Voyages-

Voyages

Chaque semaine, Dominique Dillenbourg, gérant de West Forever vous raconte la petite histoire qui fait la grande

et répond à une question d’un lecteur de votre Webzine préféré !

 

Zion National Park - Utah

 

 

Ce n’est peut-être pas le plus spectaculaire des parcs américains car, situé relativement près de Bryce Canyon et du Grand Canyon, il pourrait passer pour quantité négligeable malgré ses 600 km carrés.

 

C’est vrai qu’il est plus petit, moins haut, moins large, moins tout… mais il n’en demeure pas moins un petit chef d’œuvre de dame nature.

 

Il fut peuplé par les indiens Anasazis, les Fremonts et les Païutes, avant que les mormons, qui lui donnèrent son nom en hommage au havre de paix biblique, viennent y importer un début de modernité.

 

 

photo Pierre Eisenmann

Une seule route le traverse avec en rabe, un appendice qui suit la rivière Virgin (qu’on ne peut emprunter qu’en véhicule électrique).

 

Cette route, certes souvent encombrée, est très spectaculaire. Une vraie route de montagne avec des paysages époustouflants.

 

Nous venons de rentrer dans un domaine qui pourrait s’apparenter à un col des Alpes, si ce n’était ses couleurs rouges et ocres et sa végétation propre aux déserts d’Amérique.

 

Question à Dominique :


Salut Dominique,
Les images qu’on voit des U.S.A. à la télé font un peu peur… tornades, inondations, tempête de sable… Ca craint, non ? Comment pouvez-vous assurer la sécurité de vos clients ?

Mathieu, Mulhouse.
 

Oui, je comprends un peu tes craintes, mais les U.S.A. c’est grand comme un continent et hyper médiatisé. Il y a effectivement toujours quelque chose quelque part et surtout quelqu’un pour le filmer.
L’Amérique, par nature, est un pays d’incidents climatiques ! Ces phénomènes néanmoins sont assez saisonniers. Pas question pour nous d’aller en été au Texas ou en Louisiane. Les tempêtes de sable que tu as vu à la télé ont eu lieu à Phoenix, un endroit où il vaut mieux ne pas aller à cette saison tant les températures sont élevées.
On peut donc facilement éviter le pire, mais il y a quand même des signes d’un vrai changement climatique aux U.S.A. et pas spécialement du réchauffement … Monument Valley par exemple est occupé à reverdir et nous avons décidé en 2012 de reporter à la mi-mai nos premiers départs dans l’ouest, alors que jadis on commençait fin avril. La faute à la neige dans la Sierra Nevada qui tombe tard depuis 2 ou 3 ans. A nous de nous adapter, la nature ne fera rien pour nous arranger ! Et puis aussi ne pas oublier que les péripéties climatiques endurées au cours d’un voyage font partie des souvenirs les plus forts…
Mais il ne faut quand même pas avoir peur. L’impression générale qu’il te restera d’un voyage dans l’ouest américain, ce sera quand même toujours la sécheresse et la chaleur !

 

 

Pour poser vos questions utilisez l'adresse suivante : voyages-voyages@legendmotorbike.com

 

un clic ici, si vous voulez vous inscrire à la lettre mensuelle de West-Forever

 

West Forever, partenaire de Legend Motorbike