LES NOUVEAUX ''GAUCHOS''

RAID: ARGENTINE CHILI  URUGUAY

Un projet de RAID en Amérique Latine longuement préparé par Pierre, Director du VAR WEST TOULON CHAPTER, qui s’est bien déroulé comme prévu.

 

Grace au professionnalisme d’Alberto, loueur d’exception à Buenos Aires, nous avons pris possession d’une Street Glide et de deux Sporsters tout à fait performants avec lesquels nous avons parcouru 5700 Km en 18 jours sur des routes magnifiques et des pistes incontournables.


Alberto Samilian à la tête d’une Société Argentine nommée GOODBIKE, est venu nous chercher personnellement à l’aéroport de Buenos Aires, puis conduit à son domicile pour un verre de bienvenue et les formalités.

Il nous a fait visiter Buenos Aires, son port, ses parcs ensoleillés, El Barrio de San Telmo, El Barrio de la Boca (haut lieu mythique du tango), La Casa Rosada et  El Palacio de las Monedas.

 

Le soir venu, nous avons assisté dans une Tangueria à un spectacle absolument fascinant.


Le lendemain, à peine le soleil levé, fiers sur nos H-D comme des Gauchos sur leurs montures, Jo, Jean, Manu et moi-même, nous sommes mis en route pour un périple exceptionnel, à la découverte de paysages extraordinaires, de cultures et de diversités ethniques.


Nous avons admiré la Pampa et ses oratoires rouges, aussi multiples qu’étonnants, les troupeaux de bétail que les gauchos rassemblaient à la tombée du jour.

Nous avons traversé la Patagonie, des déserts, des plaines cultivées à perte de vue, des régions montagneuses et des routes sinueuses près de Cordoba.

 

Nous nous sommes délectés sur des droites pratiquement désertes, interminables, sans radars, des kilomètres et des kilomètres d’asphalte ensoleillé où nous croisions ça et là des véhicules de tous genres: des charrettes, des voitures modernes et étonnement, des anciens vestiges de l’industrie automobile française.

 

Nous avons longé les hauts buildings de la capitale, et les habitations très modestes et colorés des petits villages, emprunté leurs rues encore à l’état brut, vierges de tout recouvrement propice à une circulation sereine.

Nous traversions les petites places où les gens allaient et venaient d’un pas tranquille, tandis que nous passions paisiblement, en prenant bien garde aux animaux errants que le bruit de nos étranges montures affolaient parfois.


Après une halte dans la Ville de Bariloche et avoir apprécié les paysages sublimes de la région des 7 lacs, incomparables par leur bleu d’azur.

 

Nous avons atteint la Cordillère des Andes. On y a fait des rencontres fabuleuses, des gens charmants, et dégusté une cuisine savoureuse avec ses Bife de chorizo juteux et tendres à souhait.

 

Nous avons eu froid en altitude, traversé une zone difficile aux routes défoncées et de hauts sommets.

Sans regret ! Cela en valait vraiment la peine: Un paysage à couper le souffle !


Nous ne nous attarderons pas sur l’épisode frontalier, entre le Chili et l’Argentine, périple que nous avons su , patiemment et courageusement, surmonter !


En effet, malgré nos permis de passage soigneusement préparés par notre gentil loueur, on y a laissé tout de même deux heures de notre temps à l’aller.

 

Le service des douanes étant très à cheval sur la conformité en ce qui concerne la documentation de nos motos surtout, et nos identités ensuite, et presque autant de temps au retour avec une panne d’essence en prime.

C’est ça l’aventure ! 300 km entre les deux villes de part et d’autre de la frontière !

Le Chili, plus industrialisé, ne compte qu’une seule route nationale qui du Nord au Sud traverse tout le pays.

 

Route de grande affluence, très empruntée par les poids lourds, où tout comme en Argentine, les Harley-Davidson brillaient par leur absence (excepté quelques H-D de touristes brésiliens).

 

Une seule concession Harley cependant, avec un seul patron, le même que celui de Buenos Aires.

 

On y a reçu un accueil chaleureux, avec des boissons chaudes (le Maté) ou rafraîchissantes (los Motes con Huessillos).

Nous avons découvert des petites villes très dynamiques et des personnes fort sympathiques qui intriguées par notre présence, et heureuses de nous voir, nous félicitaient et photographiaient nos motos.


A Santiago du Chili, la Police qui tenait absolument à nous accompagner, nous a escorté, warning activé, jusqu’à la place principale de la Capitale. C’est dire à quel point nous y avons été bien reçus !
 

Santiago du Chili est une mégapole imposante, aux bâtiments modernes, qui préserve jalousement ses monuments historiques et religieux.

Nous sommes montés jusqu’au Cerro de Santa Lucia, un sanctuaire dédié à la vierge, qui domine une immense ville dont les confins disparaissaient dans l’épais brouillard de la pollution.

La capitale est cependant une ville très attrayante par l’accueil qui est réservé à ses visiteurs, sa richesse culturelle et historique et la gentillesse de ses habitants.

 

La culture Mapuche (population autochtone préhispanique) et la culture occidentale y sont très présentes et intimement liées.

 

On les retrouve également dans tout le pays au niveau gastronomique (avec ses impressionnants marchés aux poissons), linguistique et architectural.

Plus tard, quelques jours avant notre départ, nous nous sommes rendus en Uruguay où nous avons découvert sa région côtière, région surprenante, magnifiquement dotée d’une végétation qui nous rappelait les Caraibes: des palmiers, des arbres aux fleurs somptueuses…

Moins étendu que ses deux pays voisins, l’ Argentine et le Chili, l’Uruguay semble jouir d’un meilleur équilibre économique et social, avec des exploitations agricoles très mécanisées et des zones touristiques comme l’ancienne Colonia des Conquistadors, Montevidéo et son Casino et Punta del Este avec sa fameuse sculpture (main géante sortant du sable)

 

Bref, nous tenons à remercier Alberto de Goodbike car il nous a permis d’effectuer une virée sensationnelle et de vivre des moments inoubliables qui nous incitent à envisager d’autres Runs, plus au Nord dans ces contrées lointaines.


‘’On the road again ‘’ ou ‘’ Caminito, hasta pronto’’ !

un clic ici pour voir l'album 510 photos

Article Pierre, photos Manuela

Les partenaires de Legend Motorbike