les Français aux States

Le Trip de Christine

US ROAD

Arrivée à Las Vegas, la capitale mondiale du jeu, le 1er août en fin d’après midi.. Premier choc thermique et pas un brin de vent. Juste un énorme sèche cheveux qui nous balance entre 40 et 48° en permanence…


Nous avons fait le choix de ne pas récupérer les motos de suite et visitons la cité du jeu à notre rythme, 140 000 machines à sous et 4 300 tables de jeu !

Afin de nous habituer au décalage horaire, nous retardons le moment de nous coucher et terminons “la soirée” au Harley’s café, sur le Strip aux néons scintillants de toutes parts avant de rejoindre “The Mirage” où nous passons la nuit dans une chambre grand luxe.

2 août: Passage obligé à la grande concession Harley, à l’extérieur de la ville, d’où nous ressortons les bras chargés de paquets et la CB fumante !

 

Vu qu’il est prévu d’en visiter au moins 4 pendant le séjour, je crains le pire !

 

Puis, direction Fremont Street, dans le vieux Vegas, moins attrayante en journée sans ses illuminations et retour à pieds, en longeant les Wedding Chapels et les Casinos hôtels à l’architecture extravagante et leurs attractions nocturnes (MGM Grant, Caesar Palace, New York New York, l’Excalibur,…)

3 août: Récupération des Harleys et prise en main chez Eaglerider par une chaleur insupportable.

Pas très récentes malheureusement, les garçons ont opté pour une Electra, deux Road King et un Softail.


Hâte de quitter la ville, trop bruyante, excessive, délirante, trop, trop…. et prendre la direction de Hurricane à 200 kms de là, aux pieds de Zion National Park, loin du brouhaha urbain, où nous terminons la journée à nous rafraîchir dans la piscine de l’hôtel.

 

4 août : Départ pour l’Utah, connu pour sa grande diversité géologique et sa forte communauté Mormone, et Bryce Canyon où nous en prenons plein les yeux tant le paysage est surprenant.

L’érosion a créé des colonnes rocheuses d’une étonnante gamme de couleurs allant de l’orange au rouge profond, formant des bougies appelées Hoodoos. Comment imaginer la mer à cet endroit il y a des millions d’années ?


Belle balade à pieds dans le canyon avec sac à dos et gourde. Mais après être descendus, il faut remonter !


Soirée et nuit à Page. Dîner dans un petit restaurant sympa où nous dégustons notre première IPA Beers (India Pale Ale) et T-Bone steak !

5 août: Le meilleur reste à venir avec l’Arizona et ses paysages grandioses, icones de l’Ouest Américain, qui nous ramènent à nos rêves d’enfant.

 

C’est le pays du Far West, des Rodéos et des Indiens. La culture Cow Boy y est très présente, mêlée de traditions Indiennes et de saveurs Mexicaines au sud de l’état.
 

C’est aussi le siège de la plus grande réserve Indienne des Etats-Unis avec la nation Navajo et 250 000 membres dispersés dans le désert, le long des rivières et dans les montagnes du Diné Bikéyah, le nom qu’ils donnent à leurs terres ancestrales.
Ils continuent de vivre dans le respect des traditions afin de préserver un état d’harmonie spirituelle.

Arrêt et nuit au VIEW HOTEL à l’intérieur du parc tribal de Monument Valley, où, pour vivre pleinement l’expérience, nous nous offrons les services d’un très agréable guide Navajo, pour une visite privée en 4 x 4.
 

Je dis souvent qu’on peut y écouter le silence et ceux qui me connaissent, comprendront…. Ce lieu est un véritable sanctuaire dédié à la contemplation, au recueillement quasi religieux….
 

Je ne me lasserai jamais de regarder ces énormes cheminées de grès à des degrés divers d’évolution (mesas, buttes, aiguilles, arches,…) que la mer recouvrait également il y a des millions d’années….

Coucher et lever de soleil exceptionnels de notre chambre.

 

6 août : Direction Moab et le plus étonnant des parcs nationaux de l’Utah, avec ARCHES, qui présente la particularité de réunir dans un même espace de près de 300 km2, la plus grande densité connue d’arches rocheuses naturelles: 9 au total, figées dans un équilibre minéral étonnant.


Malgré la fatigue, nous avons grimpé jusqu’à atteindre en fin de soirée, Delicate Arch. Cette beauté là se mérite, pour sûr ! Cette longue ascension nous a offert un panorama unique en son genre et son lot d’émotions !

7 août : C’est par un ciel grisonnant, que nous prenons maillot et serviette pour notre journée Rafting sur le Colorado à partir de Moab, avec RED RIVER ADVENTURES, que nous avions déjà pratiqué par le passé.

 

Le Colorado s’est avéré être beaucoup plus calme et chaud qu’à la fonte des neiges en juin 2010….et nous avons même plongé et nagé loin du Raft dans une eau chaude. Puis pique nique au bord de l’eau sur une belle plage de sable fin aux pieds de la roche rouge.
 

Retour en ville et shopping rapide avant une soirée typiquement Country au M-BAR-CHUCKWAGON.

8 août: Départ vers le Nouveau Mexique et soirée à Gallup où nous resterons deux nuits pour un évènement exceptionnel auquel je rêvais d’assister depuis au moins 20 ans. Le 92° festival Intertribal de Gallup.


Cette ville, presque sale, n’a aucun charme et c’est en ce lieu que nous saisissons le mieux la réalité des Indiens aujourd’hui.

 

En revanche, elle est incontestablement le grand centre de fabrication d’une bonne partie de l’artisanat Indien où le très beau et très cher se négocie au Richardson’s Trading Post.

Nous avons même été conviés aux 90 ans de Monsieur Richardson le soir même mais nous avions d’autres projets…


9 août: Après un très beau défilé des différentes tribus participantes, dans le centre ville hier au soir, nous nous dirigeons vers Red Rock State Park où ont lieu les festivities.

 

Quelle extraordinaire opportunité de découvrir ce que nous désirions le plus: partager un moment exceptionnel avec ces peuples qui depuis notre enfance ont animé nos rêves.

Rodéos, Bullriding, danses et chants Indiens, flûtes et tambours se sont enchainés et nous ont accompagnés tout au long de cette inoubliable journée où il nous a été permis d’échanger avec des personnes très attachantes et qui s’est clôturé par un gigantesque Pow Wow, chargé d’émotion, où hommes et femmes, guerriers et enfants, parés de leurs plus beaux costumes traditionnels, colorés, chargés de plumes et de perles, ont dansé jusqu’au bout de la nuit. Que de souvenirs…

10 août: 2 heures au Flea Market (marché aux puces) de Gallup, uniquement fréquentés par les Indiens, où j’en connais qui ont fait de très belles affaires…

Départ pour Albuquerque, mais surtout la vieille ville d’inspiration Espagnole et ses charmants patios colorés et fleuris, ses galeries et jolis boutiques…

 

Passage obligé à Laguna et sa petite mission blanche Espagnole.


Dîner au restaurant Mexicain “El Pinto”, typique, immense, richement aménagé et personnel charmant. 1° producteur de sauce Salsa des Etats-Unis, dont la fameuse Scorpio Salsa…muy caliente !

 

11 août: Arrêt chez Harley où les cartes bancaires ont encore chauffé !

Comment peut on trouver tant d’articles différents d’une concession à l’autre ?!!! C’est de la tentation ! Vade Retro Satanas !

 

Départ pour Madrid par la jolie Turquoise Trail. Madrid, lieu de tournage du film “Bande de sauvages” ou “Wild Hog”, avec John Travolta, Tim Allen, William H.Macy, …. Un Must pour les Bikers !


Rien de transcendant dans cette bourgade, hormis les petites échoppes, galeries d’art, tenues par des marginaux, originaux….

Nous avons salué la vraie Maggie, Irlandaise d’origine parlant très bien Français propriétaire du lieu, une boutique de souvenirs aux couleurs du film et non pas une cafétéria comme on pourrait le penser et qui nous a gentiment autorisé à pique niquer sur sa terrasse.

 

Arrivée à Santa Fé, l’élégante, où l’architecture du Nouveau Mexique est caractérisée par le style Adobe (matériau traditionnel élémentaire aux teintes ocre rosé, utilisé depuis toujours par les Indiens), avec ses boutiques, galeries d’art et restaurants de luxe et en même temps, très agréable et dynamique.

Après une virée shopping et découverte du marché de bijoux Indiens aux abords du Palais des Gouverneurs, nous rejoignons le COW GIRL BBQ, pour un repas traditionnel, Mojito et Mexican Food au menu !

 

12 août: Beaucoup de route pour rejoindre notre future étape à Farmington. Sans grand intérêt, hormis la concession Harley “ FOUR CORNERS” !

13 août: Demi tour ! Nous nous dirigeons vers Flagstaff et traversons “Petrified Forest” qui n’était pas prévu au programme.

Encore et toujours de très beaux paysages mais seuls trois courageux ont affronté la chaleur entre les troncs de Sequoias pétrifies !

Flagstaff : ville sympathique et accueillante où, en vrais danseurs Country, nous découvrons le COUNTRY MUSEUM, bar très connu où se produisent les grands noms de la Country Music et où l’on danse en ligne !
Agréables moments à partager une bière et le parquet !

14 août: Moi qui ai conduit le 4 X 4 quasiment depuis le début du voyage, je décide de grimper derrière mon Alain pour tracer la route vers le Grand Canyon.

 

Ce sera d’ailleurs la seule et unique fois où je roulerai avec lui depuis le début, en même temps, ce circuit je l’ai déjà parcouru plusieurs fois et il faut savoir se sacrifier…

Un grand rendez-vous nous attend et comme dans le film “Restons Groupés”, nous demandons à nos amis de fermer les yeux sur le parking et les guidons jusqu’au bord du Grand Canyon !

 

Le plus grand, le plus connu, le plus impressionnant de tous les parcs Nationaux Américains.

 

A trois, les yeux s’ouvrent et nous lisons dans chaque regard, un mélange d’émotion, de bonheur, de surprise d’avoir pris en pleine figure le gigantisme du lieu..
 

Des larmes coulent…Si le bonheur c’est ça, en tous cas, ce moment là y ressemble…

15 août: François est l’un de ceux qui attendaient le plus ce moment… tronçon de 66 et Bonheur d’y conduire sa Harley, tête nue….

 

Williams, Seligman où vieux garages, cafés, boutiques, carcasses rouillées, décorations improbables et enseignes néons se succèdent, et arrêt chez Angel Delgadillo.

 

Gros orage, qui nous oblige naturellement à nous abriter dans un resto-fast food-boutique où nous sommes servis comme des rois par un personnel adorable.

16 août: Peu de trajet mais journée à embuches…

 

Arrêt à la Mother Road, concession Harley de Kingman.

 

La nouvelle bien sûr, car l’ancienne, dont nous avions vu les vestiges il y a trois ans, s’est transformée en musée du chemin de fer.

 

Achats conséquents une fois encore (et encore de nouveaux articles !)


En début d’après midi, nous reprenons la route sereins vers Yucca, Arizona, sous un soleil brûlant, pour y passer le restant de la journée et la nuit.

17 août: Aujourd’hui, l’organisation se doit d’être au top: restitution des 4 Harley chez Eaglerider, du 4X4 et récupération du bus 12 places pour terminer le voyage jusqu’en Californie.


Direction la Vallée de la Mort et nuit au “Furnace Creek Ranch” où un groupe de “West Forever” fait étape.


Il ne faisait pas aussi chaud qu’en Arizona car une légère brise soufflait et nous a permis de visiter une belle partie du site au coucher de soleil.

Vestiges d’un lac asséché, la vallée est une terre d’extrêmes où le regard se perd dans l’immensité de ce paysage, où se dessinent canyons découpés, pentes ravinées, dunes de sable et champs de sel…

18 août: Une dernière visite vers le lac salé, Badwater et sa chaleur oppressante à 86 m en dessous du niveau de la mer, la palette des artistes, Zabriskie Point, …

 

Arrêt pique nique à Shoshone, de la tribu éponyme puis rejoignons Barstow et ses “Factory outlets” ( magasins d’usine) et dînons dans un Sizzler où les grillades sont excellentes et le “All you can eat Buffet” à la portée de toutes les bourses.

19 août: It’s a long way to get to California…et Sequoia National Park, en traversant des vignobles et exploitations agricoles où poussent agrumes et melons.

Photos de ces immenses arbres, dont le fameux general Sherman, aujourd’hui clôturé, qui nous toise, haut de ses 83 mètres.

 

On dit qu’il est considéré comme l’être vivant le plus volumineux de la planète et le nombre de sequoias du site est aussi impressionnant que leur taille.


Tunnel log, séquoia tombé à terre mais creusé de telle manière que les voitures peuvent passer dedans.

 

Arrivée à Visalia par nuit noire et sans lumière, suite à panne de courant générale. Impressionnant. Nous attendons qu’il soit rétabli, dans la piscine de l’hôtel, éclairée par une magnifique pleine lune.

20 août: J’attendais ce jour avec impatience pour faire découvrir à mes amis le majestueux parc National de Yosemite.


En son centre, la Yosemite valley est recouverte de prairies et d’arbres luxuriants, enclavée de part et d’autre dans un écrin de granit d’où se précipitent des cascades grossies au printemps par la fonte des neiges et des rivières chantantes qui disparaissent dans la foret dense. Jolies balades et trempette dans la rivière.

 

Yosémite est un véritable temple dédié à la nature et à la contemplation, loin des vicissitudes de la folie urbaine.

21 août: Passage obligé par Hollister, tristement célèbre puisqu’en 1947, un rassemblement de motards dégénère en émeute, inspirant le film “ L’équipée sauvage” et arrêt au “Johnny’s bar”, malheureusement fermé.


Nous rejoignons enfin le Pacifique et sa côte battue par les vents, ses longues plages de sable blanc et fin, ses rouleaux chers aux surfeurs, avec la traverse de Carmel, ville à laquelle Alain et moi portons une affection particulière et dont Clint Eastwood fut le Maire, de 1986 à 1988.

 

Soirée à Monterey, sur le Fisherman’s et repas de fruits de mer…pas très bien digérés par certains d’entre nous.

22 août: nous terminons notre extraordinaire périple à San Francisco, un endroit où il fait bon vivre.


Temps brumeux à l’arrivée et chargé d’humidité, comme souvent d’ailleurs mais vite oublié puisque nous visitons la surprenante concession Harley Davidson, Dudley Perkins, qui peut se vanter d’avoir un magnifique et vaste showroom et de très belles pièces. Derniers achats…


Direction Fisherman’s Wharf et avant d’embarquer vers Alcatraz, ancienne prison fédérale devenue le pénitencier le plus célèbre au monde, nous faisons goûter au groupe le fameux crabe Dungeness, cuit et préparé sur place.

23 août: Visite de Sausalito où, dans les années 1960-70, les Hippies ont investi les houseboats en faisant une ville flottante unique et excentrique dans la baie de San Francisco.

Finalement, la cité a fini par s’embourgeoiser et les loyers ont rapidement grimpé.

 

Quelques clichés du Golden gate sous une brume épaisse et balade en ville, voyage en Cablecar, qui a beaucoup amusé le groupe, Lombard Street et retour à Alameda.

 

24 août: Dernier jour ! Et dernière balade à Frisco. Nous emmenons notre petit groupe, toujours soudé, voir les Old Ladies, maisons colorées de style Victorien.

El Castro, le quartier Gay, les Twin Peaks d’où la vue sur la ville est magnifique et terminons à Chinatown, autour d’un repas typique où nos amis nous ont donné la plus belle preuve d’amitié dont on puisse rêver.

Merci de votre présence pendant ces 24 jours. Plus de 5000 kms en votre compagnie.

 

Nous en garderons un souvenir inoubliable et notre cœur est gros de devoir vous quitter.


Lydie, Carole, Martine, Marco, Jean Mary et François, on vous aime. See you in 2015 for our next US ROADTRIP !

un clic pour voir l'album 460 photos

article et photos Christine

Les partenaires de Legend Motorbike