Un RUN

pour une

bonne cause

avec le Haut Rhin Chapter

Comment faire pousser des bananes chez les motards, avec un thermomètre bloqué à 3 degrés ? C’est facile.

 

Il suffit d’organiser un run caritatif pour une association se battant aux côtés d’une adolescente; à qui la vie a fait une mauvaise blague, en la privant en partie de l’usage de ses muscles.

 

C’est le défi que le Haut-Rhin Chapter s’est lancé afin de donner un coup de main à la petite Laura.


Samedi 6 avril tout était donc prêt…Sauf la météo qui est restée bloquée en mode « hiver ».

 

Nous aurions évidemment tous préféré avoir un gentil 18 degrés au compteur, mais cela n’a pas été possible.

 

Il a fallu se contenter d’un petit 3° qui effectivement n’incitait pas à se découvrir d’un fil.

Pour autant ce maudit thermomètre n’a pas réussi à mettre des bâtons dans les roues du Haut-Rhin Chapter, et les motards ont montré qu’ils savaient oublier le froid quand il s’agit de défendre une jolie cause.

 

Mention spéciale pour ce jeune couple qui a suivi le run en 125 et pour ces potes qui sont venus depuis très loin pour nous aider. Merci Doc, merci princesse !


Au départ de la concession de Sausheim, en milieu de matinée, ils avaient tous le nez un peu rouge et les doigts crispés…. Mais, ils se sont lancés en rigolant (presque), dans une « balade » de 200 bornes avec quatre arrêts.

 

Là, ils devaient tirer une carte à jouer. Comme au poker, avant de revenir à la concession pour un dernier tirage.

Une dizaine de prix, dont un week-end au guidon d’un touring, ont été offerts, mais tout le monde a été gagnant.

 

Tous, sans exception avaient de larges bananes en fin d’après-midi autour d’un café et d’une tarte flambée.

 

Des sourires et le sentiment d’avoir réalisé une très belle action dans des conditions particulièrement difficiles. Bref, « ils l’ont fait et bien fait » et ils ont promis de revenir.


Le Haut-Rhin Chapter a pu donner un chèque de 765€ à l’association qui s’occupe de Laura et de quelques autres gamins. Nous aurions évidemment aimé qu’il y ait plein de zéros après ce chiffre.

Promis, nous ferons mieux la prochaine fois, car cette première opération nous a confortés dans ce que nous savions déjà. Sous leurs cuirs épais les motards ont le cœur tendre, et, quand il le faut, ils prennent l’encre de leurs tatouages pour écrire des belles pages de solidarité.

 

article et photos, Jean-François

Les partenaires de Legend Motorbike