A la rencontre de l’histoire de

de Gaulle à

Jeanne d’Arc

Après la Bourgogne, l’Auvergne, la Lorraine, la Provence, l’Auvergne, la Bretagne, le Poitou-Charentes, le Rhône-Alpes, la région Paca, les USA, la destination 2014 de l’Alsace Chapter sera la Champagne Ardenne, tient justement la région qui ne veut pas de nous.


Mais bon nous ne sommes pas rancuniers, pour preuve nous y revenons, après Reims et ses vins effervescents nous voici à Troyes et ses vins tranquilles.

 

Comme d’habitude notre sortie a son petit nom, après : Moules-Frites, Raidbulles, Acf à la recherche de son Futur Horoscope, Cass’Crout (pour Cassoulet-Choucroute), Malbrough s’en va-t’en Harley et l’Alsace à l’Ouest,

Nous sommes allés « A la rencontre de l’histoire de De Gaulle à Jeanne D’arc ».

 

En fin de weekend son petit nom était plutôt « le grand dur et long Charles a rencontré Jeanne la Pucelle », mais nous ne sommes pas encore au retour.


Samedi matin 7 juin 8h00 (lendemain du 6/6 aussi appelé DD), telle une pendule suisse tout le monde fut au rendez-vous, plein fait.

 

Régularité normale pour un Alsacien, ne dit-on pas qu’un Alsacien c’est en fin de compte un Belge qui voulait migrer en Suisse et qui a été refoulé. Heureusement car nous y sommes bien en Alsace.

Le convoi sous les ordres de notre Head Road Captain Jacky a facilement avalé les 260 km (on se demande comment il trouve ces routes) qui nous séparent de notre premier lieu de rencontre à savoir Colombey les deux Eglises, la première rencontre de l’histoire.

 

Quoi de plus naturel qu’au lendemain du DD, nous allions rendre un hommage à cet homme. Entre la Boisserie et le Mémorial, la tombe, de quoi faire.
 

L’Alsace Chapter a même visité la croix de Lorraine présente sur le site depuis 1972 et construite en granit rose de Bretagne, la preuve que la guerre des régions n’existe pas dans les Chapters.

Une autre raison et non des moindres de notre arrêt consiste à se restaurer dans le lieu portant le nom de la table de celui à qui nous venons de rendre hommage.


En ces temps de rappel de l’histoire et des conflits, le Chapter a remis à chacun un cadeau permettant de se défendre en cas d’attaque.

 

Mais j’ai l’impression que personne n’a eu à s’en servir pour cette raison.


Après une centaine de kilomètres digestifs nous arrivons à un autre lieu de pèlerinage, à savoir la concession Harley-Davidson Aube où nous nous étions annoncés.

Quelques emplettes et rafraichissements plus tard, merci à la concession et son Chapter pour ce formidable accueil, il était temps de rejoindre notre base pour le weekend, un bel endroit que nous a dégoté notre Activities Jean-Pierre.


Même si l’apéritif offert quelques 6 km plutôt fut frugal, le bar de l’hôtel fût vite dépassé par les commandes.

 

Nous avons d’ailleurs dû faire appel au bar voisin pour arriver à calmer la soif de tout ce monde.

 

Il est vrai que nous sommes rarement descendus sous les 80°F .

Un bon diner, dans l’ambiance habituelle à tous les Chapter, il était temps d’aller reposer les yeux, le weekend ne fait que commencer.

 

Je sais tout le monde ne m’a pas écouté, pour preuve les cernes de certains, même moi au lever en me voyant dans la glace j’ai dû dire à mes yeux « rendez-vous, vous êtes cernés », rien à voir avec les commémorations du 70° anniversaire de la libération.


L’hôtel retenu devait-il être prémonitoire, en effet le Pan de Bois est devenu un peu la Gueule de Bois.

Nous avons fait main basse sur la plantation de menthe fraiche, non pour le thé éponyme, mais pour des Mojitos royales.

Nous avons laissé nos marques sur l’avenue du même nom. N’empêche que dimanche matin, le départ prévu à 9h00 a bien eu lieu à 8h59, direction les caves de Bailly où nous avons pu rentrer au frais avec nos motos.


Quel contraste, 30°C à l’extérieur, 12 à l’intérieur de cette ancienne carrière souterraine, reconvertie en champignonnière puis en cave à crémant de Bourgogne (si je vous dis que le Chapter ne fait pas de guerre de région).


Après s’être rafraichis et quelques verres plus loin nous prenons la route vers l’un des plus anciens villages de France, j’ai nommé Noyers sur Serein.

L’étroitesse des rues du village a provoqué une arrivée plus que remarquée.

 

Le fait qu’en même temps se déroulait un vide grenier a fait que ce petit village a connu le temps du repas une forte concentration de curieux autour de nos machines.
 

Quelques pas dans ce magnifique village et déjà il est temps d’enfourcher nos destriers, de sortir le sabre et à l’attaque d’une cave de Chablis, pas de soucis les modalités de livraison sont déjà prévues (et oui l’Alsace Chapter).


Encore une centaine de kilomètres dans cette belle région, un passage à proximité de quelques autres domaines, mais modération nous a empêché de nous y arrêter, la traversée de Chaource pour rejoindre notre camp de base.

Afin de varier les plaisirs et de faire bouger différemment (moto déconseillée pour cause de retour), le diner du dimanche était réservé au Campanile à environ 2 km.

 

Christophe le gérant a su nous recevoir, apéro et BBQ dans le jardin, nous n’avons manqué de rien, sauf d’un peu de sommeil.


Lundi réveil encore un peu plus dur, mais il faut bien rentrer pour gagner les Euros qui nous permettrons de vite repartir.


Le Chapter du Pays d’Othes nous a réservé une petite surprise, en effet au moment du départ, Denis (il se reconnaitra) était là et nous demanda de le suivre.

Pas contrariants les Alsaciens, sauf notre Road Captain à qui nous avons foutu tout son programme en l’air, mais qu’il se rassure ce ne sera pas le dernier changement de dernière minute !

 

Comme ayant visité les caves Bailly et son crémant de Bourgogne, le domaine Gautheron et son Chablis, Denis ne pouvait nous laisser repartir sans avoir passé dans une cave de Champagne (et oui il y a du Champagne ailleurs qu’à Reims), à savoir la maison Chassenay sur Arche.


J’en profite d’ailleurs pour remercier ces trois maisons pour leur accueil et la qualité de leur produit.

Pas facile de faire ce type d’achat en moto, mais là aussi l’Alsace Chapter a tout prévu, pas de souci Jean-Pierre notre Activities a prévu la navette qui va bien.

 

Souhaitons simplement que la douane d’entrée en Alsace le laisse passer.


Le prochain stop conclut les visites historiques du weekend, à savoir la maison natale de Jeanne d’Arc également surnommée la Pucelle d’Orléans voyez bien que Harley mène aussi à la culture.


Allez encore un petit resto pour finir et il n’y a plus qu’à avaler les 200 km qui nous séparent de notre terre d’adoption.

Un dernier stop pour nous dire au revoir, se rafraichir dans la fontaine (comme des gosses), boire un coup et déjà parler des prochaines sorties, Biograd, l’Airshow, le Poker Run caritatif et naturellement l’American Tours Festival.


Nos compteurs affichent fièrement 1000 km sous une chape de plomb, mais qui va s’en plaindre nous avons connu tellement de weekend sous la pluie.


Histoire, culture, gastronomie, religion (Pentecôte), bonne ambiance: tous ces ingrédients étaient bien là tout au long de ce weekend.

Merci à tous pour ce beau weekend organisé par des mains de maitre, mais non sans travail.

 

Un itinéraire au poil, un hébergement et des lieux de restaurations de la même trempe.

 

Un convoi sous les ailes de nos voltigeurs, le tout agrémenté par la bonne humeur légendaire de l’Alsace Chapter.


Naturellement rien n’existerait sans les participants et leur extrême gentillesse, mais comme dit c’est ça l’Alsace Chapter, souvent imité jamais égalé.

Ride Safe & have fun

un clic ici pour voir l'album 420 photos

article Michel, photos Martine et Morgane

Les partenaires de Legend Motorbike