Voyages-

Voyages

Chaque semaine, Fabien Baranès, gérant de West Forever vous présente une destination de rêves

et répond à une question d’un lecteur de votre Webzine préféré !

 

New Orleans

Quand on évoque la Nouvelle Orléans, c’est rarement avec de bonnes nouvelles.

 

D’habitude, c’est pour parler de l’arrivée d’un ouragan et tout le monde se souvient de l’effroyable Katrina.

Mais New Orleans, c’est beaucoup plus qu’une histoire d’intempéries, c’est l’histoire d’un pays et pour tout dire de la France.

 

C’est Napoléon Bonaparte qui la vendit aux Etats-Unis, en 1803… mais si La Nouvelle Orléans devint américaine, la culture et la langue française perdurèrent longtemps.

 

Le cajun est une sorte de vieux français, dérivé de l’acadien parlé au Québec. Aujourd’hui peu de gens le parle encore.

Lorsque je mis les pieds pour la première fois à la Nouvelle Orléans, ce fut en 1979. J’y suis retourné 3 ans plus tard, en moto cette fois.

Les centres d’intérêts sont multiples : le French Quarter (quartier français) avec la célèbre Bourbon Street, le port avec ses bateaux à aubes et son aquarium, le cimetière Saint-Louis où est enterrée Marie Lavaux, grande prêtresse du Vaudou, la chaussée du lac Pontchartrain (pont de 38 kms de long).

Mais ce que j’ai toujours aimé à La Nouvelle Orléans, c’est l’ambiance musicale, les clubs de jazz, les boîtes à musique et l’extraordinaire et très débridée ambiance qui règne dans les rues de la vieille ville. Le carnaval de New Orleans est un des plus célèbres au monde.

Allez comme on dit, je vous quitte en vous disant « Lâche pas la patate » ou « Laisse le bon temps rouler », expressions louisianaises largement reprises par les « Red Necks » (louisianais sans origine française).

New Orleans est le point de départ ou d’arrivée de nos deux circuits : « La Route Dixie » et « La légende du Blues »

photo Alain Reau

 

Question à Fabien :


Quels modèles de Harley pouvons-nous trouver en location aux USA ?

Stéphane, Rennes
 

La gamme des Tourers est la mieux représentée au sein des loueurs.

Quoi de plus normal lorsqu’il s’agit d’aller explorer l’immensité de ce pays !
 

Tu trouveras donc assez facilement des Road King, Electra Glide, Street Glide, plus difficilement des Road Glide. On trouve aussi généralement des Heritage même si ce modèle aura été la denrée rare de l’année 2011.
 

Réserver un Fat Boy ne devrait pas être trop difficile non plus. Cela se complique un peu avec une Dyna et là je te conseille de t’y prendre bien à l’avance afin d’avoir une chance. Mais tu dois garder à l’esprit qu’aucun loueur ne s’engage (et ça quoiqu’il dise) à te fournir exactement la moto que tu veux. Tu n’exprimeras que tes préférences !

 

 

Pour poser vos questions utilisez l'adresse suivante : voyages-voyages@legendmotorbike.com

 

un clic ici, si vous voulez vous inscrire à la lettre mensuelle de West-Forever

 

West Forever, partenaire de Legend Motorbike