaire de Legend Motorbike