Voyages-

Voyages

Chaque semaine, Fabien Baranès, gérant de West Forever vous présente une destination de rêves

et répond à une question d’un lecteur de votre Webzine préféré !

 

Mont Rushmore

Il fallait être fou ou tout simplement américain pour avoir l’envie de tailler à coups de marteaux dans une colline des Black Hills, les faces sérieuses de 4 présidents.

 

Nous sommes dans le Sud Dakota, territoire des indiens Lakota, une branche de la grande famille des Sioux, qui ne demandaient qu’à vivre tranquillement dans ces régions de collines boisées et de prairies verdoyantes où broutaient, placides, des milliers de bisons.

Vous connaissez ces hommes. Ils s’appellent Georges, Thomas, Jefferson et Abraham …

 

Pour leurs noms de famille, vous retournerez à l’école, et vous apprendrez aussi que le sculpteur coupable de l’infamie s’appelait Gutzon Borglum !

 

Les travaux ne durèrent que 14 ans, sacré coup de burin, et se terminèrent en octobre 1941, juste à temps pour contribuer à l’élan patriotique des américains qui se demandaient encore s’ils allaient rentrer en guerre (Pearl Harbour, 7 décembre 1941).

Nous sommes en Amérique et l’œuvre qui coûta moins d’un million de dollars à construire est aujourd’hui une source inépuisable de revenus.

 

J’ai bien aimé le Mont Rushmore. Je l’ai photographié, puis je suis parti en me retournant quelques fois pour voir s’il allait enfin rapetisser en m’éloignant.

 

J’ai enfourché ma bécane et j’ai pris la direction du Parc Kuster via Needles Highway… Je me sens quand même beaucoup mieux dans la nature que sur les sites touristiques !

 

Le Mont Rushmore n’est situé qu’à 80 kms de Sturgis, deuxième plus grande bike week au monde, et après une journée de route, c’est vraiment le bon endroit pour aller boire une petite mousse.

Photos Francois Hedou et Dominique Dillenbourg

 

Question à Fabien :


Je suis tenté par une traversée du Canada de Montréal à Vancouver, à quels types de paysages dois-je m’attendre et qu’en penses-tu ?

Pierre, Paris 7ème
 

La transcanadienne qui traverse le Canada d’est en ouest est à mes yeux très inégale. Donc nécessairement tout dépend de l’objectif de ton voyage.
Pour faire simple, sur les ¾ du trajet, c’est-à-dire à peu près de Montréal à Calgary tu vas traverser des forêts, des champs de maïs, de betteraves et de blé à perte de vue. La distance est telle que cela pourrait te sembler interminable, d’autant que la route est droite et fréquentée par des poids lourds qui ne ralentissent pas à la vue d’un motard !
De Calgary à Vancouver c’est tout autre chose. Il y a d’abord les montagnes rocheuses, avec des endroits mondialement connus comme Bannf ou Lake Louise. Après, tu entres en Colombie Britannique, c’est plus chouette. Okanagan Valley, la vallée des fruits, c’est également une région merveilleuse. Et bien sûr Vancouver et l’île de Victoria juste en face.
Je pense que le dernier quart du trajet ne mérite pas qu’on souffre de l’inconfort du reste du parcours. Aussi, et parce que tu me demandes mon avis, si tu veux visiter le Canada en moto, je t’invite à te contenter soit de l’extrême Ouest soit de l’extrême Est (Québec, Nouveau Brunswick, etc.). Mais tout est affaire de goût et de quête personnelle ! Quoiqu’il en soit et quelle que soit la saison à laquelle tu décides de partir, n’oublie pas ta combinaison de pluie, le très vert, c’est toujours suspect !
 

 

Pour poser vos questions utilisez l'adresse suivante : voyages-voyages@legendmotorbike.com

 

un clic ici, si vous voulez vous inscrire à la lettre mensuelle de West-Forever

 

West Forever, partenaire de Legend Motorbike