Voyages-

Voyages

Chaque semaine, Fabien Baranès, gérant de West Forever vous présente une destination de rêves

et répond à une question d’un lecteur de votre Webzine préféré !

 

Jackson Hole

Nous sommes dans l’ouest du Wyoming.

 

« Hole », cela veut dire « trou » et « Jackson », c’était le pionnier qui a donné son nom à la vallée et qui avait l’habitude de cacher ses fourrures dans un trou.


Plus communément appelée Jackson ou Jacksonville, elle est la porte des deux parcs nationaux « Grand Téton » et « Yellowstone ».


Jackson, c’est une ville qui tourne toute l’année.

 

L’hiver, c’est une station de sports d’hiver réputée et pas seulement pour le ski.

 

L’été, c’est le point de départ pour d’innombrables randonnées ayant pour but l’observation des animaux sauvages nombreux dans les environs (bisons, élans, ours, loups, etc.).

 

C’est une ville étape au charme cow-boy indéniable.

De nombreux hôtels à tous les prix, des restaurants, du fast food aux gastronomiques ,et quelques bars de légende dont le fameux «Cadillac Grill» et surtout le «Million Dollars Cowboy Bar» où on ne mange pas si bien que cela,

 

mais où se produisent régulièrement des groupes de musique rock ou country de qualité.


Sur la route du Yellowstone, vous ne raterez sous aucun prétexte la route qui pénètre dans le parc national Grand Teton.

 

Les coulisses sont merveilleuses. A votre droite, la vallée d’où vous pouvez à tout moment voir surgir un troupeau de cervidés et à votre gauche, la chaîne de montagne qui déchire le ciel à 4197 mètres d’altitude.


A savoir : le billet d’entrée dans un parc est valable dans les deux pour une durée de 7 jours.


Jackson est une ville étape sur nos 3 circuits : Wild Wild West, Run to Sturgis et La route des géants.

 

 

Question à Fabien :


Je vais retourner dans l’Ouest Américain, la dernière fois, j’avais zappé « Valley of the Gods », et je voudrais la faire, par contre, je lis partout que la piste est mauvaise. De plus, je serai en moto (Electra Glide à 2). Pouvez-vous me faire part de votre expérience en deux roues sur cet endroit ?

Alphonse (qui fonce), Lyon
 

Attention, il ne faut pas confondre la Vallée des Dieux, « Valley of the Gods » qui est une boucle dans un parc qui ressemble, en plus petit, à Monument Valley et qu’il ne faut surtout pas faire en Harley (c’est non seulement interdit par les loueurs, mais en plus c’est une vraie piste difficile) et la route de la Vallée des Dieux, qui passe à côté du Parc.
Cette route, qui devient une piste pendant la montée de la Mesa (montagne plate) qui surplombe la vallée des Dieux est praticable en moto. Elle porte le numéro 261 et bifurque à gauche juste au nord de Mexican Hat.
La piste est en gravillons, mais elle est parfaitement roulable. Le seul problème, c’est le vertige car il y a des à pics impressionnants. Mais si vous ne roulez pas trop à droite, cela devrait le faire. Tout en haut, il y a une plate forme et une barrière de sécurité, c’est le bon endroit pour vous arrêter et contempler la route que vous venez de parcourir.
Après, continuez tout droit. Attention aux vaches sur la route, c’est une route « open range », c’est à dire que le bétail n’est pas derrière des clôtures. Si une vache vient de traverser la route, il est fort probable qu’un veau va la rattraper en bondissant et sans regarder avant de traverser…
La 261 est particulièrement spectaculaire sur sa partie « piste » car elle gravit une falaise à la verticale. Lorsqu’on s’approche du mur, on ne voit pas la route et on monte à l’aveuglette. Cette piste a été construite pour permettre aux camions l’accès aux mines d’uranium de l’Utah. Don’t miss it !
 

 

Pour poser vos questions utilisez l'adresse suivante : voyages-voyages@legendmotorbike.com

 

un clic ici, si vous voulez vous inscrire à la lettre mensuelle de West-Forever

 

West Forever, partenaire de Legend Motorbike