2013

Normandy ride

1066 + 1944 = 3010

Ce sont nos copains d'Hastings qui nous ont poussés à mettre sur pied ce premier interchapter. Lors de leur dernière visite (une cinquantaine de GB), en 2012, le Caen Côte de Nacre leur a fait découvrir la Normandie, celle de Guillaume et celle du D-Day.


Richard (un nom de Duc de Normandie d'ailleurs!) séduit par les terres grasses des vaches rousses, blanches et noires (marron et blanches en vérité, sinon ce sont des Holstein ou des Bretonnes, n'en déplaisent à Caillou et Charden) sur lesquelles tombent la pluie (pas plus qu'ailleurs ces temps-ci...) avait renvoyé un mail dès son retour Outre-Channel.


« On pourrait revenir l'année prochaine: il y en a qui n'ont pas pu venir cette année ? » Preuve que les descendants d'Harold ne sont pas rancuniers.

La flèche dans l'œil du preux Harold II n'a pas trop laissé de séquelles à ses descendants !


Et si on proposait aux Lillois de venir... Ils sont jumelés avec les 1066 (1066 Chapter, le Chapter d'Hastings) et puis aussi Cornouaille Chapter, jumelé avec Lille Europe.


Rajoutez du Plymouth Chapter, un peu d'Esterel et ça donne 80 Harley à accueillir.

Début novembre 2012: on trouve l'hôtel, ouf !
 

Claire, notre guide, nous confirme qu'elle sera présente pendant tout ce week-end là pour tout expliquer. Génial !

 

Fin novembre: les lieux pour se restaurer et les réservations de salles, c'est presque bouclé.


Décembre: le parcours est presque défini. On fera des reconnaissances en groupe pour bien étudier les difficultés éventuelles.


Janvier: les premiers inscrits nous envoient la liste, 50 d'un coup, devinez qui ?


Février: idem les Bretons. Les autres ne tarderont pas...

 

On trouve aussi les lieux de visite … et de dégustation de produits locaux.

 

Mars: envoi des demandes d'autorisation de circuler aux trois préfectures bas-normandes, Manche, Orne, Calvados.

Mai: on trouve le groupe, les Witch Doctors... Alors là, c'est une chance...


Juin: ça se précipite. Les menus sont décidés; les affiches pour toutes les communes traversées pendant notre run de 450 km sont éditées et envoyées.

 

Une commune de Suisse Normande, où on s'arrêtera manger pendant deux heures, organisera même un concours photo sur le thème Harley-Davidson.


Les arrêtés municipaux pour le stationnement de 80 Harley sont demandés.

J – peu : le stress monte...

Les journalistes, avertis, nous contactent pour plus de renseignements : « Passerez vous par la rue Machin quand vous traverserez Bidultown ? »

 

A Ouistreham, il faudra contacter au dernier moment la capitainerie du port pour le passage de l'écluse avant qu'elle ne soit fermée à la circulation: encore un coup de stress supplémentaire.


Philippe a trouvé comment installer le gyrophare sur son Electra, Sylvie n'ayant pas voulu qu'il soit fixé avec une ventouse sur son casque !!! Dommage...

Mais après, quel bonheur !
 

Rien que du soleil : trop même !

Un accueil remarquable partout.
 

Le concert des Witch Doctors, un must. Ils vont ensorceler la salle.


Le samedi soir, il faut appeler pour les réservations des sandwiches du dimanche midi, sur la route.


Impossible de contacter le responsable: ça bipbipbipe et puis plus rien ! Ce sera la même chose le lendemain matin et, en plus, on prendra du retard...

 

Comment les prévenir ? 110 bikers affamés, c'est dur à contenir !


Merci à Laurence qui se trouvait là-bas et qui a eu la bonne idée de nous contacter... Rien n'était préparé...

Un léger bémol encore avec un réserviste de la maréchaussée qui a voulu faire un peu de zèle et arrêter les derniers du convoi pendant la balade.

 

Gentil cependant ; un sermon, deux ave, trois pater et c'est reparti...


Mais, heureusement, on arrivera à rattraper le retard de 45 minutes en rognant sur les temps de visite.
 

C'est que, la Tapisserie de Bayeux est au programme en fin de journée et, pas question de dépasser l'heure limite d'entrée pour la visite.

J + 1 : Waouhhhhh ! Tout s'est bien passé.
« Dis, on remets ça l'année prochaine ? »

Conclusion: Merci à tous ces bénévoles anonymes qui mettent en place dans chacun de nos Chapters des balades et des événements destinés à passer du bon temps: c'est un boulot énorme.

 

Merci au Head Road Captains et à tous les Safety Officers qui encadrent toutes les sorties, toute l'année...
 

Chapeau bas, messieurs et dames...

un clic ici pour voir l'album 45 photos
article et photos Jean-Pierre

Les partenaires de Legend Motorbike