Breizh Brothers 10

un anniversaire

digne de ce nom

Déjà 10ans que l’Interchapter des Breizh Brothers fait parler de lui.


10ans et malgré tout une première: l’organisation de l’évènement cette année par la toute nouvelle association des « Breizh Brothers HD », fusion des 3 Chapters porteurs des 9 éditions précédentes : Quimper, Nantes et Rennes.


C’est ainsi que les BBHD ont donné rendez-vous du 29 mai au 1 juin à leurs « frères » au Belambra Club de Guidel, superbe club de vacances les pieds dans l’eau à deux pas des plages de Guidel et Larmor, pour une édition résolument « Terre et Mer ».

Tout est alors réuni pour recevoir les 300 participants, représentant pas moins que la moitié des Chapters français, ainsi que nos amis belges et anglais.

Le jeudi, se succèdent alors les arrivées des participants tout au long de l’après-midi sur le site.

 

Sitôt arrivés, le premier comité d’accueil des BBHD les attend sur le parking pour marquer les destriers parfois éreintés par les nombreux kilomètres et la météo, non pas au fer rouge, mais au ruban adhésif de couleur reflétant de leur affectation du week-end à l’un des quatre groupes de balades.

Les montures rangées sur le parking réservé, le deuxième comité d’accueil s’occupe des cavaliers.

 

Les retrouvailles battent alors leur plein, cela fait toujours plaisir de se retrouver après de longues semaines.

 

Les clés des chambres sont alors remises et les packs souvenir sont distribués.

 

Pas de doute, nous sommes bien en Bretagne, la superbe marinière brodée et le patch en forme de menhir l’attestent.

Les chambres investies, certains ne résisteront pas à aller mettre les pieds dans l’eau, d’autres iront se retrouver au bar où le trio « Sans Prétentions » donnera le ton du week-end musical au son des chants de marins.


A 19h, tout le monde est présent à l’appel, et un petit apéritif muscadet est organisé avant d’investir la salle de restaurant où l’on voit arriver une horde de motards affamés par la route.

 

Heureusement, pour assouvir les appétits acérés, un buffet en libre-service à volonté aura raison des estomacs les plus avides.

Une fois rassasiés, nous sommes conviés à nous diriger vers la gigantesque salle de spectacle où le dessert et le café nous attendent.

 

C’est alors que la première soirée est lancée grâce à un DJ qui fera monter l’ambiance progressivement.

 

Malgré la route effectuée plus tôt dans la journée, il reste encore visiblement beaucoup d’énergie à certains, bien décidés à profiter à 200% du week-end.

Vendredi matin, après une bonne nuit réparatrice ayant fait complètement oublier la fatigue de la veille.

C’est sous un ciel fort iodé (il ne pleut jamais en Bretagne, qu’on se le dise !) que nous nous préparons pour les balades.

 

On entend : « 2 groupes dans la direction de l’Est, 2 autres dans la direction de l’Ouest ». « OUI, CHEF ! ».

 

Le choix des organisateurs a été de faire deux journées « miroirs » vu le nombre de participants, la capacité des restaurants étant parfois limitée sur nos terres sauvages. Promis, demain on inverse.

 

Pour mon groupe aujourd’hui, ce sera la balade Est dite des « Mégalithes ».

Donc, nous partons à la découverte de la vallée du Scorff et de ses forêts en passant par Arzano et Plouay (haut lieu du cyclisme en Bretagne) jusqu’à Lanvaudan, village pittoresque avec ses maisons en pierre où un café fort apprécié nous attends au « Bar du Coin ».

 

Puis la route nous entraine vers Languidic et Ste Anne d’Auray, le premier lieu de pèlerinage breton dédié à la mère de Marie avant d’arriver à Crac’h pour le repas au Tourbillon.

 

Un beau rayon de soleil salue notre arrivée et celle d’un groupe de vieilles voitures qui ravira nos yeux.

Le temps de manger et l’iode refait de nouveau son apparition pour la balade de l’après-midi à la découverte des mystères des mégalithes.

 

La Trinité sur Mer, Carnac et l’arrêt obligatoire au pied des menhirs sur le site de Kerzerho (2ème site mégalithique breton) pour la photo souvenir.

 

Et c’est déjà l’heure de retourner au camp de base pour la fin de cette journée de thalasso-moto.

 

Une fois séchés et restaurés, la deuxième soirée sera orchestrée par « Why Not », au son du rock et blues, revisitant Led Zepellin, Pink Floyd, Toto et Deep Purple.

Il n’en fallait pas tant pour endiabler la soirée jusque tard dans la nuit.

 

Samedi matin : Le ciel iodé a fait place à un grand soleil et c’est plein d’entrain que nous nous préparons pour la balade Ouest : « La Route des Peintres ».

 

Vous l’aurez compris, notre destination sera Pont Aven, la fameuse cité des peintres.

 

Mais avant cela, c’est Riec sur Belon, Quimperlé et le hameau de Kerascoët et ses magnifiques chaumières du XVème siècle qui nous accueillent.

 

Un bref retour dans le passé…

Et c’est enfin l’heure d’arriver à Pont Aven pour une visite libre de la cité de Paul Gauguin.

 

Alors que certains préféreront la découverte culturelle des nombreuses galeries bordant l’Aven, d’autres préféreront la découverte gastronomique du Traou Mad, la petite galette bien connue pour son taux élevé en beurre.


Tout cela nous ayant mis en appétit, nous nous dirigeons vers le Trévoux où nous attends Yann, le concessionnaire de Quimper, avec un petit stand de T-shirt ornés par de magnifiques bigoudènes et un superbe cochon grillé tombé pour la bonne cause : la nôtre.

L’après-midi nous fera découvrir le pays du cidre jusqu’au port de Doëlan et des plages du Pouldu (la plage en breton).


De retour à Guidel, nous nous préparons pour la soirée de gala. Mais avant cela, nous posons pour la traditionnelle photo de famille sur les pelouses du site.

 

C’est qu’elle commence à devenir grande la famille des Breizh Brothers.

 

L’apéritif nous attend au bord de la piscine et c’est le moment qu’ont choisi les BBHD pour la séance de remerciements et la remise de petits cadeaux aux Chapters.

Ce sera d’ailleurs l’occasion de remercier chaleureusement nos partenaires et surtout les concessionnaires de Nantes et de Quimper pour leur implication à 200% dans l’organisation de l’évènement depuis ces nombreuses années.


Nous passons ensuite à table au son des binious et bombardes accompagnés par des danseurs traditionnels, présents sur le site par hasard, qui auront la gentillesse de nous jouer un petit air pour nous mettre en appétit.

 

Comme les jours précédents, le dessert sera servi dans la salle de concert.

Le gâteau d’anniversaire s’embrase, suivi de près par la salle sous la voix plus vraie que nature de Johnny Junior, qui n’a rien à envier à l’original.

 

C’est sûr, la chanson « allumer le feu » porte bien son nom, et Johnny ira même jusque qu’à nous interpréter une version endiablée de « Bécassine », notre Gabrielle bretonne.

 

Ce sera dur d’aller se coucher tant l’ambiance fut à son top niveau.

Dimanche matin, les premiers départs ont lieu au réveil, signe de la fin proche de ce week-end.

La tristesse de devoir se séparer commence doucement à nous envahir.

 

Pour prolonger le plaisir, une balade tous ensemble de 40kms prend la route côtière en direction de Fort Bloqué et de Larmor plage afin de nous ramener à l’hôtel pour le dernier repas ensemble.

 

Ainsi se terminera ce week-end anniversaire qui aura tenu toute ses promesses.

 

Sur la route du retour, certains penseront d’ores et déjà aux Breizh Brothers 11, et auront vite fait de réserver leur week-end de l’ascension 2015 en espérant que les mois passent vite.

C’est ça les Breizh Brothers :

 

La Mer, La Terre, La Culture Bretonne avec ses traditions et ses légendes mais c’est aussi et surtout, ses Frères qui, dispersés aux quatre coins du pays et au delà des frontières, font, avec leur bonne humeur et leur amitié sincère, de cet événement un des interchapters incontournables.


Je ne vous dis pas à tous : « Merci d’être présents » mais « Merci d’être nos Breizh Brothers »

Kenavo !

un clic ici pour voir l'album 510 photos

article Yohann, photos Annick, Véro, Jean-Paul

Les partenaires de Legend Motorbike