2013 FLORIDA

DAYTONA BEACH

LA BIKE WEEK

350 000 motos dans la rue

Cette année nous avons pu goûter à la récession made in USA, vous savez celle que nous promettent nos chers.. très chers.. dirigeants.

 

Effectivement, le tissu doit être hors de prix, s'agissant des fringues des filles, c'est pas compliqué.. elles ne peuvent plus s'habiller.. ou alors avec des haillons effrangés, troués, râpés, des guenilles quoi .

 

La plupart a même abandonné le jean au profit d'un reste de maillot enfilé à la hâte.. et rappelant que l'important c'est le contenu.. comme chez nous, finalement.

 

Le climat ensoleillé et froid.. si, c'est possible, mettait en scène cette atmosphère surréaliste.

Pour votre dernier voyage, nous nous retrouvons en Italie d'après guerre, triporteur et remorque.. ici plus personne n'a les moyens de s'offrir un tube Citroën rafistolé.

 

Les bécanes, elles trainent par terre, suspensions effondrées à force de travaux habituellement réservés aux camions, vous le constatez, les photos de Marie en témoignent, ici c'est dur, très dur.

 

Nos potes des States, infatigables bouffeurs de hotdogs et buveurs de cola diet, n'ont pas perdu la main, mieux cette année, c'est un festival de créations qui nous a accueillis à Daytona, la crise ce sera demain.. ou après.

Dans la série, plus fou que ça tu meurs, voici la nouveauté 2013, quatre roues, deux poufs, un volant et un propulseur de fusée.. un vrai, malgré nos recherches nous n'avons pas retrouvé l'essayeur, il serait parti se réfugier au plus profond de l'Amazonie..

 

L'année dernière, nous vous avions présenté un truc dans le même esprit, avec une seule place et un V8 de 500 cv, c'était pas suffisant, et personne n'avait été impressionné.

 

A côté, le stand Boss Hoss, vous savez les bécanes équipées en série d'un V8 de 450 cv.. Là, lorsque vous tutoyez l'objet, tout devient relatif et vous vous rendez compte de la vraie signification de "ça pousse".

Pour Boss Hoss, je vous promets un essai détaillé après Grimaud, cette bécane est un monument.

 

Willy.G et Nancy étaient venus comme tous les ans pour remettre les prix du bike show organisé par Harley-Davidson.

 

Ni une ni deux, Marie a refilé son Nikon à Lili pour être sur la photo, moi j'étais au lit avec une fièvre de Biker, comme pour presque toute la BikeWeek, et Marie a du se débrouiller toute seule.

 

Ci dessous, un Biker patient a enfin été récompensé de ses efforts, espérons qu'il est encore en mesure d'apprécier sa distinction.

Le Speedway reste l'espace des superlatifs, tous les grands constructeurs y sont installés et en conséquence tous les préparateurs sont présents.

 

Ici l'ambiance est mécanique, c'est la Mecque de la bécane, des moteurs, des turbos et autres compresseurs, bref comme au resto vous choisissez la couleur, la puissance et éventuellement le nombre de roues.. fastoche y a qu'à !

 

Ici des filles il y en a, mais seulement des nanas en cuir, plus mecs que les mecs, des accros de l'huile de ricin, de la clé plate et de l'essence d'avion.. ça décolle mieux.

 

En résumé le paradis des performances c'est ici.

Main Street, c'est le diaporama, entre les nanas..

j'trouve pas de mot, et les machins sur roues, des engins indescriptibles, vous vous posez dans un coin et vous attendez..

 

Aucun doute, le truc exceptionnel va se pointer, qu'il s'agisse de la moto improbable, de la voiture de Dark Vador.. pourquoi pas ? de la fille comme dans les séries du bord de plage, ou du mec spécialisé dans les enterrements de vie de jeunes filles, tout arrive, tout passe, tout parade.

 

Il ne vous reste qu'à déguster, vous régaler, enregistrer dans vos meilleurs souvenirs ce moment très spécial.. comme ils disent.. Main Street !

L'Iron Horse Saloon, c'est le chaudron, moitié cour des miracles, moitié arène, moitié village à la Mad-Max.. oui je sais, le compte n'y est pas.

 

C'est justement ça l'Iron, vous rentrez en bécane, vous la laissez où vous voulez, les autres se débrouillent autour et vous profitez du lieu.

 

Pour repartir c'est plus compliqué.. forcément.. alors vous restez et vous y passez un moment unique, c'est ici et pas ailleurs.

 

Malgré l'aspect bourru des spectateurs, ici no color, tout se passe dans une ambiance amicale et chaleureuse, plus cool que ça, impossible.

Il faut conclure, cette année, il nous a semblé qu'il y avait un peu moins de tout que l'année dernière, ce n'est peut être qu'une impression, d'autant que moi je n'ai pas vu grand chose.

 

En attendant c'est à faire, cela restera à jamais dans vos souvenirs, c'est inoubliable.

 

Si vous voulez profiter de la plus grande Bike Week mondiale, faites comme nous, allez y avec West Forever.

 

Vous serez chouchoutés, vous serez dans le meilleur hôtel, et après 20 ans de présence sans interruption, personne ne pourra mieux vous indiquer les bons plans, les trucs uniques, merci, Fabien, Dominique, Jean-Pierre.

un clic ici pour voir l'album 770 photos

un clic ici pour voir la vidéo 6 mn

article J-R, photos Marie et Martine, vidéo Marie

Les partenaires de Legend Motorbike