Première sortie

2013

Haut Rhin Chapter

Sur le parking, lieu de rassemblement habituel du Haut-Rhin Chapter en ce dimanche 24 mars, les sourires sont un peu figés.

 

Chacun se souvient ce que les plus anciens marmonnaient pas plus tard que la veille au bar de la concession : « Les gars vous pouvez y aller.

 

Mais, souvenez-vous de ce qu’on dit dans le Sundgau. Ours blanc dans les champs, hiver méchant… »

 

Et justement des bandes d’ours avaient été signalées sur la route de la carpe frite et chassant la cigogne du côté d’Altkirch.


Mais bon, nous n’allions quand même pas baisser les bras devant un thermomètre avec le moral en berne.

 

Alors nous nous sommes équipés. Un t-shirt, un sur t-shirt, un sous-pull, un pull, un sur-pull, une doudoune (fine faut quand même pas exagérer), le cuir et le petit blouson sans manche de la même matière avec les étiquettes, les pin’s et les couleurs du club.

 

A l’étage en dessous, un caleçon à col roulé en molleton, des collants en pilou-pilou et des chaussettes qui montent jusque sous les bras.

 

C’est bien simple, pendant le briefing de bienvenue de l’ancien et du nouveau directeur du club, dans nos habits de la conquête du Pôle Nord on ressemblait

surtout à des chipolatas traitées à la testostérone, ou, pour les régionaux de l’étape, à des saucisses de Strasbourg gonflées à l’hélium.

 

Bref, ça caillait grave et ceux qui avaient pris l’option « poignées chauffantes » avaient peur qu’on leur arrache le guidon des mains.


Malgré tout…36 motos sont là. Et ça, franchement, ça réchauffe.

 

Les filles aussi sont de la partie, prêtes à suivre Christine le Road Captain de la journée.


Les thermomètres affichent une poignée de degrés quand les twins chauffent péniblement.

Direction le Sundgau et ses célèbres parcs de pingouins glissant sur les étangs glacés.

 

Une brume pâteuse colle à la terre fraîchement labourée.

Ça sent bon le terroir et l’authenticité dans le coin.
 

Tiens mon moteur fait des cliquetis ? Ha non, c’est Sébastien qui claque des dents ! N’empêche que dans la bande, pas une tête ne dépasse.

 

La meute roule en rangs serrés, les nouveaux comme les habitués suivant les consignes de balade.

 

En prenant un peu de hauteur avant la frontière suisse, nos regards tombent sur un thermomètre rouge vif accroché à la devanture d’une pharmacie. Trois degrés qu’il dit le gaillard.

Avec la vitesse (modérée) des motos on doit être à un petit moins cinq en ressenti.

 

On arrive chez nos voisins helvètes . Chacun vérifie ses mains et le nombre de ses doigts.

 

Pour les autres parties de nos jolies anatomies…on verra plus tard. Mais y’a sans doute des dégâts co latéraux.

 

On papote, on prend une dose de caféine, une seconde, et on repart vers le nord et la chaleur du casino de Blotzheim.

 

Troisième dose de caféine et il est temps de mettre un terme à cette expédition « Freez Sundgau 2013 ».

Au bilan, un super dimanche passé loin du canapé planté devant la télé avec le cri de victoire de tous les grands explorateurs de la fin du 20e siècle : « Super, on l’a fait ! ». On passera rapidement sur les trois pingouins écrasés avant Michelbach. On n’a pas pu freiner ! Maintenant on attend le 6 avril et le Poker Run pour Laura. Et là c’est certain, on aura tous très très chaud au cœur !

article et photos Jean-François

Les partenaires de Legend Motorbike